Obésité infantile : quelles sont ses causes, et comment la traiter ?

Par Carrefour Assurance | 01 Avril 2020

L’obésité est un véritable enjeu de santé publique. Dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent être touchés par ce qu’on appelle “l’obésité infantile”. Cette surcharge pondérale est principalement due à un régime alimentaire trop riche en graisses et en sucres. Il est également très souvent associé à un manque d’exercice. Susceptible d’entraîner des maladies sur le long terme (maladies cardiovasculaires, maladies ostéo-articulaires, diabète par exemple), elle doit être prise en charge le plus rapidement possible. Comment la prévenir ? Comment la traiter ? Faisons le point sur le mal du siècle. 

Qu’est-ce que l’obésité infantile ? 

On parle d’obésité en cas d’excès de graisse corporelle qui peut avoir une incidence négative sur la santé de la personne. L’obésité “infantile” concerne spécifiquement les enfants. Elle se définit à partir de l’indice de masse corporelle, IMC (un rapport entre le poids et la taille utilisé aussi chez l’adulte), et d’une courbe de référence, en fonction du sexe et de l’âge de l’enfant. 

 

  Le saviez-vous ? 
 
À travers le monde, près de 43 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans sont obèses ou en surpoids, selon l’Organisation mondiale de la santé. En seulement 40 ans, les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolescent ont été multipliés par 10.


Source

 

Comment identifier ce mal ?  

Enfant chez le médecin

Comment reconnaître un enfant obèse ? Parmi les principaux symptômes, on relève évidemment un poids élevé et un surplus de graisse à différents endroits du corps (ventre, fesses, hanches, cuisses…). Les conséquences fréquentes de l’obésité sont une fatigue respiratoire parfois au moindre effort, des douleurs articulaires…

Au-delà des symptômes physiques, l’obésité se traduit aussi par une baisse d’estime et de confiance en soi. Autant de signes qui doivent vous alerter sur l’état de santé de votre fils ou de votre fille.  

Pour diagnostiquer avec certitude l’obésité infantile, les professionnels de santé se basent sur ce fameux “IMC”. Cet indice se détermine en divisant le poids (en kilogrammes) par la taille au carré (en mètres). L’interprétation du résultat, pour l’enfant, se fait selon une courbe d’évolution de référence, qui prend alors en compte l’âge et le sexe de l’enfant. Le spécialiste va indiquer à chaque visite la valeur obtenue, et analyser l’évolution de la courbe. Il faut savoir que vers l’âge de 6 ans, on observe une remontée soudaine de la courbe : on parle du “rebond d’adiposité”. Ce phénomène est tout à fait normal. En revanche, il y a un risque plus élevé d’obésité lorsque ce rebond survient avant 5 ans. 

 

Quelles peuvent-être les origines et les causes de ce problème ?

L’obésité s’explique en majeure partie par de mauvaises habitudes alimentaires, couplées à un manque d’exercice physique. En effet, lorsque les apports nutritionnels sont supérieurs à l’activité pratiquée, on observe une prise de poids. Pourquoi cette pathologie a-t-elle tendance à être de plus en plus présente, dès le plus jeune âge ? On peut l’expliquer par différentes raisons.

- L’évolution de nos modes de vie : comme les adultes, les enfants passent aussi plus de temps devant les écrans, et deviennent plus sédentaires,

- La nutrition : fast-foods, plats préparés, gâteaux… les mauvaises habitudes alimentaires se prennent vite, et peuvent rapidement conduire à un surpoids,

- La génétique : il existe aussi d’autres facteurs indépendants de notre volonté qui peuvent entraîner l’obésité chez un enfant, comme les prédispositions génétiques. 

 

Quelles sont les conséquences de l’obésité chez les enfants ?

Loin d’être anodine, l’obésité chez l’enfant doit être prise au sérieux. Elle est susceptible d’entraîner de nombreux troubles médicaux :

  • des problèmes au niveau des articulations,
  • du diabète,
  • des troubles respiratoires et de l’apnée du sommeil, 
  • des maladies cardiovasculaires (comme l’hypertension artérielle, les infarctus, les accidents vasculaires cérébraux).

Mais les séquelles sont loin d’être uniquement physiques. En effet, l’obésité peut aussi être à l’origine d’une véritable souffrance psychologique pour les petits. Ils peuvent avoir une mauvaise image d’eux-mêmes. La baisse de confiance, sur le long terme, est susceptible d’entraîner un état dépressif, qui peut avoir de graves répercussions sur leur vie sociale. Heureusement, il est possible de prendre en charge l’obésité et d’accompagner votre enfant dans son traitement.  

 

Obésité infantile : comment la traiter ? 

enfants football

Traiter l’obésité passe par une révision totale des habitudes de l’enfant, aussi bien au niveau de son alimentation que de son activité physique. Vous pouvez demander de l’aide à un professionnel de santé pour connaître précisément les besoins nutritionnels de votre enfant. Cela vous permettra d’ajuster les repas et les portions en conséquence. Limiter la consommation de sucre sera aussi une priorité. 

Au quotidien, il est important de revoir les habitudes alimentaires de toute la famille, et cela passe d’abord par votre chariot de courses. Bonbons, sucreries, chocolat, chips, sodas : bannissez de votre liste les produits riches en sucres, en sel et/ou en graisses, pour limiter les grignotages au cours de la journée. Si votre enfant a faim entre les repas, privilégiez des fruits et/ou un laitage. Impliquez-le dans les courses, le choix des aliments et la préparation des repas, pour ajouter un côté ludique à l’expérience. Attention, il ne s’agit pas d’un régime, mais d’un rééquilibrage alimentaire, à mener sur la durée. 

Parallèlement, proposez des activités physiques variées à votre enfant, adaptées à sa condition. Natation, marche rapide, VTT, sport collectif… trouvez avec votre fils ou votre fille un loisir sportif qui lui plaît, et dans lequel il est prêt à s’investir. Ce sera aussi l’occasion pour lui ou pour elle de reprendre confiance. Dès que possible, incitez-le à être actif, plutôt qu’à passer du temps devant les écrans. 

 

Médecin

 

L’avis du médecin

“La prise en charge de l’obésité infantile est un travail de longue haleine qui concerne l’enfant, ses parents et même ses frères et sœurs. Les résultats se mesurent au fil des mois et des années, il faut donc être très patient.”

Dr Gotri


Pour aller plus loin : prévenir l’obésité dès le plus jeune âge 

En prenant de bonnes habitudes très tôt, vous pouvez éviter le surpoids chez votre enfant.

- Donnez-lui trois vrais repas dans la journée et un goûter, pour limiter l’envie de grignoter,

goûter pour l'école

- Réconciliez votre enfant avec les légumes et les fruits en variant les préparations et en lui faisant découvrir ceux de saison (un peu de jardinage dans un pot, sur une terrasse ou dans un jardin, pour lui faire découvrir l’origine des aliments). 

- Mangez en famille, à table, en prenant le temps : en avalant la nourriture trop vite, le signal de satiété n’est pas déclenché, et l’enfant risque de manger plus que ses besoins,

- Limitez les heures passées devant la TV et les jeux vidéo, et privilégiez les sorties en plein air, 

- Remplacez dès que possible les trajets en voiture par de la marche à pied ou du vélo, 

- Gardez les friandises (bonbons, sodas…) pour les occasions particulières, comme les anniversaires par exemple. 

 

Une assurance complète pour protéger vos enfants à tout moment 

Être là pour ses enfants, c’est aussi les protéger au quotidien, dans toutes leurs activités, qu’ils soient avec vous ou non. Et, pour les couvrir en toutes circonstances, vous pouvez compter sur l’assurance scolaire et extrascolaire de Carrefour Assurance. La formule proposée permet une prise en charge, que votre enfant soit à la maison, en vacances ou à l’école. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 9,90 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser