Câlins à l’enfant : tous les avantages pour l’aider à se développer

Par Carrefour Assurance | 31 Décembre 2019

Le 21 janvier est la journée internationale du câlin ! Saviez-vous que ce moment de tendresse est essentiel dans le développement physique et émotionnel de votre enfant ? Carrefour Assurance vous explique tous les avantages et les bienfaits du câlin pour les tout-petits

Pourquoi faut-il faire des câlins aux enfants ?  

Dès la naissance, les tout-petits sont habitués au contact physique lorsqu’on les place peau à peau sur leur mère ou leur père. Par la suite, lors de l’allaitement au sein ou au biberon, ils sont entourés des bras de leurs parents : le câlin est un geste quotidien essentiel. Même si elles semblent anodines, ces marques d’affection sont primordiales pour le développement de l’enfant

 

Les vertus psychologiques du câlin  

Câlin parent enfant

Du point de vue spatial, le câlin entoure le corps de l’enfant. Lové dans les bras de son parent, il est comme derrière un rempart : cette configuration le protège, et il se sent en sécurité émotionnelle. Cette présence physique rassurante ancre également le petit dans le moment présent et dans la réalité. Lorsqu’il s’énerve ou qu’il est rêveur, le câlin le recentre sur lui-même, et calme ses peurs.

Ce geste d’affection est également fondamental dans le développement de l’intelligence émotionnelle de l’enfant : il apprend à identifier ses émotions et celles des autres, voire même à les ressentir. Le câlin est un geste très utile pour apprendre l’empathie et la socialisation à votre tout-petit. Pour les bébés et les tout-petits qui ont encore du mal à exprimer leurs émotions, c’est également un outil de communication non verbale très utile ! Habituer très tôt son petit à ce geste favorise sa confiance. Il aura plus tendance à partager ses tracas et à rechercher votre aide, même s’il ne le dit pas avec des mots. 

Les vertus physiologiques du câlin  

En plus d’être très bénéfique pour la psychologie de votre enfant, le câlin agit sur son cerveau. La pression effectuée sur sa peau active ses terminaisons nerveuses. Cette stimulation électrique accélère la production de différentes protéines dans le cerveau. 

- L’ocytocine : il suffit de 20 secondes de câlin pour engendrer sa production ! L’ocytocine apaise les bébés très câlins, car elle diminue leur taux de cortisol (l’hormone du stress), et régule les tensions émotionnelles comme la colère ou la tristesse. Elle est également à l’origine de la socialisation et de l’attachement : c’est elle qui insuffle certains sentiments comme la confiance et l’empathie. 

- L’endorphine : plus communément appelée “hormone du bonheur”, elle est un antidouleur naturel sécrété par le cerveau. Le câlin est donc idéal en cas de bobo ! L’endorphine permet de se relaxer, voire de s’endormir, et crée un sentiment d’euphorie. C’est grâce à elle que les gestes affectifs nous font plaisir. 

 

Picto parent enfant

Bon à savoir 

Depuis les années 1970, le 21 janvier est devenu la journée internationale des câlins. En plein cœur de l’hiver où les jours sont moins longs et les températures très froides, cette journée dédiée à la tendresse est idéale pour lutter contre la déprime saisonnière. Le principe est simple : profitez-en pour faire des câlins à vos proches, et sensibilisez vos chers bambins à l’importance de la tendresse et de la bienveillance ! 


À quelle fréquence faire des câlins aux enfants ?  

De nos jours encore, de nombreux parents pensent qu’il ne faut pas faire trop de câlins aux enfants, pour les habituer à agir seuls. C’est une idée reçue ! La construction du cerveau des tout-petits passe beaucoup par leurs expériences sensorielles. Les gestes affectifs sont donc essentiels pour les aider à grandir en dépassant leurs angoisses, et pour avoir confiance en eux : plus un bébé se sent protégé, et plus il est susceptible de gagner rapidement en autonomie. 

 

Pourquoi les bébés sont-ils très câlins ? 

Après la naissance du nourrisson, les bras des parents deviennent son nouvel espace de sécurité, et les moments de tendresse deviennent essentiels dans l’organisation parentale au quotidien. Pour favoriser l’apaisement du bébé et créer un lien indestructible, ne faites pas l’impasse sur les câlins ! Intégrez-les à tous les moments importants de la journée : durant l’allaitement, après avoir changé votre bébé, ou pendant l’histoire du soir, par exemple. 

L’astuce en + 


Si vous souhaitez profiter de moments de tendresse même lorsque vous êtes occupé, n’hésitez pas à utiliser un porte-bébé ou une écharpe de portage. Ces systèmes maintiennent votre bébé contre vous, et prolongent le contact, même lorsque vous avez les mains occupées.

 

Quelle est la signification des câlins pour les enfants plus âgés ? 

Câlin punition

Plus votre enfant grandit et plus il est capable de s’exprimer, par des mots ou par des gestes. Peu à peu, laissez-le verbaliser ses sentiments. Le câlin ne doit pas être un moment de frustration. Ne forcez jamais un petit s’il n’en a pas envie : il viendra vers vous de lui-même. Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un moment qui développe l’estime de soi, et qu’il doit être adapté aux besoins de chacun. Il n’existe pas de fréquence idéale : c’est à votre enfant de la fixer. 

Favorisez la communication en lui posant des questions : a-t-il besoin d’être pris dans les bras ? A-t-il peur ? Le dialogue lui permettra d’être mieux connecté à ses émotions, et d’écouter les autres. 
Vous pouvez également envisager le câlin comme une alternative à la punition. En cas de grosse colère, mieux vaut serrer fort son enfant, plutôt que de le gronder ou de le mettre au coin. Même s’il est énervé, n’hésitez pas à lui parler doucement, tout en le serrant dans vos bras. La production d'ocytocine désamorcera l’émotion négative, et vous pourrez entamer un dialogue constructif. 

Jusqu’à quel âge faire des câlins ? 

Il n’y a pas d’âge limite pour faire des câlins à vos enfants ou à vos ados. Qu’ils soient petits ou grands, les marques d’affection restent sécurisantes en cas de stress ou de gros chagrins. Continuez à développer une relation pleine de bienveillance avec vos enfants, quel que soit leur âge ! 

 

Quelles sont les conséquences du manque de câlins durant l’enfance ? 

Souvent, les adultes ayant manqué de câlins durant l’enfance peuvent souffrir de carence affective. Ces personnes ont, par exemple, du mal à se faire confiance. Ils éprouvent des difficultés à maintenir des relations saines, et sont en perpétuelle recherche d’amour et de protection. Les enfants n’ayant pas assez reçu de câlins peuvent également ressentir une grande solitude et des angoisses récurrentes. N’hésitez donc pas à câliner vos petits ! 

 

Protégez votre enfant avec Carrefour Assurance 

Aider ses enfants à bien grandir, c’est avant tout les protéger. Avec son assurance scolaire et extrascolaire, nous vous accompagnons et protégeons votre enfant en cas de petits tracas. Responsabilité civile, frais médicaux… vous bénéficiez d’une offre adaptée à votre budget ! 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !