Les accidents de la vie courante : comment réagir ?

Par Carrefour Assurance | 17 Janvier 2020

Chute, brûlure, électrocution… les risques de la vie courante sont nombreux. Si ces accidents sont parfois minimes, dans d’autres cas ils peuvent avoir des conséquences plus graves. Comment réagir ? Inutile de paniquer. Porter secours nécessite trois étapes : protéger, alerter puis secourir ! Faisons le point. 

Premiers réflexes :éviter le suraccident et appeler les secours

 

Vous ou l’un de vos proches êtes victime d’un accident de la vie courante ? Vous êtes témoin d’un accident ? Lors de n'importe quel accident, il est essentiel d’éviter le suraccident, avant même de prévenir les secours ! Cela consiste à stopper ou à éloigner la cause du danger en veillant à ne pas se blesser soi-même (couper le courant lors d’une électrocution, éloigner les objets chauds responsables de brûlure et les objets coupants en cas de plaie, etc.).


Ensuite, n’hésitez pas une seconde, et contactez les secours. Quatre numéros sont à connaître, gardez-les précieusement sur vous, ou retenez-les : 

 

- le 15 pour contacter le SAMU,
- le 18 pour joindre les pompiers,
- le 112, numéro d’urgence depuis n’importe quel pays de l’Union européenne,
- le 17 pour appeler les services de police.

On parle d’accidents de la vie courante pour évoquer tous ceux qui peuvent survenir en intérieur ou en extérieur, à l’exception des accidents de la circulation ou de ceux qui ont lieu au travail. Il peut s’agir d’accidents domestiques, scolaires, à l’extérieur de chez vous (dans la rue ou dans un magasin par exemple), liés à la pratique d’un sport ou d’un loisir, ou sur votre lieu de vacances. 

Nombre d'accidents de la vie courante en France

 

Le saviez-vous ? 
 
Chaque année, près de 11 millions d’accidents¹ de la vie courante surviennent, dont 20 000 entraînant un décès. Il faut savoir que ce type d’accident représente la troisième cause de mortalité en France.  


Les bons réflexes en cas d’accident de la vie courante 

Accident chute

Quelques bonnes pratiques à connaître peuvent vous aider à réduire les conséquences en cas d’accident de la vie courante. 

 

Que faire en cas de chute ? 

En cas de chute, chez vous ou à l’extérieur, ne tentez pas de déplacer la personne. Elle se placera elle-même dans la position la moins douloureuse pour elle et ne risquera donc pas d’aggraver d'éventuelles lésions .

Réagir en cas d’hémorragie

Si vous êtes témoin d’une forte hémorragie, vous pouvez effectuer une compression (en appuyant fortement sur la zone avec un tissu ou votre main) si vous constatez une hémorragie (une perte de sang en continu). Soyez attentif à ce qu’aucun corps étranger ne soit présent, auquel cas vous risqueriez d’aggraver la situation. En cas de fracture ouverte, si un os est visible et/ou si un corps étranger est présent dans la plaie, il ne faut surtout rien toucher : vous risqueriez d’empirer la situation. 

Les premiers gestes en cas de brûlure 

Il est nécessaire d’abord d’identifier le type de brûlure. Il peut s’agir :

  • d’une brûlure simple : une rougeur ou une petite cloque sur la peau
  • d’une brûlure grave : plusieurs cloques avec une surface totale qui dépasse la moitié de la taille de la paume de la main de la victime, une plaie plus profonde avec un aspect blanchâtre ou noirâtre, ou encore une brûlure localisée sur le visage, le cou ou les mains.

Dans tous les cas, commencez par refroidir la plaie en faisant couler dessus de l’eau du robinet à température ambiante pendant un minimum de 20 minutes, pour éviter que la brûlure ne s’étende. Enlevez ensuite les vêtements s’ils ne sont pas collés à la plaie.

Pour une brûlure simple, vous pouvez tout simplement continuer le refroidissement jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Ne percez pas les cloques, mais protégez-les plutôt avec un pansement stérile. Contactez les secours s’il s’agit d’un enfant ou d’un nourrisson.

En revanche, si c’est une blessure plus grave, appelez immédiatement le 18, le 15 ou le 112. Continuez en attendant l’arrivée des secours à refroidir la plaie, en la surveillant en permanence. Attention, n’appliquez aucun produit sans avis médical !

Le saviez-vous ?

Vous pouvez vous former aux gestes de premier secours en suivant une formation  Prévention et secours civique de niveau 1 (PSC1). D’une durée de 7 heures, cette dernière vous permettra d’apprendre les bons réflexes face à une personne en danger. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un organisme reconnu tel que la Croix Rouge ou encore la Fédération nationale des sapeurs-pompiers.


Électrocution : comment réagir ? 

Le tout premier geste à avoir en cas d’électrocution, avant même d’approcher la victime, est de couper le courant. 

Si la victime respire encore, appelez immédiatement les secours et placez-la en position latérale de sécurité. Dans le cas contraire, deux possibilités peuvent se présenter à vous. Si vous disposez d’un Défibrillateur Automatique Externe (DAE) à portée de main, installez-le tout en appelant les secours. Si vous n’avez pas de DAE, contactez les secours puis suivez attentivement leurs instructions. Ils vous diront probablement d’effectuer un un massage cardiaque. Restez aux côtés de la victime jusqu’à leur arrivée. 

Accident produits toxiques

Nos conseils en cas d’ingestion de produits toxiques 

Comment savoir qu’une victime a été intoxiquée ? Quelques symptômes peuvent vous alerter : vomissements, gêne respiratoire, crise d’asthme, toux, ou encore picotements au niveau des yeux, du nez ou de la gorge. Peu importe le produit responsable, placez la personne en position demi-assise (le buste doit être légèrement relevé) si elle est consciente, ou bien en position latérale de sécurité sur le côté, dans le cas contraire. Contactez le 15, le 18 ou le 112. 

Dans ce cas-là, il est essentiel d’avoir avec vous le produit en question, pour le présenter aux secours lorsqu’ils arriveront. 

 

Médecin

Le conseil du médecin

“En cas d’ingestion de produits toxiques, n’essayez pas de faire vomir la victime. Ne lui donnez pas non plus à manger ou à boire, même de l’eau. En fonction de la substance ingérée, vous risqueriez de provoquer des réactions chimiques hautement dangereuses. Attendez les secours ! Ces professionnels sauront quoi faire.”

Dr Gotri

 


Coupure cutanée : les premiers réflexes 

Le risque principal d’une coupure de la peau est lié à l’hémorragie. Votre priorité est donc de stopper ou du moins de limiter la perte de sang.

- Comprimez l’endroit qui saigne avec un tissu ou, à défaut, votre main s’il n’y a pas de corps étranger dans la plaie. Installez la victime en position allongée le plus confortablement possible. En cas de malaise, veillez à lui surélever les jambes.

- Contactez les secours si vous constatez que le sang ne s’arrête pas de couler malgré la compression, et si la plaie est importante.

- Restez aux côtés de la victime, et rassurez-la. 

L’astuce en plus

Parce que le danger peut être partout, retrouvez notre guide complet pour protéger vos enfants à la maison. 

 

Avoir une bonne assurance pour être couvert en cas d’accident de la vie courante

Après un accident de la vie courante, il faut être pragmatique, et ne pas oublier de faire une déclaration à l’assurance le plus vite possible. N’hésitez pas à contacter votre assureur pour vérifier vos garanties, et pour connaître les différentes démarches.


Et parce que vous n’êtes pas obligé d’attendre qu’un accident survienne pour être bien renseigné et bien couvert, Carrefour Assurance peut vous guider dès aujourd’hui vers une assurance accident adaptée à vos besoins et à ceux de votre famille. Pour que l’année commence dans les meilleures conditions possible, mieux vaut prévenir que guérir ! 

¹ Presse.inserm.fr

Partager cet article
ASSURANCE PROTECTION FAMILLE

Protégez votre famille au quotidien à partir de 7 € par mois* ! 

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser