Comment bien encourager le développement de la motricité fine chez son enfant

À la différence de la motricité globale qui permet à votre enfant de bien contrôler ses membres, la motricité fine concerne ses mains et ses doigts. Elle va lui permettre de dessiner, écrire ou encore faire ses lacets : de nombreux gestes précis du quotidien qu’il est difficile de bien maîtriser lorsqu’on est petit ! Carrefour Assurance vous donne tous ses conseils pour aider votre enfant à développer sa dextérité. 

La motricité fine chez votre bébé : de ses 6 mois à ses 2 ans

De sa naissance à l’âge de 5 mois environ, votre bébé va surtout développer sa motricité globale : ses muscles vont se renforcer et son cerveau va mieux contrôler ses mouvements. À partir de 6 mois, sa motricité fine va connaître ses premiers balbutiements : c’est le moment de le stimuler régulièrement. 

 

De 6 à 9 mois : stimulez ses sens 

Bébé jouet à la bouche

Dès cette période, votre enfant sera en mesure de tourner ses poignets, de taper du plat de la main et de porter des objets à sa bouche. Entre 7 et 9 mois, l’évolution se fait de plus en plus rapidement. Votre bébé commence à comprendre qu’il peut utiliser ses deux mains et agripper plusieurs objets en même temps. Son pouce et son index vont petit à petit devenir autonomes, il peut donc manipuler des objets plus fins sous votre surveillance. 

Vous pouvez déjà commencer à stimuler votre enfant en lui proposant quelques exercices simples : 

- Lors des moments de jeu, étalez des jouets de formes et de tailles différentes tout autour de votre bébé. Ceux-ci doivent être à portée de vue et de main car la motricité de l’enfant évolue en même temps que sa vision ! Laissez-le les attraper, les toucher et les jeter comme bon lui semble. Sélectionner un objet et le saisir demande beaucoup de concentration : votre bébé devra faire preuve de précision et d’attention. 

- Après 6 mois, proposez-lui de temps en temps des biscuits à grignoter : la mastication soulagera ses gencives en cas de poussée dentaire et la manipulation du gâteau favorisera sa coordination tête-main. Ne lui donnez pas n’importe quel biscuit bien entendu : des gâteaux spécial bébé existent sur le marché, ou vous pouvez également les fabriquer vous-même en suivant des recettes adaptées.

De 10 à 12 mois : favorisez la manipulation 

Cette courte période est importante dans le développement de votre bébé : il commence à déplacer des objets dans l’espace en les soulevant, puis en les posant de plus en plus doucement sur une surface. Votre tout petit va également assimiler l’usage de ses mains en les utilisant comme des pinces pour attraper les objets et les tenir plus longtemps. Voici quelques idées pour lui permettre d’apprendre en s’amusant : 

- Proposez-lui des cubes à empiler : votre bébé ne réussira pas à construire une tour parfaite, mais il va développer son sens de l’espace et sa gestion de la profondeur en distinguant le haut du bas. Encouragez-le à faire tomber les cubes, puis à recommencer : il se prendra vite au jeu ! 

- Chantez et applaudissez ensemble : de 10 mois à 1 an, votre bébé va apprendre à taper dans ses mains. Cette étape est très importante dans le développement de sa latéralisation, c’est à dire la manière dont il va utiliser la partie gauche et la partie droite de son corps. N’hésitez pas à privilégier les jeux de mains rythmés et à applaudir dès que votre enfant réussit quelque chose ! 

De 1 à 2 ans : aidez-le à bien contrôler ses mains  

Entre 1 et 2 ans, les petits commencent à assimiler les formes et les volumes. Cette compréhension leur permet de mieux tenir les objets dans leurs mains et de les manipuler plus longtemps sans les lâcher. Vers 2 ans, votre enfant commence à bien coordonner sa motricité fine avec sa motricité globale : il va retirer ses chaussettes et ses vêtements, ou encore enlever sa couche. 

Voici des astuces pour favoriser cette bonne coordination : 

Bébé joue avec ses mains

- Donnez-lui des jouets qui s’emboîtent : qui n’a jamais essayé de mettre un rond dans un carré ? C’est ce qui risque d’arriver à votre enfant la première fois que vous lui donnerez un jeu de formes. Pas de panique : cette erreur est normale et importante pour son développement parce qu’elle lui permet de comprendre les volumes ! N’hésitez pas à favoriser les jeux qui lui demandent de ranger et sortir des objets : tirelires et boîtes seront vos meilleurs alliés. 

- Stimulez-le lors des repas : votre bébé ne tient plus en place pendant les repas et joue avec ses couverts ? Laissez-le faire ! À cet âge, les petits fonctionnent par mimétisme : montrez-lui comment vous portez votre fourchette à votre bouche et aidez-le à piquer les aliments. Il sera bientôt capable de manger une compote ou de la purée tout seul.

 

Ampoule


Bon à savoir :

Ne proposez pas trop d’activités différentes à votre bébé sur une courte période. En effet, le développement de leur motricité fine est grandement favorisé par la répétition des gestes. Laissez à votre enfant le temps de bien assimiler un mouvement avant de passer à une nouvelle activité. 

 


Consolidez la motricité fine chez votre enfant de 2 à 5 ans 

À partir de 2 ans, la motricité fine de votre enfant va être sollicitée en permanence. En effet, il maîtrise correctement ses bras et ses jambes et va maintenant porter son attention sur ses mains. Jusqu’à l’âge de 5 ans, son cerveau va évoluer très vite et il est important de l’aider à se sentir à l’aise pour manipuler des objets et utiliser ses doigts. 

 

De 2 à 3 ans : introduisez les gestes de précision  

En l’espace d’un an, votre enfant va gagner en maîtrise de plus en plus vite, il faut donc l’encourager le plus possible à reproduire les mouvements qu’il commence à assimiler. C’est également une période où votre petite tête brûlée cherche à gagner en indépendance et essaie de faire les choses seule : en l’encourageant à être autonome, vous allez aider sa motricité fine à se développer ! 

- Commencez à le faire dessiner régulièrement : votre enfant va agripper son crayon à pleines mains et faire des ronds, des gribouillages et des traits répétitifs, puis petit à petit tracer des lignes horizontales et verticales. Si, à cet âge, il n’est pas possible de lui faire dessiner des formes, vous pouvez l’encourager à peindre avec ses doigts et à faire des empreintes de ses mains avec de la peinture. Proposez-lui des crayons aux couleurs variées pour aiguiser son regard.

- Laissez-le exprimer sa créativité en volume : vers 3 ans, votre enfant peut commencer à s’exprimer en trois dimensions. Vous pouvez l’aider à enfiler de grosses perles sur de la ficelle épaisse ou lui faire sculpter de la pâte à sel. La construction en volume va l’inciter à affiner son regard et à matérialiser des formes sous ses doigts.

 

 L’astuce en + 

Pour renforcer l’agilité de ses doigts et l’aider à visualiser les lignes droites, vous pouvez entraîner votre enfant avec des ciseaux sécurisés pour bébé et un carton. Tracez une ligne sur le carton. Montrez à votre enfant comment couper le long de la ligne et laissez-le essayer. Tenez le carton fermement pour qu’il ne glisse pas !

 

De 3 à 4 ans : favorisez son équilibre gauche-droite  

Cette période est importante dans le développement de la motricité fine de votre enfant car il ne s’agit plus pour lui d’apprendre à utiliser ses mains et ses doigts, mais bien d’affiner ses gestes et de les préciser. C’est également durant cette période que votre enfant va cesser d’être ambidextre et choisir sa main de prédilection : il devient gaucher ou droitier. Cette étape marque un tournant dans son développement cérébral : aidez-le à bien se servir de sa main dominante mais encouragez-le à utiliser l’autre pour maintenir une bonne latéralisation : 

enfant dessine

- Favorisez les exercices demandant de la minutie : incitez votre enfant à réaliser de petites actions qui demandent une bonne agilité des doigts, comme fermer des boutons, verser de l’eau dans son verre à l’aide d’un pichet, découper des formes avec une paire de ciseaux sécurisés ou dévisser et revisser le bouchon d’une bouteille.

- Continuez à encourager le dessin en anticipant la fin de son développement : vers ses 4 ans, votre enfant est capable de tenir un crayon comme un adulte, c’est à dire entre ses doigts et non avec la paume de sa main. S’il n’est pas encore question de lui apprendre à écrire, vous pouvez lui montrer qu’il peut dessiner de manière plus précise en tenant ses crayons et ses feutres comme vous !

 

Ampoule

 

Le saviez-vous ? 

La latéralisation du corps et la motricité de l’enfant se développent dans les zones du cerveau qui concernent aussi le langage. En plus de proposer à votre enfant des jeux et exercices qui l’aident à bien contrôler ses membres, favorisez le dialogue et incitez-le à s’exprimer ! 


De 4 à 5 ans : apprenez-lui à faire les choses comme un grand 

À cet âge, votre enfant a fait son entrée en maternelle. Il va maintenant pouvoir réaliser un grand nombre de gestes du quotidien seul, qu’il va apprendre à maîtriser au fil du temps. Durant cette phase, il va chercher à être autonome : n’hésitez pas à le laisser faire, tout en restant présent s’il a besoin de vous. Gardez bien en tête que votre enfant sait maintenant utiliser ses mains : vous allez devoir lui apprendre à bien positionner ses doigts. Voici quelques conseils pour bien accompagner la fin du développement de sa motricité fine : 

- Proposez-lui des coloriages aux formes variées : en plus de l’apaiser en cas d’énervement, colorier un dessin en essayant de ne pas dépasser le forcera à contrôler sa main et à appuyer correctement sur son crayon, deux aptitudes qu’il devra maîtriser lorsqu’il apprendra à écrire. 

- Laissez-le s’habiller seul : le matin avant d’aller à l’école, apprenez-lui à boutonner ses habits et remonter sa fermeture éclair seul. 

- Commencez à le laisser couper sa nourriture : à l’aide de sa fourchette ou d’un couteau rond pour enfants, vous pouvez le laisser couper ses légumes et ses œufs. Pour la viande, plus dure, vous pouvez guider ses petites mains pour lui apprendre le geste.

 

L’astuce en + 

Prenez le temps de montrer à votre enfant comment faire ses lacets. Cet enchaînement de gestes compliqués est un excellent entraînement à la motricité. Asseyez votre enfant sur vos genoux et guidez ses mains pour lui apprendre à faire deux boucles (que vous pouvez lui présenter comme des oreilles de lapin), qu’il doit croiser pour faire un nœud. Au fur et à mesure, vous pourrez passer à la méthode classique de laçage !

 

Protégez votre enfant avec Carrefour Assurance 

Un lacet mal fait, une paire de ciseaux qui glisse et un accident est vite arrivé. Pour vous aider en cas petits tracas du quotidien, on  vous accompagne avec notre assurance scolaire et extra-scolaire. De quoi profiter des bons moments en famille l’esprit léger ! 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics et à petit prix !

En savoir plus