Mon enfant est victime de cyberharcèlement, comment agir ?

Par Carrefour Assurance | 02 Avril 2020

Le cyberharcèlement touche de plus en plus d'adolescents, avec des conséquences graves sur le plan psychologique : isolement, anxiété, risque de décrochage scolaire, voire de suicide pour les plus fragiles. Face au harcèlement en ligne de son enfant, le défi des parents consiste d’abord à briser la loi du silence. Découvrez nos conseils pour lutter contre ce véritable fléau.

Soyez à l’écoute de votre enfant 

Parent et adolescent

Le cyberharcèlement se définit comme un acte agressif et intentionnel perpétré en ligne par un individu ou un groupe d’individus, de façon répétée à l’encontre d’une victime. Il touche de plus en plus d'adolescents âgés de 12 à 14 ans. Isolement, anxiété, stress, perte d’estime de soi, risque de décrochage scolaire, profond mal-être pouvant conduire jusqu’au suicide… Les conséquences pour les enfants victimes de cyberharcèlement peuvent être dramatiques !

Face au cyberharcèlement de son enfant, comment agir en tant que parent ? Comme pour le harcèlement scolaire, briser le silence est la première étape pour atténuer les souffrances. Si vous constatez que votre enfant est victime de cyberviolences, il est important de le rassurer, et de reconnaître son expérience : dites-lui que vous le croyez, et qu’il peut compter sur vous. À l’inverse, ne minimisez jamais les souffrances vécues, et ne le culpabilisez surtout pas, au risque d’isoler encore plus votre enfant. 

Expliquez-lui que vous êtes là pour faire cesser les violences qu’il subit. Attention, veillez à ce que votre enfant soit d’accord avec les actions que vous envisagez pour résoudre la situation. Enfin, vous pouvez lui proposer – et non pas lui imposer  – de rencontrer un psychologue s’il le souhaite.

 

Face aux attaques, réunissez toutes les preuves 

Lorsque vous constatez que votre enfant est victime de cyberharcèlement, il est essentiel de rassembler toutes les preuves : captures d’écrans des messages injurieux, des photographies, des SMS, des e-mails, des commentaires, etc. Tous ces éléments clés témoignent des violences subies par votre enfant. 

Signalez ensuite les contenus et individus qui portent atteinte à votre enfant. La plupart des réseaux sociaux – Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, YouTube… – proposent des options de signalement des cyberviolences

 

Picto parent téléphone

 

Bon à savoir 

Si le contenu n’est pas rapidement supprimé par le site, sachez que l'association e-enfance, en lien avec Facebook et la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), peut accélérer la procédure. Pour vous faire aider, contactez le numéro vert national Net Écoute : 0800 200 000. 


Prenez rendez-vous avec l’établissement scolaire de votre enfant

Salle de classe

Très souvent, le cyberharcèlement est le prolongement de violences subies à l’école : des élèves peuvent donc être impliqués. Prenez donc rendez-vous avec l’établissement scolaire de votre enfant, afin de trouver au plus vite des solutions en collaboration avec l’équipe éducative. Il sera également nécessaire de rencontrer le chef d’établissement, qui pourra prendre les décisions nécessaires vis-à-vis des élèves harceleurs, telles qu'une exclusion ou une mise à pied par le conseil de discipline. À l’issue de cet entretien, envoyez un compte-rendu de ce qui s’est dit à l'inspection académique. Officialiser cette conversation par écrit vous garantira une résolution plus rapide de la situation. 

Quand les atteintes portées à votre enfant sont trop importantes, et que l'exclusion de l’établissement scolaire n'est pas jugée suffisante, ou que les insultes et menaces sont anonymes, il est nécessaire de faire appel à la justice en déposant plainte. La parole de votre enfant pourra ainsi être prise en compte, et il pourra être reconnu en tant que victime. 

 

Veillez au bien-être de votre enfant 

La santé et le bien-être de votre adolescent sont une priorité. Pour assurer la sécurité de votre enfant et le protéger, une bonne assurance est indispensable. Grâce à son assurance scolaire et extrascolaire, Carrefour Assurance protège et accompagne votre enfant à l'école et en dehors. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

15€ par an et par enfant, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 15€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser