Nos conseils pour développer l'intelligence émotionnelle de votre enfant

Par Carrefour Assurance | 26 Septembre 2019

Dès le plus jeune âge, votre petit découvre une vaste gamme d’émotions qu’il a parfois du mal à appréhender : la joie, la tristesse, la peur, la colère... Au fur et à mesure qu’il grandit, votre enfant se familiarise alors avec tous ces sentiments. En tant que parent, vous pouvez l’encourager dans le développement de son intelligence émotionnelle. Cela passe par beaucoup d’écoute et d’échanges, pour lui apprendre à identifier, exprimer et gérer ses émotions, mais aussi pour développer son empathie et mieux comprendre les sentiments de son entourage. Découvrez tous nos conseils pour que votre enfant développe son intelligence émotionnelle en famille.

Accompagnez votre enfant dans la découverte de ses émotions 

Les enfants sont de véritables éponges ! Ils observent et retiennent tout ce qu’ils voient. Pour aider votre petit à se familiariser progressivement avec ses émotions, n’hésitez pas à lui expliquer ce que vous ressentez, pour lui permettre petit à petit d’identifier et d’exprimer ses émotions à son tour.

 

Commencez par montrer l’exemple en parlant de ce que vous ressentez 

mère qui communique avec sa fille

L’apprentissage des émotions commence dès la petite enfance, alors que votre bébé observe vos réactions. Et oui, l’apprentissage des enfants se fait par mimétisme ! C’est pourquoi il est primordial que vous soyez à l’écoute de vos émotions. N’hésitez pas à parler de ce que vous ressentez à votre enfant, en commençant par des sentiments et des mots simples. Vous lui montrerez ainsi que chaque membre de la famille peut partager ce qu’il ressent et qu’il peut, lui aussi, exprimer ses émotions. 

Apprenez-lui à identifier et à exprimer ses propres émotions 

La joie, la tristesse, la peur, la colère, ces quatre grandes émotions primaires sont toutes nouvelles pour votre enfant. De ce fait, votre petit peut devenir une véritable tempête émotionneIle et chaque nouveau sentiment peut donner lieu à des réactions parfois soudaines et imprévisibles. C’est normal : son développement cérébral est en pleine construction et il a donc du mal à relativiser ce qu’il ressent. 

Pour l’aider dans son développement, aidez donc votre enfant à comprendre ce qu’il se passe en nommant ses émotions. Cela passe par des phrases simples, bienveillantes, adaptées à son âge et à sa maturité : “Je vois que tu es triste d’avoir perdu ton doudou”, “Ce chien qui aboie, il t’a fait très peur”``...En donnant du sens à ce qu’il ressent, vous lui permettrez de se calmer. Plus tard, il sera plus à même d’accepter ses émotions, de les exprimer de manière acceptable et constructive. De quoi gagner en confiance en lui ! 

 

Notre conseil en plus 


Pour accompagner votre enfant dans la découverte des émotions humaines, profitez du moment privilégié de la petite histoire le soir pour parler des émotions des personnages de son livre. “Ce pirate est en colère car il s’est fait voler son trésor”, “Cette petite fille est triste car elle a perdu son chien”, etc. Ainsi, il découvrira que nous sommes tous touchés par des sentiments forts qu’il faut apprivoiser et apprendre à relativiser pour que tout finisse par s’arranger ! 

 

Ne minimisez pas les émotions de votre enfant et accueillez-les avec bienveillance 

Père qui réconforte son enfant

Les émotions des enfants sont souvent décuplées par rapport à celles des adultes : un gros chagrin car il est l’heure d’aller se coucher, une grosse colère parce que vous avez posé une limite… Face à une réaction forte, il vous arrive de vouloir faire taire immédiatement ces débordements sans en discuter : “On n’a pas idée de se mettre dans de tels états pour si peu de choses, calme toi !”. Dans ce cas, veillez à rester à l’écoute et à ne pas minimiser son sentiment. Il peut avoir l’impression que vous n’avez pas réellement entendu sa colère ou sa tristesse, et pleurer de plus belle. Faites donc preuve d’empathie et montrez-lui que vous comprenez ce qu’il ressent. Essayez de le réconforter par des gestes doux et une voie calme et posée. En accueillant son émotion, vous renforcerez son sentiment de sécurité intérieure.

 

L’astuce en plus 


Votre enfant a un gros chagrin ? Proposez-lui de dessiner ce qu’il ressent. Avec une feuille de papier et quelques crayons, il pourra exprimer sa tristesse ou sa colère comme il la perçoit — un bonhomme qui fait la tête, un gribouilli tout noir, etc — et ainsi visualiser son émotion. Il pourra avoir le sentiment de s’être débarrassé de son sentiment négatif en le dessinant ! Vous pouvez d’ailleurs vous asseoir à côté de lui pour faire de même et réinstaurer un moment de calme dans la maison. 

 

Passez par le jeu pour développer son intelligence émotionnelle 

Pour l’apprentissage des enfants, le rôle du jeu est aussi essentiel. N’hésitez donc pas à proposer en famille de nouvelles activités pour stimuler l’intelligence émotionnelle de votre enfant. Il ne s’agit pas seulement d’apprivoiser ses propres sentiments, mais aussi d’apprendre à faire preuve d’écoute et d’empathie pour comprendre ceux des autres. 

 

Créez un calendrier des émotions pour toute la famille 

Le principe est simple ! Suivez ces étapes.

  • Étape 1 : dessinez les sept jours de la semaine sur une feuille cartonnée que vous épinglerez à un tableau en liège ou que vous afficherez sur le frigo. 
  • Étape 2 : créez des personnages représentant les membres de votre famille éprouvant diverses émotions :  tristesse, colère, peur, joie etc. Il doit y avoir autant d’émotions représentées que de membres dans votre famille.
  • Étape 3 : il ne vous restera plus qu’à épingler vos émotions tout au long de la semaine, au moment du petit-déjeuner ou du goûter !

Une excellente façon de prendre conscience de ses émotions et de stimuler son empathie. 

Picto émotions

 

Le saviez-vous ? 

En Suède, des ateliers permettent aux petits élèves de découvrir leurs émotions dès la maternelle. Une pratique qui s'installe petit à petit en France, où les enseignants proposent aux enfants d’exprimer leur météo intérieure : un soleil s’il est content, un nuage s’il est triste, un orage s’il est en colère etc. 


Jouez aux cartes des souvenirs émotionnels 

Les émotions créent nos plus grands souvenirs : une joie immense que l’on a ressentie à un événement précis, la plus grande surprise que l’on ai eue, notre souhait le plus cher… Pour inviter toute la famille à se remémorer ses meilleurs moments, créez votre propre jeu de cartes, grâce à l’idée originale développée par la psychothérapeute Jeanne Siaud-Facchin.

  • Etape 1 : sur du papier cartonné, découpé une dizaine de cartes de la taille habituelle de celles des jeux classiques.
  • Etape 2 : sur le recto de ces cartes, indiquez pour chacune une consigne invitant les joueurs à raconter l’une de leurs émotions ou l’un de leur souvenir fort. Par exemple : 

Raconte la situation qui t’a fait le plus rire !
Décris le cadeau qui t’a fait le plus plaisir dans ta vie
Si tu pouvais revivre un moment de ta vie, lequel choisirais-tu ?
Raconte la plus belle surprise que tu as vécue
Explique ton plus grand souhait, etc.

Pour écrire toutes ces consignes, faites appelle à l’imagination de tous les membres de la famille !

  • Etape 3 : proposez à vos enfants de dessiner sur le verso des cartes, afin de personnaliser leur nouveau jeu comme ils le souhaitent. 
  • Etape 4 : rassemblez toutes les cartes dans une seule et même pioche. Puis en famille, tirez les cartes une par une chacun votre tour, afin que chacun partage ses émotions !

Une belle manière de partager de vrais moments de complicité et d’en apprendre plus sur vos proches !

 

Bon à savoir

Sachez qu’il existe également de nombreux livres pour apprendre les émotions tout en s’amusant : “À l’intérieur de moi”, “La couleur des émotions”, “Le livre d’activités de mes émotions”.

 

Apprenez à votre enfant à gérer ses émotions fortes d’une façon appropriée 

dessins d'une petite fille

Si toutes les émotions sont acceptables, tous les comportements ne le sont pas. Il est donc indispensable que vous appreniez à votre enfant à exprimer ses émotions d’une façon respectueuse d’autrui. 

Une fois que vous avez accueilli et nommé  l’émotion qui se cache derrière une mauvaise conduite, assurez-vous que votre enfant comprend que certains comportements ne peuvent être tolérés : “Être en colère ne t’autorise pas à frapper les autres”. Veillez à ce qu’il s’excuse sincèrement de son comportement déplacé. 

Encouragez-le ensuite à trouver des solutions pour gérer ses émotions négatives : si votre enfant est en colère, il peut dessiner sa colère sur une feuille ou encore apprendre des techniques de respiration. 

Pensez également aux applications de méditation pour enfants qui lui apprendront à réguler toutes ces émotions qui bouillonnent en lui comme Petit Bambou. Effectuez les premières séances avec votre enfant, le temps de se familiariser avec cette nouvelle discipline. 

 

Notre conseil

Angoisse, tristesse, colère… Il arrive parfois que votre enfant soit submergé par ses émotions. Réfléchissez à ce qu’il s’est passé dernièrement dans sa vie : la perte d’un être cher, une séparation, des difficultés à l’école. Soyez à son écoute et n’hésitez surtout pas à faire appel à un thérapeute, qui saura aider l’enfant à exprimer ce qui est trop douloureux. Si besoin et avec votre accord, il pourra éventuellement proposer à votre enfant de suivre un test d’intelligence émotionnelle, afin de mieux cerner sa personnalité.

 

Et pour protéger votre enfant ? Pensez à l’assurer 

Chaque jour, votre enfant se lance dans l’apprentissage de la vie ! Votre souhait le plus cher : qu’il grandisse en pleine forme, bien protégé des accidents du quotidien. Pour être rassuré en toutes circonstances, assurez votre enfant grâce à l’assurance scolaire et extrascolaire de Carrefour Assurance. Nous protégeons votre petit de 2 à 26 ans, à l’école, lors de ses loisirs et même en vacances ou lors de ses études à l’étranger. De quoi laisser votre enfant partir à la découverte de ses émotions l’esprit léger ! 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics et à petit prix !

En savoir plus