Déconfinement : 9 mesures pour prendre les transports en toute sécurité

Par Carrefour Assurance | 06 Mai 2020

Le 11 mai 2020, le déconfinement devait commencer dans une grande partie des département français. Avec lui, de nouvelles précautions sanitaires vont se mettre en place. Le retour au travail va impliquer pour certains Français de reprendre les transports. Comment prendre son train, son RER ou son tram en toute sécurité ? Entre le port du masque obligatoire, les distances de sécurité d’un mètre minimum entre chaque passager, et l’utilisation du gel hydroalcoolique, faisons le point sur l’attitude à adopter pour que déconfinement et transports ne riment pas avec danger. 

Privilégier les achats de titres de transport en ligne 

Pour éviter les longues files devant les guichets et les machines, achetez autant que possible vos titres de transport en ligne. Lorsque ce n’est pas possible, prévoyez un coup d’avance, et limitez vos déplacements en achetant plusieurs carnets de tickets d’un coup. Il faut savoir que, dans de nombreuses agglomérations comme à Paris ou Béziers, vous ne pourrez plus vous procurer de tickets directement à bord des bus par exemple, par mesure de sécurité pour les chauffeurs. 

 

Pour les Franciliens, il est désormais possible d’acheter son ticket de bus par SMS ! Plus besoin d’attendre au guichet ou de demander au chauffeur. Il vous suffit d’envoyer le mot “Stivo” au 93100 (pour la grande couronne) ou au 93800 (pour la petite couronne). Le prix du ticket sera ensuite prélevé sur votre facture téléphonique.

 

Porter un masque 

Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à partir du 11 mai 2020. Cette mesure vise à éviter la diffusion des microparticules de salive et autres sécrétions nasales qui peuvent être porteuses du virus. Si vous ne portez pas de masque, le ministère de l’Intérieur envisage une amende dont le montant pourrait aller jusqu’à 135 euros, en cas de contrôle.

 

Picto masque et bouclier

Bon à savoir

Depuis le lundi 4 mai 2020, vous pouvez vous procurer des masques dans la majorité des supermarchés, des bureaux de tabac et des pharmacies. La plupart sont en tissu (mais vous pouvez également trouver des masques chirurgicaux), lavables une dizaine de fois, et donc réutilisables. Ils sont vendus autour de 5 euros, et filtrent une grande partie des particules porteuses de microbes. Pour être certain que ces masques respectent les normes, vérifiez la présence du logo créé par le ministère de l’Économie et des Finances. Si vous souhaitez fabriquer votre propre masque, vous pouvez vous suivre les recommandations de l’Afnor (Association française de normalisation) pour être certain qu’il soit efficace. Sachez également que plusieurs villes comme Nice, Paris, Nantes, ou encore Toulouse organiseront des distributions de masques dans le courant du mois de mai.


Tousser dans son bras 

Le respect des gestes barrières est la clé d’un déconfinement réussi. Si vous toussez, veillez à le faire dans le creux de votre bras et non dans votre main, car vous risquez ensuite de transmettre vos postillons en touchant votre siège, une poignée, etc. 

 

Respecter les distances de sécurité et le siège sur deux 

Si toutes les mesures n’ont pas encore été précisées pour assurer la distance entre les passagers, il a déjà été annoncé que seul un siège sur deux pourra être utilisé. De plus, les usagers devront se tenir à un mètre de distance minimum. Des marquages au sol seront visibles dans la majorité des transports publics et des stations de métro, pour délimiter les espaces. Tentez le mieux possible de respecter cette consigne. 

 

Être patient et attentif aux consignes des agents 

Le nombre de passagers va être limité dans les transports pour que les distances de sécurité puissent être respectées. Pour éviter la saturation, le gouvernement a demandé aux entreprises de maintenir, autant que possible, le télétravail, et de mettre en place des horaires décalés, lorsque c’est possible : faire venir les employés à 11 h plutôt qu’à 9 h, les faire repartir à 20 h plutôt qu’à 18 h, etc. Cela évitera les pics d’affluence habituels, lors des heures de pointe, le matin et le soir. 

De plus, des agents seront sur les quais pour filtrer les voyageurs, et éviter que tout le monde monte en même temps dans les rames ou dans les véhicules. Il va donc falloir être patient lors de l’attente en station, et attentif aux indications des agents qui devront remplir les transports moitié moins que leur capacité. 

 

Garder ses mains dans les poches ! 

Évitez du mieux que vous pouvez de toucher quoi que ce soit dans les transports : barre, boutons, poignées de porte, fenêtres… Ils peuvent être des nids à microbes, bien que les mesures d’hygiène ont été renforcées. Sachez, par ailleurs, que le port des gants n’est pas utile pour se protéger contre le virus, selon le ministère de la Santé. En effet, le virus vous contamine en entrant en contact avec vos yeux, votre bouche ou encore votre nez. Si vous vous touchez le visage avec vos gants, le risque est donc le même que sans gants.

 

Bon à savoir


Les mesures d’hygiène ont été renforcées dans les transports en commun. Des agents de nettoyage doivent normalement passer plus régulièrement dans les trains, les bus et les tramways, pour désinfecter barres, poignées et autres surfaces. De plus, certains transports ont revu leur fonctionnement. Par exemple, les portes des bus s’ouvrent automatiquement aux arrêts. Plus besoin d’appuyer sur un bouton pour demander au chauffeur de s’arrêter. 

 

Toujours avoir son gel hydroalcoolique sur soi  

Gel hydroalcoolique

Le gel hydroalcoolique doit devenir votre meilleur ami ! L’idéal est d’en avoir toujours sur vous, et de vous en servir avant et après avoir touché une poignée de bus, une barre de métro, etc. Le gel hydroalcoolique et le savon restent les meilleures solutions pour faire disparaître le virus de vos mains. 

 

Nettoyer ses objets personnels 

Après avoir pris les transports, désinfectez vos objets personnels à l’aide de lingettes désinfectantes, ou d’un tissu imbibé de savon. De même chez vous : désinfectez votre maison régulièrement. Les virus peuvent en effet vivre sur les surfaces quelques heures – voire quelques jours selon les matériaux. 

 

Ne pas toucher son visage, et se laver les mains 

Même si ce n’est pas toujours facile, il faut éviter au maximum de se toucher le visage, lorsque vous vous trouvez dans les transports. En effet, un virus sur les mains ne représente pas un danger en soi. Le problème est lorsque des mains, il passe au visage, et de là il entre dans l’organisme. Il pénètre par nos muqueuses : la bouche, le nez, et même les yeux ! Voilà pourquoi il est recommandé de vous laver systématiquement les mains après avoir pris les transports. 

 

Sur la même thématique...

Déconfinement : comment préparer le retour à l’école de son enfant ?

TikTok est-elle une application dangereuse pour les enfants ?

Confinement : comment garder le moral en famille ?

 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser