À quel âge mon enfant peut-il aller à l’école tout seul ?

Par Carrefour Assurance | 24 Juillet 2020

Votre enfant grandit, et vous le voyez peu à peu gagner en autonomie : il se lave et s’habille seul, invite des copains à la maison, et range sa chambre sans que vous n’ayez rien demandé. Peut-être le temps est-il venu de le laisser aller à l’école tout seul… Généralement, un enfant peut se rendre dans son établissement scolaire seul vers ses 8 ans. Mais plusieurs facteurs sont à considérer avant de prendre cette décision. Voici quelques conseils pour laisser votre enfant aller à l’école tout seul, sans vous angoisser.

Quel est le bon âge pour laisser mon enfant aller à l’école en solo ? 

Pour laisser un enfant prendre seul le chemin de l’école, il est recommandé qu’il ait au moins 8 ou 9 ans, c’est-à-dire qu’il soit en CM1 ou CM2. Il aura alors dépassé “l’âge de raison” (ses 7 ans), et sera donc en mesure de se déplacer en sécurité, car il comprendra les conséquences de ses actes. De plus, à 8 ans, son développement psychomoteur est assez avancé pour qu’il se déplace en toute sécurité : son ouïe est fine, et son champ de vision est plus large (les jeunes enfants ont du mal à se concentrer sur ce qui n’est pas directement devant eux). Il est donc prêt physiquement à passer cette étape

transport école

 

Comment savoir si mon enfant est prêt ? 

Si l’âge est un bon repère, en réalité, chaque enfant est unique. Certains petits de 7 ans sont ainsi plus mûrs que d’autres de 10 ans. C’est pourquoi, même si votre enfant a atteint ses 8 ans, vous devez vous assurer qu’il est prêt à se déplacer seul. Mais comment le savoir ? Voici quelques pistes qui peuvent vous y aider : 

- Votre enfant est demandeur, il veut avoir des responsabilités,

- En extérieur, vous observez qu’il a conscience des dangers – par exemple, il s’arrête de lui-même aux passages piétons,

- Vous pouvez le laisser seul à la maison sur de courtes périodes – par exemple lorsque vous allez faire des courses,

- Il a confiance en lui, et est capable de s’affirmer face à un adulte. 

 

Comment le préparer à faire son trajet tout seul ? 

Évidemment, votre petit ne va pas s’élancer du nid seul du jour au lendemain. Comme toute petite aventure, son premier trajet en solitaire se prépare et s’organise. 

 

Faites le trajet ensemble et plusieurs fois 

Pour que votre enfant mémorise bien l’itinéraire de la maison à l’école, ainsi que les endroits “dangereux” (route à traverser, trottoir réduit, sorties de garage, etc.), faites le chemin plusieurs fois en sa compagnie. Pendant qu’il retient le trajet, profitez-en, à chaque fois, pour lui indiquer les endroits où faire particulièrement attention. Si, sur le coup, il peut trouver ça rébarbatif, soyez sûr que, lors de son premier trajet en solo, il se remémorera consciencieusement vos conseils. 

 

Bon à savoir

En tant que parent, vous pouvez, avant même de faire le chemin avec votre enfant, repérer en amont le parcours le plus sûr. Privilégiez un trajet rapide (moins de 20 minutes), avec le moins de routes possible à traverser. Renseignez-vous également auprès de vos voisins : peut-être ont-ils un enfant du même âge que le vôtre, et qui se rend dans la même école ? Ce serait idéal pour vos enfants qui pourraient alors faire le trajet à deux.

 

Apprenez-lui à se méfier des inconnus, et comment y réagir 

Avant de laisser votre enfant arpenter seul le trottoir, vous devez vous assurer qu’il est au point sur la sécurité. D’abord, votre enfant doit savoir qu’on ne suit pas des inconnus, que ce soit un papi souriant, ou encore une personne avec un chiot ou des bonbons. Vous devez vous assurer que votre enfant a suffisamment confiance en lui pour pouvoir s’affirmer : dire non, et s’enfuir s’il le faut. 

Apprenez-lui des règles de base : si quelqu’un le suit ou l’embête, il doit rentrer dans un magasin, et alerter le personnel de la boutique. Il ne doit pas hésiter ni à crier ni à courir (les enfants timides sentent le danger, mais sont parfois pétrifiés par leur timidité, surtout face à des adultes). S’il n’y a pas de magasin à proximité, il doit immédiatement aller voir un adulte qui lui semble de confiance dans la rue autour de lui : un policier, une mère avec ses enfants, etc. 

Enfants passage piéton

Apprenez-lui les règles de sécurité routière 

La route comporte de nombreux dangers pour les enfants. Sans être alarmiste, il est donc primordial que votre petit connaisse les principes de la sécurité routière sur le bout des doigts : 

- Les feux verts et les feux rouges,

- Les marques sur la chaussée : les passages piétons, les pistes cyclables, etc.

- Les voies de bus et de tram,

- L’importance de toujours regarder à droite et à gauche quand il traverse.

Habillez-le de couleurs vives 

Pour que votre enfant soit bien visible, n’hésitez pas à l’habiller en couleurs ! Et, si votre bambin ne jure que par le bleu et le noir, donnez-lui un gilet jaune (ou d’une autre couleur, tant qu’elle est fluo). Il peut le garder dans son cartable la journée, et le porter seulement le matin à l’aller, et en fin d’après-midi au retour. Votre petit sera ainsi identifiable par les automobilistes, mais aussi par les adultes dans la rue, qui le verront mieux en cas de problème. 

 

Picto pedibus

Bon à savoir

Connaissez vous le pédibus ? C’est le bus, mais à pied ! Votre enfant se rend à un point de rendez-vous de petits élèves et de parents accompagnateurs volontaires. Ils se rendent ensuite tous ensemble à l’école. Un bon moyen pour que votre petit aille à l’école à pied en bonne compagnie ! Renseignez-vous auprès de votre école pour voir si un tel système a été mis en place. Vous pouvez vous-même le créer, en collaboration avec les parents d’élèves et les professeurs. 


Pour encore plus de sécurité, pensez à l’assurance scolaire et extrascolaire 

Si votre enfant se blesse ou blesse quelqu’un sur le trajet de l’école, sachez qu’il est couvert par son assurance scolaire et extrascolaire. Une bonne chose, quand on sait que les enfants sont énergiques, turbulents et parfois maladroits ! Et, s’il casse ses lunettes ou son appareil dentaire, pas de panique, l’assurance le couvre également. 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

15€ par an et par enfant, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 15€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser