Dépression chez l’ado : comment la détecter et que faire ?

Par Carrefour Assurance | 27 Août 2020

Pour un ado, éprouver parfois de la tristesse est un sentiment parfaitement normal. La dépression, quant à elle, est un trouble de l’humeur si grave qu'il interfère avec la vie quotidienne. Mais comment distinguer un coup de blues d’une dépression ? Irritabilité, perte d’intérêt, idées noires… Apprenez à reconnaître les signes d’une dépression afin de venir en aide à votre enfant. 

Qu’est-ce que la dépression chez les adolescents ?

En France, une personne sur cinq souffre de dépression au cours de sa vie, soit 15 à 20 % de la population, selon les chiffres de l’Inserm. Et cette maladie psychique ne concerne pas uniquement les adultes puisqu’elle touche également les enfants et les adolescents. Ce trouble de l’humeur se caractérise par un état de tristesse chronique et intense, qui peut altérer la vie scolaire et familiale de l’enfant. Il porte essentiellement atteinte à sa capacité à aller à l'école, ou à gérer les situations de la vie quotidienne. Non révélée et non suivie, la dépression d’un ado peut conduire dans le pire des cas, à des fugues ou des tentatives de suicide. 

Enfant triste

 

Dépression : quels symptômes doivent alerter l’entourage ? 

De temps en temps, il est normal que votre enfant ou votre ado éprouve des sentiments de tristesse et de découragement. Cela dit, il convient d’être vigilant lorsque les symptômes suivants persiste plus de deux semaines :  

- Une humeur dépressive, qui se caractérise le plus souvent par une tristesse permanente et intense, une anxiété marquée et parfois une indifférence affective. À noter que chez les enfants et les adolescents, l’irritabilité plutôt que la tristesse est considérée comme l’un des principaux symptômes de dépression.  

- Une perte de l’estime de soi et un pessimisme majeur, parfois associé à un sentiment de culpabilité qui n’a pas lieu d’être. 

- Une perte d’intérêt à l'égard des activités quotidiennes, même celles qui sont habituellement plaisantes. 

- Des troubles du sommeil, une perte d’appétit, des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire chez la plupart des malades. 

- Des idées de mort ou de suicide récurrentes, parfois des projets suicidaires, signant un risque majeur.

 

Comment aider mon enfant déprimé ? 

 

Consultez un professionnel de santé 

Enfant chez le médecin

Si vous pensez que votre fille ou votre fils souffre de dépression, consultez sans tarder votre médecin de famille ou votre pédiatre. Décrivez les changements que vous remarquez dans son comportement et ses sentiments. En plus de vérifier qu’aucun problème médical  – tel qu’un déséquilibre hormonal – n’est à l’origine de son trouble, il pourra vous orienter vers un pédopsychiatre ou un psychologue. Afin d’éviter que le trouble dépressif de votre enfant ne s’installe, n’attendez pas plus de trois semaines avant de consulter ces professionnels de la santé mentale. En cas de dépression de l’ado, vous devez redoubler d’attention pour protéger votre enfant. 

 

Bon à savoir

À l’école, les ados souffrant de dépressions sont plus que jamais exposés aux risques d’accident. Selon l’Académie de médecine, ils sont même victimes d’accidents plus graves que leurs camarades. C’est pourquoi, il est recommandé de souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire. Ce contrat pourra couvrir une partie de vos frais après les remboursements de la sécurité sociale et de la mutuelle. 

 

Montrez-vous à l’écoute 

Communiquer avec leur adolescent peut s'avérer difficile pour les parents, et surtout lorsque celui-ci se replie sur lui-même. Cependant, parler avec lui est nécessaire. Parallèlement, montrez-vous à l’écoute avec votre ado. Laissez-le parler sans l’interrompre, pour qu’il vous fasse part de ses sentiments et de ses questionnements. Ne cherchez pas forcément à répondre dans l’immédiat car cela pourrait être interprété comme une forme de reproche. Précisez-lui tout de même que vous êtes là s’il a besoin de conseils.

 

Picto téléphone urgence

Bon à savoir

Si vous craignez que votre enfant ait des pensées suicidaires, contactez les urgences d'un hôpital local et/ou une ligne de crise, telle que Phare Enfants – Parents, un espace d’accueil et d’écoute gratuit pour les parents et les enfants en souffrance.


Comment traite-t-on la dépression chez l’adolescent ? 

Le traitement de la dépression chez les enfants et adolescents repose sur le soutien psychothérapeutique. La fréquence et la durée d’une thérapie se décident au cas par cas, en fonction des besoins de votre adolescent. 

Il peut également se révéler nécessaire de modifier l’environnement de votre enfant s’il est malheureux là où il est. Il peut en effet s’agir d'une dépression réactionnelle liée à une phobie scolaire ou à du harcèlement scolaire. Chez les adolescents – et beaucoup plus rarement chez les enfants –, la psychothérapie peut s’accompagner d’un traitement médicamenteux si la dépression est sévère et durable. Dans tous les cas, face à la dépression d’un adolescent, il doit être surveillé par un médecin pendant les premières semaines de traitement. L’objectif étant de dépister précocement certains effets indésirables des antidépresseurs, telle que l’anxiété, l’irritabilité ou les idées suicidaires.

 

Quels sont les comportements à éviter ? 

Évitez de blâmer ou de culpabiliser votre enfant pour sa dépression. En effet, il est inutile de “secouer” une personne atteinte de dépression. Il s’agit d’une maladie et non d’une faiblesse de caractère. Garder cette idée en tête vous évitera d’avoir des mots maladroits qui risquent d’enfoncer votre enfant dans une mauvaises estime de lui. Pire encore, il risque d’être moins disposé à parler avec vous. Demandez-lui plutôt ce que vous devriez faire pour qu’il ou elle se sente mieux. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 9,90 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 9,90€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser