Motricité globale chez l’enfant : comment bien gérer les grandes étapes ?

Découverte de sa force, de son équilibre, de la marche, de la précision des gestes… tout au long de son enfance, votre petit développe sa “motricité globale”... Nous vous aidons à mieux comprendre les différentes étapes de la motricité de votre enfant en vous donnant des conseils pour bien l’accompagner. 

Le développement de la motricité globale chez le bébé 

Entre sa naissance et sa première année, votre bébé va petit à petit apprendre à contrôler son corps. Durant cette phase très intense, il va faire des progrès constants de mois en mois. Voici comment sa motricité globale va se développer.

 

De 3 à 10 mois : votre bébé commence à maîtriser son corps

À sa naissance, votre nourrisson ne possède pas encore le contrôle de ses muscles. Les premières semaines de sa vie, son corps est régi par de nombreux réflexes involontaires qui lui font par exemple téter le lait ou agripper votre doigt.

 

“Le comportement [du nouveau-né] est régi en grande partie par des réflexes involontaires contrôlés par la partie inférieure du cerveau. (…) En fait, ce n’est que vers l’âge de 3 ou 4 mois que ces réflexes se transforment progressivement en mouvements volontaires.”
Nelly Thomas, psychomotricienne 

 

Bébé lève la tête

À partir de l’âge de 3 mois et jusqu’à son premier anniversaire, le cerveau de votre bébé va évoluer pour lui permettre de maîtriser de ses mouvements. C’est là que sa motricité globale va se développer : 

- À  3 mois : allongé sur le dos, votre bébé garde sa tête droite. Il peut légèrement la soulever quand vous le mettez sur le ventre. Il donne des coups de main et des coups de pied. Quand vous le portez, votre bébé agite ses jambes. Vérifiez que votre petit protégé ne dorme toutefois pas toujours du même côté. Son crâne étant très fragile, il peut développer de légères malformations s’il appuie toujours au même endroit. En cas de doute, la meilleure solution reste d’en parler avec votre pédiatre. N’oubliez pas que chaque enfant est unique avec son propre rythme de développement.

- À  4 mois : votre bébé commence à tenir son corps et ne tombe pas quand vous le mettez sur le côté. Sa tête est stable en position assise et il suit bien du regard les objets que vous lui présentez. Il peut même commencer à les agripper de manière volontaire ! N’hésitez donc pas à disposer de petits jouets à sa portée pour le stimuler.

 

Notre conseil 

Dès 4 mois, alternez régulièrement le positionnement de votre bébé en l’allongeant régulièrement sur le ventre, le dos et en l’asseyant, pour bien favoriser le développement de sa motricité. Il est même conseillé de lui chanter de petites comptines en bougeant ses bras et ses jambes en rythme. Cela lui permet d’apprendre à utiliser ses muscles d’une autre façon et stimule son développement. 

 

- De 6 à 8 mois : votre bébé se tourne et se retourne sur le dos et le ventre, puis se tient assis et commence à ramper. 

 

Notre conseil

Asseyez votre nouveau-né sur vos genoux et faites le rebondir doucement au rythme d’une chanson. Votre bébé s’entraînera ainsi à contrôler les mouvements de sa tête et à garder l’équilibre.

 

- À 10 mois : il marche à 4 pattes et se tient aux meubles pour se mettre debout. 

 

Notre conseil

Durant cette période, la motricité globale de votre enfant va progresser en se coordonnant avec son regard. Redoublez donc de stimuli visuels pour l’inciter à bouger ses yeux, par exemple en suspendant un mobile au-dessus de son lit. N’hésitez pas à le sensibiliser aux matières et aux formes en lui proposant une multitude de jouets et d’objets qu’il peut agripper et manipuler à sa guise : un sens du toucher bien stimulé favorisera d’autant mieux son développement moteur. 

 

Entre 12 et 18 mois : votre bébé découvre le monde par lui-même 

Bébé apprend à marcher

Entre son premier anniversaire et ses 2 ans, la motricité globale de votre enfant s’affine : il va commencer à se stabiliser sur ses appuis et gagner confiance en ses mouvements. Durant cette étape cruciale, votre petit aventurier est curieux de tout et va explorer son environnement au fil de son développement psychomoteur :

- À 1 an : votre bébé fait ses premiers pas ! Il va d’abord marcher les bras écartés pour trouver son équilibre puis se tenir sur ses deux jambes, les bras le long du corps. Il va également grimper sur les tables et les chaises à sa hauteur et attraper tout ce qui lui passe sous la main.

- Dès 18 mois : fier et déterminé, votre tout-petit marche de manière stable et commence même à s’essayer à la course. Il peut se baisser pour ramasser ses jouets sans tomber la tête en avant et rester accroupi pour jouer. Il peut aussi commencer à monter et descendre les escaliers avec votre aide.

 

Notre conseil

Entre 12 et 18 mois, votre bébé commence à vous imiter : c’est le moment de montrer l’exemple ! Marchez régulièrement avec lui et proposez-lui des jouets qu’il peut pousser et tirer avec lui pendant qu’il vous suit. Commencez aussi à introduire des jeux de ballon en variant les tailles et faites régulièrement de petits exercices de renforcement musculaire pour ses jambes comme le pédalo, monter des escaliers ou faire des flexions accroupies. 

 

Picto bébé pot

 

Bon à savoir

La motricité globale concerne tous les muscles de votre enfant, y compris ceux qui lui permettent d’aller sur le pot, à partir de 18 mois. Aider au développement de la motricité globale de votre enfant permet de progresser plus vite vers la propreté ! 

 


Le développement de la motricité globale chez l’enfant de 2 à 5 ans 

Votre bébé a bien grandi : il communique, est très actif et vous sollicite beaucoup pour bouger et jouer. Voici comment sa motricité globale va se renforcer entre ses 2 et 5 ans. 

 

De 2 à 3 ans : votre enfant développe son équilibre 

Durant cette période, votre enfant est une véritable éponge. Il joue beaucoup et se lance des défis pour progresser de jour en jour : vous allez pouvoir l’accompagner dans son développement en lui proposant des activités et des jeux adaptés à son évolution

- À 2 ans : votre enfant court sans problème et peut marcher à reculons. Il monte et descend les escaliers sans votre aide. C’est également la période où il va gagner en équilibre, notamment en se tenant quelques instants sur la pointe des pieds. 

- À 3 ans : maintenant que le renforcement de ses jambes est terminé et qu’il contrôle de mieux en mieux son équilibre, le développement moteur de votre enfant arrive presque à son terme : il commence à s’habiller sans votre aide, court, sautille, et lance des objets très facilement. 

 

Notre conseil

Pour aider votre enfant à renforcer son équilibre, rien de tel que les lignes d’un carrelage ou un tronc d’arbre dans le parc : faites le marcher un pied devant l’autre à la manière d’un funambule, tout en lui tenant la main. Si votre petit aime se dépenser, vous pouvez lui apprendre à se déplacer à l’aide d’une draisienne : ce mini-vélo sans pédale est idéal pour la maîtrise de la latéralité et des mouvements. C’est également le bon moment pour lui offrir ses premiers feutres et l’inciter à dessiner. Cette activité simple va l’aider à développer sa motricité fine, c’est-à-dire celle qui lui permet de réaliser des gestes précis avec ses mains.

 

Ampoule

 

Bon à savoir 

Chaque enfant est unique et grandit à son rythme ! Laissez à votre enfant le temps d’être bien dans son corps. Si toutefois vous sentez qu’il présente des problèmes d’équilibre ou des difficultés motrices, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pédiatre.

 


De 3 ans à 5 ans : votre enfant gagne en indépendance 

Bébé court

Dès 3 ans, votre enfant n’est plus un tout petit : il va gagner en maturité aussi bien psychologiquement que physiquement. À partir de 5 ans, le développement de sa motricité globale est fini, il est en parfaite maîtrise de ses membres :  

- Il marche de manière stable comme un adulte, ses pieds sont bien dans l’axe de la marche et ses genoux sont parallèles. 

- Il est capable de courir sur une distance raisonnable et de taper fort dans un ballon pour le lancer loin, sans tomber. 

- Il peut sauter haut et retomber sur ses pieds sans problème. Au parc où à la maison, il fait des roulades et peut marcher sur la pointe des pieds sans perdre son équilibre. 

- Le matin, il est capable de s’habiller seul et d’enfiler ses chaussures (sans forcément les attacher). Il peut pédaler sur un tricycle ou faire de la trottinette.

 

Notre conseil

Durant cette période, vous pouvez accompagner le développement de votre enfant en lui proposant d’essayer différentes activités sportives destinées à son âge : yoga pour enfant, danse ou mimes sont de bons moyens d’aider sa coordination. Si votre enfant ne souhaite pas faire d’activité, une grande session de jeu au parc régulièrement fera très bien l’affaire ! Autre astuce : le bon vieux jeu de la guerre des pouces permet à votre enfant d’apprendre la mobilité fine de ses petits muscles. Cerise sur le gâteau : ce jeu vous garantit un bon moment de fou rire avec votre petit.

 

Assurez votre petit protégé avec Carrefour Assurance

C’est bon : votre enfant a développé sa motricité globale. Il peut marcher, courir, escalader et aller à l’école. Pour le protéger au quotidien, l’assurance scolaire et extrascolaire l’accompagne dès 2 ans dans sa découverte du monde et de son environnement.

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics et à petit prix !

En savoir plus