Dangers des réseaux sociaux : comment accompagner et protéger ses enfants ?

Par Carrefour Assurance | 13 Octobre 2020

Saviez-vous que les enfants passaient plus de quatre heures par jour sur les écrans ? Un chiffre qui a doublé en dix ans, selon Santé Publique France. Parmi les premières applications utilisées par les enfants : les réseaux sociaux, qui inquiètent et posent question. Risques psychologiques, harcèlement, renfermement sur soi-même… Éclairage sur les dangers liés à l’utilisation des réseaux sociaux.

Quel est l’impact social et psychologique des réseaux sociaux sur les enfants ? 

 

Des risques psychologiques et sociaux pour certains enfants 

L’un des principal danger des réseaux sociaux est qu’ils peuvent entraîner des risques psychologiques chez les enfants si l’exposition est trop importante et peu surveillée : 

Enfant triste

- Mauvais résultats scolaires : une surexposition peut être nocive si les enfants passent trop de temps sur les écrans, et négligent le travail scolaire.

- Sentiment d’isolement et de solitude : être derrière un écran facilite la communication, mais peut aussi développer la timidité de certains enfants qui n’osent plus parler en face. 

- Addiction : plusieurs études ont démontré que les réseaux sociaux pouvaient créer une réelle addiction chez certains élèves. 

- Cyberharcèlement : les réseaux sociaux peuvent devenir un lieu de violence dans lequel certains enfants peuvent se faire harceler à travers des menaces, insultes, photos ou vidéos compromettantes… Ils peuvent également devenir la cible de prédateurs sexuels qui en profitent pour les intimider, les faire chanter et leur partager des images obscènes. 

Un moyen de faire durer les relations et se sociabiliser davantage 

Mais les réseaux sociaux ne sont pas qu’une terre de dangers numériques. Ils sont bénéfiques aux enfants pour de nombreuses raisons : 

- Amitiés prolongées : les médias sociaux permettent de parler et de partager des informations avec des amis, en dehors du cadre scolaire. C’est aussi le moyen de rester en contact avec des personnes habitant dans une autre ville, ou avec ceux rencontrés en vacances par exemple. 

- Création de nouvelles amitiés virtuelles : les réseaux sociaux peuvent devenir des intermédiaires aux rencontres avec le développement des amitiés en ligne. C’est le moyen pour les enfants introvertis d’oser parler à d’autres personnes en dehors de l’école, et de se faire de nouveaux amis avec les mêmes intérêts qu’eux. Des amitiés qui peuvent devenir réelles par la suite.

 

Picto enfant triste

Bon à savoir 

Le cyberharcèlement est un des plus grands dangers des réseaux sociaux pour les enfants. Il est donc nécessaire pour les adultes de les accompagner dans leur démarche. En effet, si l’on en croit les chiffres de Net-Ecoute, 246 millions d’enfants dans le monde seraient victimes de cyberharcèlement. Parmi eux 12 % sont en Europe, soit près de 30 millions d’élèves harcelés sur le continent. 


Quels sont les réseaux sociaux préférés des enfants ?  

De nos jours, le nombre de réseaux sociaux ne cessent de se multiplier : Facebook, Twitter, Instagram, Tik Tok... La diversité est telle qu’il existe un réseau social pour toutes les envies. Mais quels sont ceux préférés par les enfants ? Quelles sont leurs caractéristiques, et comment fonctionnent-ils ? Zoom sur les réseaux sociaux les plus populaires parmi les plus jeunes. 

 

Snapchat : le petit fantôme aux photos et vidéos éphémères 

Créé en 2011, Snapchat est devenu incontournable chez les adolescents. La particularité de cette application est l’envoi de photos qui s’autodétruisent après quelques heures. L’âge minimum pour s’inscrire est fixé à 13 ans, mais son utilisation par des plus jeunes est courante. Au fil des années, de nombreuses fonctionnalités ont été mises en place pour séduire les plus jeunes, mais sans pour autant effacer certains dangers : 

- Le caractère éphémère des photos peut motiver certains prédateurs à envoyer aux enfants des visuels qui ne sont pas de leur âge.

ado selfie

- Avec ses nombreux challenges, Snapchat peut pousser certains utilisateurs à vouloir à tout prix impressionner les autres, et à prendre des photos ou vidéos dans lesquelles ils se mettent en danger ou ne respectent pas la loi.

Instagram : le réseau social aux millions de followers 

Instagram est l’application de partage de photos et vidéos par excellence. Elle a été créée en 2010, et compte plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde. Autorisée à partir de 13 ans, l’application possède de nombreuses fonctionnalités, qui ne laissent plus douter de sa popularité, mais qui peuvent malgré tout avoir des conséquences sur les enfants.

Le principal danger de ce réseau social reste l’addiction et la course aux J’aime. Avec l’essor des influenceurs qui montrent qu’il est possible de réussir et de gagner de l’argent via Instagram, les enfants veulent suivre leur modèle et gardent les yeux fixés sur leurs statistiques, au jour le jour. Cela peut par la suite provoquer une réelle addiction.

Tik Tok : l’application de montages vidéo 

Bien qu’il soit le dernier arrivé, Tik Tok est très vite devenu un phénomène, autant chez les jeunes que chez les adultes. Créée en 2016 en Chine, l’application n’a pas arrêté de remuer les foules, avec des vidéos toutes plus originales et créatives les unes que les autres. Elle compte plus de 500 millions d’utilisateurs, et a été la deuxième application la plus téléchargée en 2019, après WhatsApp. En France, la plateforme compte près de 4 millions d’utilisateurs actifs, et est le troisième réseau social le plus utilisé par les moins de 13 ans. On peut presque dire que l’application est devenue une activité à elle toute seule.

Effets spéciaux, montage, musique… Tous les éléments sont réunis pour créer LA vidéo qui fera parler d’elle. Et pour cause, de nombreuses personnes se sont fait connaître à travers le réseau. Pourtant, cette liberté de publication peut avoir des effets secondaires négatifs.   

En s’exposant trop jeunes, les enfants n’ont pas une réelle conscience de ce que la publication de ces vidéos peut entraîner. En effet, la grande visibilité de ces vidéos peut aussi avoir des répercussions : harcèlement, envoi de messages de la part de personnes mal intentionnées… Les enfants n’ont pas encore la maturité pour se rendre compte que certains contenus ou sujets peuvent attiser la haine ou des remarques négatives. 

 

Comment se positionner par rapport aux réseaux sociaux en tant que parents ? 

Étant donné l’ampleur de la fréquentation sur les réseaux sociaux, il semble quasiment impossible de l’interdire totalement à vos enfants. Cependant, il est nécessaire de mettre en place certaines mesures et conditions afin d’éviter une addiction ou une surexposition trop tôt. En sensibilisant tout de suite vos enfants aux dangers des réseaux sociaux, ils seront plus à même d’être vigilants par la suite. 

 

L’astuce en plus

Afin de vous guider concernant l’exposition aux écrans, le psychiatre Serge Tisseron a mis en place la règle des 3-6-9-12. Cette règle fonctionne en 4 étapes : 

- Pour les enfants de moins de 3 ans ans, pas de télévision, car aucun programme n’est vraiment adapté pour eux 

- Pas de console personnelle (tablettes, jeux vidéo) avant 6 ans 

- Pas d’accès à Internet avant l’âge de 9 ans 

- Autoriser les réseaux sociaux à partir de 12 ans 

 

Posez un cadre et expliquez les dangers des réseaux sociaux 

Avant l’inscription, dès que votre enfant semble intéressé et demandeur d’utiliser les réseaux sociaux, commencez par en parler avec lui. Pourquoi veut-il l’utiliser ? Que souhaite-t-il partager ? Prenez le temps de comprendre ses volontés, et posez d’emblée un cadre en expliquant les dangers liés aux réseaux sociaux. Soyez franc, sans pour autant l’effrayer ! En tant que parent, il est important de poser un cadre de discussion et d’écoute dans lequel votre enfant se sentira libre de s’exprimer, et pourra venir vous parler en cas de soucis.

parent et adolescent

En récoltant les bonnes informations et en posant des règles dès le départ, les enfants seront plus à même de comprendre les dangers, et de se limiter sur l’utilisation de ces réseaux. Ils seront ainsi plus à l’aise dans leur utilisation du net.

Limitez les accès aux écrans

Si la discussion en amont est importante pour prévenir vos enfants des risques, et connaître leurs intentions, il peut sembler important de poser des conditions d’accès à respecter, afin de limiter le plus possible l’utilisation de ces applications :

- Limitez l’exposition avec la mise en place d’un contrôle parental avec un code d’accès et une autorisation nécessaire avant connexion.

- Vérifiez que les profils des enfants soient “privés” pour limiter une exposition trop large.

La sécurité de vos enfants est primordiale, à l’école et en dehors. Si leur protection numérique est essentielle, leur protection lorsqu’ils ne sont pas devant les écrans l’est tout autant. Pensez à souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire pour plus de sérénité.  
 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 15€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser