Etude: Les français conscients des risques du portable au volant mais pourtant toujours accros

La voiture reste de loin le moyen de transport le plus utilisé par les Français* avec un parc estimé à plus de 32 millions de véhicules particuliers. Les conducteurs, qui parcourent en moyenne chaque année 13 000 km, ne sont pas toujours des exemples au volant, bien au contraire. Au rayon infraction, l'utilisation du téléphone au volant est responsable de 10 % des accidents et représente la quatrième cause de mortalité. Malgré cela, les Français, à la fois conscients des dangers et des risques continuent à utiliser leurs portables au volant notamment les 18/34 ans, génération ultra connectée par excellence.

INFOGRAPHIE : Téléphone au volant, toujours la première cause de distraction malgré la conscience du danger !

Chiffres issus du sondage réalisé par BVA pour Carrefour Assurance**

 

 

Les résultats de ce sondage, réalisé par internet du 12 au 17 septembre 2018 sur un échantillon de 1203 personnes représentatif des conducteurs français âgés de 18 ans et plus, mettent en avant nos contradictions entre conscience du danger et tentation risquée.

La conscience du Danger :

-86% des Français considèrent leur téléphone comme la 1ère source de distraction au volant.

-91% connaissent parfaitement les conséquences de l’usage du téléphone au volant.

L’inconscience du Risque :

- Pourtant, 64% des conducteurs déclarent ne jamais ou rarement avoir été déconcentrés par l’usage de leur téléphone en conduisant.

Des comportements encore plus inquiétants pour les jeunes connectés, également conscients du danger mais probablement plus addicts

-39% des 18/24 ans déclarent ne pas pouvoir s’empêcher de jeter un œil sur leur téléphone en conduisant (ce chiffre s’élève à 42% pour les 25/34 ans).

-Pourtant, bien conscients des risques, 49% proposent au conducteur de décrocher à leur place lorsqu’ils sont passagers.

Une autre population avec une exposition forte à ce risque : les cadres qui travaillent en conduisant :

-37% des cadres déclarent ne pas pouvoir s’empêcher de jeter un œil sur leur téléphone en conduisant.

-1 cadre sur 4 se sent tout à fait capable d’utiliser son téléphone tout en conduisant prudemment.

Sans surprise, la palme de la sécurité revient principalement aux femmes et aux seniors

- 59 % des 50 ans et + s’arrêtent systématiquement dans un endroit adapté pour téléphoner. 53% d’entre eux anticipent même leurs appels avant de prendre la route ou rangent leur téléphone hors de portée.

- 52% des femmes rangent leur téléphone hors de portée pour ne pas céder à la tentation.

 

« En tant qu’assureur, nous avons une responsabilité dans la sensibilisation des risques que prennent nos clients, même quand tout va bien, à travers des campagnes de prévention / sensibilisation grand public. Fortement engagé dans la prévention des risques au volant et l’accompagnement de nos clients sur ce sujet, nous avons donc demandé à l’institut BVA d’interroger les Français sur une pratique répandue et fortement risquée : l’utilisation du téléphone au volant. »   

Carrefour Assurance

 

 

Pour aller plus loin sur le sujet...

Portable au volant, tous accros

Smartphone au volant : nos conseils pour réduire les risques

Triste constat que celui de l’utilisation du téléphone portable au volant ! La sécurité routière estime qu’1 accident de la route sur 10 est lié à son utilisation… juste derrière l’alcool et la vitesse excessive. Pourquoi et comment cette fabuleuse technologie censée nous faciliter la vie peut aussi nous la prendre, Carrefour Assurance dresse le bilan et donne les conseils à mettre en œuvre pour assurer votre sécurité et celle des autres.

 

Hyper-connectés jusqu’au drame

L’addiction au portable plus forte que la raison

Le smartphone nous suit partout : il nous parle, nous appelle, nous distrait et nous informe en continu. Il nous rend tant de services qu’il devient de plus en plus compliqué de faire la part des choses entre l’utilisation dans un but purement pratique et la véritable addiction. Cette dépendance répond désormais au nom de « Nomophobie ». Pour en savoir plus...

 

 

 

*Source : ttps://fr.statista.com/statistiques/478453/utilisateurs-des-moyens-de-transports-differents-france/
**Enquête BVA  réalisée du 12 au 17 septembre 2018 sur un échantillon de 1 203 personnes représentatif de conducteurs français âgés de 18 ans et plus

 

Partager cet article
Assurance Auto

Assurance Auto

Découvrez en 5 minutes la formule la plus adaptée et roulez en toute tranquillité !

Obtenir un devis