Mon enfant fait sa crise d’ado à la maison

Votre relation était câline, complice, respectueuse… et patatras ! Il se met en colère, claque les portes, s’enferme dans sa chambre et vous parle mal ! Que se passe-t-il ? Les adolescents sont en pleine métamorphose physique, intellectuelle et sociale et confrontés à une foule de sentiments contradictoires. Agités, secoués, débordants d’émotions, ils cristallisent parfois leur colère sur la maison qu’ils mettent à mal : refus de ranger, portes fermées et murs décorés…Cette étape délicate pour les enfants est aussi très éprouvante pour les parents. Comment réagir au mieux dans cette période chaotique et éviter les crises, Carrefour Assurance vous donne quelques conseils !

 

Comment réagir en cas de crise ?

  • De la bienveillance : et c’est parfois difficile quand le ton monte et que les mots deviennent blessants ! Il a du mal à gérer ses émotions, c’est un apprentissage difficile pour lui.
  • De la distance : « cette situation est vraiment difficile pour moi. Nous allons prendre le temps d’y réfléchir et nous y reviendrons plus tard ». Ce n’est pas parce que l’échange s’interrompt que vous renoncez à l’entendre ou à vous faire entendre.
  • Attention à ne pas répondre à la violence par la violence : proposez un temps calme.
  • Des pensées positives : attention à ne pas sombrer dans la culpabilité et le sentiment d’échec, soyez solide et confiant. Ces conflits ne font pas de vous un mauvais parent. L’adolescence, c’est difficile pour la plupart des familles !
  • Un peu de calme : faites une activité manuelle, appelez un ami… Sortez de la zone de tension.
  • Une bonne communication : ce n’est pas lui qui vous excède, c’est son comportement ! C’est parce que vous prenez soin de lui que vous ne pouvez pas tout permettre.

 

Souffrances psychologiques des adolescents selon les caractéristiques sociodémographiques*

6 petites choses… qui le mettent en colère !

Les comparaisons dévalorisantes

Les autres (le fils de la voisine, ton cousin, ta sœur…) y arrivent ! Pourquoi pas toi ? Ces comparaisons sont déstabilisantes et sape sa confiance en lui. Valorisez ce qu’il fait de bien et ce pour quoi il est doué et ne le comparez pas aux autres.

L’assistance omniprésente

Les parents ont à cœur d’aider leur enfant mais il faut aussi qu’il fasse ses propres expériences. Laissez-le faire et dites-lui que vous êtes à sa disposition s’il a besoin de conseils. Ne faites rien à sa place.

Le manque de respect

Ne racontez pas ses problèmes personnels aux repas de famille ou en société. De même, si vous êtes en conflit, n’en parlez pas devant des étrangers en sa présence.

Un jardin secret…

Laissez-lui son jardin secret, il a besoin de savoir que sa chambre c’est son territoire.

Fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais                                                                                                                

 Si vous autorisez ce que vous lui interdisez, pour l’enfant, c’est l’injustice suprême !

 

C’était mieux avant ? « Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l'autorité et n'ont aucun respect pour l'âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans. » Cette phrase vous semble correspondre à notre époque ? Sachez qu’elle date du Vᵉ siècle av. J.-C et nous vient de Socrate !

 

La crise  d’adolescence de plus en plus longue ?

Une étude anglaise estime que la difficile phase de la puberté et sa cohorte de tumultes s’annoncerait plus tôt et finirait plus tard : de 10 à 24 ans en moyenne ! L’allongement de la durée des études et une meilleure alimentation en seraient les principales raisons donc… tout va bien !**

 

Etre assureur, c’est soutenir ses clients dans leurs foyers

Parents, vous n’êtes pas seuls à traverser cette zone de turbulences !  Carrefour Assurance s’occupe de protéger votre famille mais aussi votre maison avec l'Assurance Habitation Carrefour, c’est pour cela qu’il est si important de bien l’assurer !

 

 

*Source : https://www.lemonde.fr/vous/article/2014/09/23/selon-l-unicef-pres-de-la-moitie-des-ados-francais-sont-en-etat-de-souffrance-psychologique_4492474_3238.html
**https://www.thelancet.com/journals/lanchi/article/PIIS2352-4642(18)30022-1/abstract
Partager cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Ok