Comprendre et détecter le harcèlement scolaire en 3 questions

Par Carrefour Assurance | 31 Mars 2020

Votre enfant est déprimé, il rechigne à aller en cours, et son comportement a changé : il est peut-être victime de harcèlement scolaire, comme plus de 500 000 élèves en France. Voici quelques clés pour mieux comprendre ce phénomène et ses conséquences. 

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ? 

école

Le harcèlement scolaire en France touche plus de 500 000 élèves. Il est important de le différencier des enfantillages habituels des cours de récréation, car ses conséquences sont beaucoup plus graves. Le harcèlement scolaire se définit par des actes répétitifs de violence physique, verbale ou psychologique réalisés par un ou plusieurs élèves sur d’autres camarades.

À l’ère des réseaux sociaux et avec le développement des nouvelles formes de communication, ce phénomène s’est déplacé hors de la salle de classe. Voici quelques exemples de harcèlement, en cours ou à l’extérieur de l’établissement

- Les moqueries et insultes : votre enfant subit des railleries quotidiennes sur son apparence, sa classe sociale ou ses goûts. Dans le cas où il reçoit des messages quotidiens sur ses réseaux sociaux ou qu’il est moqué sur Internet, on parle de cyberharcèlement. Il peut également être victime de rumeurs infondées ou de mensonges à son sujet. 

- Les agressions physiques : votre enfant est poussé ou frappé régulièrement par ses camarades.

 - Le racket ou le chantage : certains camarades peuvent menacer votre enfant contre des biens ou de l’argent. Ils peuvent également menacer de diffuser des informations personnelles s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. 

- L’isolement : votre petit peut être complètement ostracisé et se retrouver seul, sans amis, ni personne à qui parler, car son ou ses agresseurs menacent les autres élèves de subir le même sort. 

 

Comment se manifeste-t-il ? 

Les violences scolaires fonctionnent toujours selon un schéma défini : un élève ou un groupe au sein de la classe instaure une dynamique de domination sur les autres, ou sur un individu isolé du groupe. À travers des moqueries, des menaces ou des atteintes physiques, le harceleur va prendre le pouvoir sur sa victime, et petit à petit faire baisser son estime de soi. Les actes de harcèlement ne sont pas inconscients : les élèves qui attaquent leur camarade ont une intention réelle de causer de la souffrance. 

Le harcèlement est avant tout un phénomène de groupe : dans la majorité des cas, les harceleurs agissent devant un public pour se sentir supérieurs. Lorsque des violences apparaissent au sein d’une école ou d’une classe, les enfants adoptent trois types d’attitudes : 

  • une attitude active en participant au harcèlement, 
  • une attitude passive en étant spectateurs des violences sans les combattre, 
  • ou une attitude défensive dans laquelle ils luttent contre ces violences. 

Le harcèlement scolaire est très difficile à identifier, car la majorité des victimes n’osent pas parler. Pourtant, il peut avoir un impact grave sur votre enfant s’il reste bloqué dans ce schéma abusif. 

 

Quelles sont les conséquences du harcèlement scolaire ?  

Tous les enfants, quels que soient leur personnalité ou leur profil, sont susceptibles d’être harcelés. Les enfants extravertis et sûrs d’eux peuvent également en être victimes s’ils croisent la route d’un camarade violent, au même titre que les individus plus isolés ou fragiles. Si vous suspectez que votre petit ou votre ado est victime de harcèlement scolaire, voici les conséquences à anticiper sur sa santé psychologique : 

- La perte d’estime de soi : il risque de penser que ses harceleurs ont raison, et qu’il mérite d’être seul et isolé. À l’adolescence, le harcèlement peut créer de nombreux complexes et un profond dégoût de soi-même. 

- L’échec scolaire : troublé par sa situation, votre enfant n’a plus la tête à penser aux cours. Ses notes risquent de chuter et, dans les cas graves, il peut développer une phobie scolaire, entraînant de l’absentéisme. 

- La dépression : de nombreux enfants harcelés déclarent des troubles psychologiques graves comme de la dépression, des troubles alimentaires ou de l’automutilation. 

- L’isolement : pour se protéger et éviter de parler de sa souffrance, votre enfant risque de s’isoler de ses amis et de toute sa famille. 

 

Picto parent enfant téléphone

 

Bon à savoir

 Le gouvernement a mis en place un numéro vert dédié au harcèlement scolaire. Si votre enfant est déprimé et qu’il a peur d’aller à l’école, vous pouvez contacter le 3020. Pour agir contre le cyberharcèlement, il existe également un numéro vert : 0800 200 000.


Bien que difficiles, ces troubles ne sont pas une fatalité : avec beaucoup d’amour de ses parents et le soutien de ses professeurs, un enfant peut se reconstruire face à la violence. Vous pouvez accompagner votre enfant en l’écoutant, et décider ensemble de la meilleure manière pour agir face au harcèlement scolaire

 

Protégez votre enfant avec une assurance adaptée 

En cas de harcèlement scolaire, vous devez redoubler d’attention pour protéger votre petit. À la maison ou à l’extérieur, votre enfant n’est pas à l’abri des petits accidents du quotidien. Carrefour Assurance vous accompagne avec une assurance scolaire et extrascolaire adaptée à vos besoins et à votre budget. 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser