Sommeil chez l’enfant : pourquoi est-il si important ?

Par Carrefour Assurance | 13 Décembre 2019

Le sommeil joue un rôle essentiel dans le développement de l’enfant. Dès le plus jeune âge, il est important qu’il prenne des habitudes saines, afin que sa nuit soit réparatrice. Mal dormir peut nuire à son bien-être psychologique et émotionnel. Faisons le point !

Le nombre d’heures de sommeil selon l’âge de votre enfant 

En fonction de son âge, votre enfant n’aura pas les mêmes besoins en sommeil. Plus l’âge avance, plus le temps au lit diminue.

- Jusqu’à 5 ans : l’enfant a besoin de dormir 10 à 12 heures par nuit et de faire une bonne sieste pendant la journée.

- De 6 à 12 ans : on estime qu’à cet âge, le sommeil diminue un peu pour atteindre 10 à 11 heures par nuit. La sieste n’est plus nécessaire. 

 

Picto horloge

Le saviez-vous ? 
 
Le sommeil est organisé en cycles. Chaque cycle de sommeil comporte une phase calme, le sommeil léger, et une phase intense, le sommeil profond ou paradoxal. Chaque nuit est constituée en général de 4 à 6 cycles, dont la durée varie en fonction de l’âge (50 minutes pour un nouveau-né et de 90 à 120 minutes pour un enfant). 

 


Les répercussions d’un mauvais sommeil sur le développement et le comportement 

Votre enfant a du mal à se réveiller le matin, il manque de concentration, ou il se montre irritable… autant de signes qui doivent vous alerter sur la qualité de son sommeil. S’il dort mal, cela peut l’affecter tout au long de sa journée.

 

Bon à savoir
 
L’hormone de croissance, celle qui permet aux enfants de grandir, est sécrétée principalement pendant la nuit. Plus tard, à l’âge adulte, elle régénère les cellules. Mère de toutes les hormones, c’est la plus efficace sur tous les organes !

 

Hyperactivité et impulsivité 

Enfant dort

Ce comportement est caractéristique des enfants qui manquent d’heures de sommeil, principalement avant l’âge de 6 ans. Ils peuvent alors se montrer beaucoup plus irritables, turbulents et agités. Leur seuil de tolérance est abaissé. L’hyperactivité entraîne ensuite un déficit d’attention et de concentration, qui peut nuire à leurs différents apprentissages.

Contrôle des émotions 

Ne pas dormir suffisamment peut aussi provoquer chez l’enfant des difficultés à traiter les informations émotionnelles. Sans sommeil, le cerveau aura tendance à réagir excessivement aux expériences négatives. Votre enfant est susceptible de se montrer agressif envers les autres. Sur le long terme, le risque est important : il peut y avoir de graves répercussions sur son développement socioaffectif.

Impact sur le développement cognitif 

Manquer de repos a un lien direct avec les performances cognitives. La mémoire, le contrôle des impulsions ou encore la flexibilité mentale peuvent être entravés si votre enfant ne dort pas assez la nuit. Des études ont été menées sur de jeunes enfants, et les résultats sont formels : la privation de sommeil conduit à des déficits au niveau des habiletés cognitives verbales et non verbales. Pour le dire autrement, un petit qui passe de mauvaises nuits peut avoir plus de mal à s’exprimer, ou encore à mémoriser des informations.

Surpoids et obésité infantile 

Avant 6 ans, ne pas dormir suffisamment multiplie par 4 le risque de présenter un surplus de poids ou de l’obésité. Quel est le lien entre les deux ? Les troubles du sommeil agissent directement sur le métabolisme et sur différentes hormones. Ils augmenteraient ainsi l’appétit global, mais aussi l’envie de manger spécifiquement des féculents. 

 

Prendre de bonnes habitudes

Bien dormir, c’est aussi adopter de bons réflexes au quotidien. Pour lutter contre le manque de sommeil entraînant des fatigues permanentes chez votre enfant, suivez nos conseils.

- Mettez en place une routine du soir, pour l’apaiser et le détendre. Prendre un bain, écouter de la musique, raconter une histoire… autant d’activités relaxantes avant le coucher.

- Évitez l’utilisation des écrans (ordinateur, TV, téléphone…) juste avant le coucher. Ces derniers nuisent à la qualité du sommeil.

- Espacez le dîner de l’heure du coucher d’au moins 2 heures, pour éviter que la digestion ne perturbe vos nuits. Bannissez tous les aliments excitants en soirée (chocolat, thé…). 

 

L’assurance scolaire pour protéger efficacement vos enfants 

Pour éviter d’affecter le développement de votre enfant, un bon sommeil est la réponse idéale. Mais pour tous les petits risques du quotidien, une seule solution : l’assurance scolaire. Chez Carrefour Assurance, nous vous proposons une garantie adaptée à vos besoins, pour protéger votre enfant à l’école, mais aussi en dehors. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser