Enfants tyrans : pourquoi un enfant devient-il tyrannique ?

Enfants tyrans
Par Carrefour Assurance | 11 Novembre 2021

Colères à répétition, conflits permanents, comportement agressif, incapacité à supporter la frustration… la vie avec des enfants qualifiés de “tyrans” peut s’avérer compliquée. Dans certains cas, le dialogue peut être impossible à nouer. Comment savoir si votre enfant est en train de devenir tyrannique, et comment faire face à cette situation ? Le cas des enfants tyrans est aujourd’hui assez bien décrit par les professionnels de l’enfance et des solutions existent pour rétablir la communication, notamment grâce à l’autorité. Découvrez nos conseils pour redonner à votre enfant les limites dont il a besoin et retrouver une vie de famille sereine et apaisée.

Qu’est-ce qu’un enfant tyran ? 

Un enfant tyran est un enfant en souffrance, qui n’accepte pas la frustration et qui n’écoute plus les règles fixées par ses parents. Il ne suit que ses propres règles et finit par les imposer à l’ensemble de la famille (parents, frères et sœurs, le cas échéant). 

La situation peut vite se révéler pesante, voire ingérable pour les parents : crises de colère à la moindre contrariété, refus systématique de faire tout ce qui lui est demandé, utilisation de la violence, recours au chantage affectif… Dans ce genre de cas, votre enfant n’est plus seulement insolent, il est bel et bien en train de devenir un tyran et de prendre le pouvoir sur la vie de la famille. Il cherche à devenir le centre du monde et rend la vie impossible aux autres membres de la famille.

 

L’astuce en plus

Les enfants sujets aux colères et présentant un comportement agressif sont plus sujets aux petits accidents au quotidien : chutes, glissades… aucun enfant n’est à l’abri. Pour vivre ces petits tracas du quotidien de manière plus sereine, pensez à souscrire une assurance scolaire et extrascolaire. Votre enfant sera ainsi protégé à l’école et en dehors.

 

Pourquoi l’enfant se comporte-t-il de cette manière ? 

Discussion parent enfant

Dans certains cas, l’apparition d’un comportement tyrannique est liée à un événement qualifié de “déclencheur” : une séparation, la naissance d’un deuxième enfant, des parents accaparés par leur travail… Pour compenser ce type de situation et croyant bien faire, certains parents peuvent avoir tendance à accepter peut-être un peu trop facilement les différentes demandes de leur enfant. De son côté, l’enfant comprend très rapidement la situation et va chercher à l’exploiter au maximum, n’hésitant pas à utiliser les ressorts de la manipulation. Sans limites claires, l’enfant n’est plus en mesure de supporter la frustration et fait face à une insécurité. Pour les parents, difficile de faire marche arrière. C’est le début d’un cercle vicieux (et d’une prise de pouvoir par l’enfant) dont il devient difficile de sortir.

Si on ne peut pas vraiment parler de “maladie” ou de symptômes (hormis pour les formes les plus extrêmes), on peut en revanche parler de “trouble psychiatrique” (TOP : trouble oppositionnel avec provocation) dans certains cas.

 

Quand faut-il s’inquiéter face à un enfant tyran ? 

Lorsque chaque acte de la vie quotidienne devient prétexte à la rébellion et à l’affrontement (les repas, le coucher, la douche…), lorsque l’enfant réagit systématiquement par des actes de violences verbales ou physiques et qu’il devient impossible de l’apaiser, alors il est temps de réagir. Dans certains cas, les parents peuvent même avoir peur de leur enfant, lorsque celui-ci dicte ses lois et qu’ils ne parviennent plus à imposer leurs propres règles éducatives.

Vous avez l’impression d’être dépassés, de ne plus réussir à vous faire obéir, d’avoir tout tenté et de ne plus maîtriser l’éducation de votre enfant ? Sachez qu’il existe des méthodes pour venir à bout de cette situation et retrouver votre équilibre familial.

 

Que faire face à un enfant tyran ? 

Certains parents craignent de perdre l’amour de leur enfant en étant trop autoritaires. Ils négocient en permanence avec leur enfant, voire cèdent facilement. Attention à ne pas tomber dans une forme de carence éducative. Pour bien grandir, un enfant a besoin de limites. Tout est une question d’équilibre : donner à son enfant de la liberté pour apprendre à grandir en autonomie et le voir s’épanouir, tout en faisant preuve d’autorité. Avoir un cadre balisé (avec des règles, des choses à faire ou à ne pas faire) permettra à votre enfant de grandir avec sérénité.

Comment les parents peuvent-ils retrouver une relation apaisée ? En mettant en place des stratégies pour reprendre le contrôle sur l’éducation de leur enfant, sans culpabiliser : 

  • apprendre à désamorcer les conflits naissants pour ne pas rentrer dans l’escalade de la violence, 
  • ne pas hésiter à isoler l’enfant le temps qu’il se calme, 
  • chercher à dialoguer de nouveau sereinement… 
  • L’important est d’avoir conscience du problème et de remettre des règles en place progressivement, pour reconstruire son autorité.

 

Picto bébé pleur

Bon à savoir

Les enfants peuvent comprendre très tôt qu’ils doivent respecter des règles, dès l’âge de deux ans et la fameuse période du “terrible two”. Les règles sont des repères stables nécessaires au développement de votre enfant. Il n’est jamais trop tôt pour lui en fixer, à condition de lui expliquer comment fonctionnent ces règles et pourquoi elles sont importantes.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser