Comment savoir si mon enfant est surdoué ?

Par Carrefour Assurance | 21 Juillet 2020

Votre petit pose d’innombrables questions sur tout. Il est hypersensible, et a une véritable mémoire d’éléphant… autant de signes qui interrogent. Serait-il un enfant surdoué ? Pour le savoir, les psychologues posent le diagnostic du haut potentiel intellectuel après les résultats d’un test de QI. Si celui de votre petit est supérieur à 130, il est officiellement un “zèbre”. Faisons le point. 

Qu’est-ce que le haut potentiel intellectuel ? 

Plutôt que de parler d’enfant surdoué, les psychologues préfèrent employer les termes de haut potentiel intellectuel (HPI). Cette expression désigne un individu aux aptitudes intellectuelles exceptionnelles. Chez les petits, cela se traduit notamment par un développement intellectuel plus tôt que chez les autres.

Enfant dessin

Attention, cela ne veut pas dire que ces enfants obtiennent forcément de meilleurs résultats scolaires. Parfois, des jeunes à haut potentiel peuvent être en retard, parce qu’ils ne parviennent pas à s’adapter au rythme scolaire. Plusieurs difficultés peuvent entraver la bonne marche de leur scolarité : l’ennui, le manque de confiance en soi, le manque d’attention, mais aussi une intelligence et une logique parfois différentes de celles attendues par l’école. 

 

Quels sont les signes que peut manifester un enfant surdoué ? 

Officiellement, seul un test de QI est apte à indiquer si un enfant est à haut potentiel. Cependant, d’autres signes peuvent vous aider. Voici comment reconnaître un surdoué

- une grande facilité d’apprentissage des sujets qui le passionnent : il retient facilement ses leçons et apprend tout, lorsque la matière l’intéresse ;

- la capacité de résoudre des problèmes complexes par rapport à son âge : par exemple, il arrive à convertir un nombre d’heures en journées à 7 ans ;

- un goût pour des domaines scientifiques ; 

- un langage qui se développe rapidement : quand il commence à parler, il acquiert un bon niveau de langue rapidement ,avec beaucoup de vocabulaire ;

- des troubles du sommeil : le cerveau est encore en hyperactivité au moment du coucher. D’où des difficultés à s’endormir ; 

- une hypersensibilité ;

- une grande curiosité ;

- une hyperactivité ;

- une mémoire importante.

 

Picto bébé

Bon à savoir

Un enfant à haut potentiel peut être repéré dès son plus jeune âge, alors même qu’il n’est encore qu’un bébé. Comment ? En l’observant. Il a des capacités différentes des autres petits du même âge. Par exemple, les nourrissons jusqu’à leurs 6 mois ont une concentration limitée ; un bébé surdoué, lui, pourra se concentrer facilement plusieurs minutes d’affilée. Leur développement moteur (comme la marche) est aussi plus rapide.


Comment savoir si mon enfant est à haut potentiel ? 

Votre bambin manifeste plusieurs signes qui laissent envisager sa précocité, mais vous souhaitez savoir s’il est bien à haut potentiel, ou simplement très dégourdi ? C’est possible, grâce aux tests de QI qu’il peut passer chez un pédopsychiatre. Plusieurs tests standardisés existent, notamment le WISC-IV (Wechsler Intelligence Scale for Children) destiné spécifiquement aux enfants de 6 à 16 ans. Pour les plus jeunes (2 à 6 ans), un test spécifique existe : le WPPSI-R. On considère qu’un petit est à haut potentiel lorsque son QI est égal ou supérieur à 130. 

 

Comment accompagner son enfant à haut potentiel intellectuel ? 

Les enfants zèbres (un autre nom donné aux HPI) peuvent souffrir des préjugés liés à leurs capacités intellectuelles. C’est pour cela qu’il faut les accompagner dans leur vie scolaire, mais aussi “privée”. Ces petits peuvent manquer de confiance en eux, car ils ne comprennent pas toujours les choses de la même manière que les autres. Ils se sentent alors différents. Voici quelques pistes pour les soutenir : 

Dialogue enfant-parent

- Aidez votre enfant à avoir confiance en lui, offrez-lui la possibilité de pratiquer des activités qui le stimulent et l’intéressent particulièrement. 

- L’éducation bienveillante permet une approche intéressante : basée sur le respect mutuel, elle place le petit à hauteur de l’adulte, et lui permet de développer ses propres aptitudes – pas forcément celles que l’école attend de lui. 

- Enfin, il ne faut pas placer trop d’attentes, de poids sur lui. Offrez-lui un environnement intellectuel riche (des livres, des sorties culturelles, des conversations sur les sujets qui le passionnent) dans lequel il pourra assouvir sa curiosité, mais ne lui imposez pas de devenir ingénieur en chimie s’il souhaite devenir jardinier. 

Différentes associations peuvent vous aider à accompagner votre bambin : l’Association nationale pour les enfants intellectuellement précoces (ANPEIP) et l’Association française pour les enfants précoces (AFEP). 

 

Protégez votre enfant partout où il se trouve 

Haut potentiel ou pas, votre petit sera toujours le meilleur à vos yeux, et vous voudrez pouvoir le protéger quoi qu’il arrive. Carrefour Assurance propose une assurance scolaire et extrascolaire destinée à accompagner votre enfant à l’école et en dehors, en période scolaire ou en vacances. En cas de maladie, de blessures, de dommages causés à autrui, votre enfant est assuré. Découvrez notre offre. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 9,90 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser