La gale chez l’enfant : définition, causes, symptômes et traitement

gale chez l’enfant
Par Carrefour Assurance | 01 Février 2021

Vous avez remarqué récemment que votre enfant a des démangeaisons, notamment la nuit, et vous vous demandez s’il s’agit de la gale. C’est possible, car cette maladie est plutôt commune. Bénigne, mais très contagieuse, elle se soigne très bien si on la prend en charge correctement. Pour en savoir plus sur la gale, découvrez ses causes et ses symptômes, mais aussi ses traitements.

Qu’est-ce que la gale ?

 

Définition de la gale 

La gale, appelée aussi scabiose, est une maladie de la peau due à un parasite minuscule et invisible à l’œil nu de la famille des acariens, le sarcopte. La femelle s’introduit sous la couche superficielle de la peau, elle y creuse des sillons et pond ses œufs. 

Enfants médecin

Il existe ensuite plusieurs formes de la maladie. La gale commune est la plus fréquente. La gale profuse et la gale hyperkératosique sont quant à elles beaucoup plus rares, mais elles peuvent parfois toucher les enfants. 

Transmission de la maladie 

Quelle que soit sa forme, la gale est très contagieuse et elle se propage soit par contact humain direct avec une personne infectée, soit par la literie ou les vêtements. Il est très fréquent que tous les membres d’une famille soient infectés en même temps. 

Contrairement aux idées reçues, la gale n’est pas due à un manque d’hygiène, elle peut affecter tout le monde et à tout âge, peu importe le milieu social. Cette maladie est en réalité très répandue. On recense chaque année jusqu’à 300 millions de malades dans le monde entier.

 

Quelles sont les causes de cette maladie ?

La gale se transmet uniquement entre humains. Elle est causée par le sarcopte scabiei hominis, un parasite microscopique qui mesure environ 0,2 mm. Seule la femelle est pathogène, et donc responsable des lésions. Elle creuse une galerie sous la peau et y pond ses œufs. Au cours de sa courte vie d’un mois, une femelle pond environ 40 œufs dont la majorité va mourir. Les larves éclosent au bout de trois ou quatre jours après la ponte. Elles migrent à la surface de la peau et creusent un nouveau sillon. C’est cette colonisation de l’épiderme qui entraîne la gale.

Des démangeaisons caractéristiques de la maladie s’ensuivent. Elles sont la conséquence d’une réponse du système immunitaire à la présence du parasite sous la peau. Ces démangeaisons surviennent généralement trois semaines après l’infestation.

La gale se transmet essentiellement par contact physique direct et prolongé. Plus il y a de chaleur et d’humidité, plus le risque de transmission est élevé. La contamination par des objets tels que les vêtements ou les draps est également possible, car les acariens responsables de cette maladie peuvent survivre plusieurs jours à l’extérieur du corps humain. 

 

Bon à savoir

Il existe également une gale animale. Il est vrai qu’elle peut nous infester, mais la guérison est alors spontanée, car le parasite n’arrive pas à survivre longtemps dans notre corps.

 

Quels symptômes peut-on observer ?

 

Les principaux symptômes 

La gale se caractérise surtout par des démangeaisons qui sont plus intenses la nuit ou après un bain chaud. Différentes zones du corps peuvent démanger. Les zones les plus fréquentes sont les espaces entre les doigts, l’avant des poignets, l’intérieur des cuisses, les coudes, le ventre, les fesses et les régions génitales.

La gale peut provoquer des lésions de différents aspects :

  • des sillons de quelques millimètres de long,
  • des vésicules perlées qui ressemblent à des petites ampoules translucides,
  • des papules c’est-à-dire des petits gonflements sans pus ni liquide à l’intérieur,
  • des rougeurs sur la peau, ou des croûtes.

Les symptômes chez les enfants 

Il faut noter que chez les enfants de moins de 3 ans, la gale ne se présente pas exactement de la même façon que chez l’adulte. Chez les petits, des plaques rouges apparaissent, mais contrairement à l’adulte, le visage et le dos peuvent être touchés. Des vésicules perlées peuvent également apparaître au niveau de la plante des pieds, et de la paume des mains. On peut parfois confondre ces lésions avec celles de la varicelle ou de la rougeole à la différence que la gale ne cause pas de fièvre. 

Attention, les enfants ayant tendance à se gratter sans s’arrêter, des plaies peuvent apparaître et s’infecter. On parle alors de gale impétiginisée. Dans ce cas, on peut voir apparaître sur la peau de l’enfant des boutons, des suintements, ou des gonflements. La complication la plus fréquente reste l’eczéma. Il faut donc rester vigilant et en cas de doute consulter rapidement un médecin. Lui seul pourra établir un diagnostic précis et prescrire un traitement adéquat. 

 

Picto dermatoscope

Bon à savoir

Pour poser son diagnostic, le médecin pourra réaliser un examen de la peau à l’aide d’un dermatoscope, un petit appareil grossissant pour visualiser le sarcopte, les œufs ou les larves. Il pourra également demander un examen parasitologique après avoir fait un prélèvement sur la peau en raclant une vésicule perlée et un sillon non gratté.


Quels sont les traitements possibles contre la gale ? 

La gale est contagieuse de la fin de la période d’incubation (c’est-à-dire à partir du moment où les signes de la maladie apparaissent), jusqu’au troisième jour suivant le début du traitement. Cette période peut donc être de 2 à 6 semaines. En l’absence de contact avec la peau, le sarcopte ne survit pas plus de trois jours.

Pour traiter la gale, il est préférable de réaliser simultanément un traitement local et oral pour plus d’efficacité. 

Le traitement local 

Le traitement local est réalisé avec un produit antiparasitaire. Il peut se présenter sous forme de lotion, de crème ou de spray. L’application se fait sur tout le corps, sauf le visage. Ce traitement est très efficace. Il est conseillé de commencer les soins le soir, après avoir donné un bain à l’enfant. Il faudra également changer ses draps, ses serviettes, laver ses vêtements et tous les textiles en contact avec lui les 5 derniers jours à 60 °C.

Laissez ensuite agir le produit en suivant les indications de votre médecin, qui peuvent être variables selon l’âge de votre enfant. 

Lavez enfin de nouveau votre enfant pour retirer les résidus du médicament. Ce traitement doit généralement être renouvelé 8 jours plus tard pour être sûr de bien avoir éradiqué le parasite. 

Le traitement oral

Le second traitement, oral cette fois, doit être fait le même jour. Il se présente sous forme d’un médicament à avaler. Il est réservé aux enfants âgés de plus de 2 ans et de plus de 15 kg. Tout comme le traitement local, il pourra éventuellement lui aussi être renouvelé environ 8 jours plus tard.

 

Médecin

L’avis du médecin

“Les récidives sont assez nombreuses avec la gale. Les échecs du traitement ne sont généralement pas liés au traitement en lui-même, mais à l’environnement. En effet, les personnes se recontaminent facilement dans le cas où l’environnement dans lequel elles vivent n’est pas correctement désinfecté. Cette désinfection doit se faire le même jour que le traitement médicamenteux.”

Dr Gotri


En cas de surinfection pouvant amener à de l’impétigo, des antibiotiques peuvent éventuellement être prescrits par votre médecin. 

Pour éviter toute récidive, il est très important de traiter le même jour tous les membres de votre famille, même en l’absence de démangeaison ou de lésion cutanée. Il faudra aussi laver les vêtements de tout le monde et nettoyer la literie et le linge du foyer, à 60 °C. Les objets tels que les jouets ou les doudous devront être placés dans un sac en plastique fermé pendant 5 jours. 

Enfin, pour éviter la transmission à l’entourage de votre enfant, il faudra éviter de le mettre en collectivité (en crèche ou à l’école par exemple) pendant les 3 jours suivant le traitement. En effet, le traitement nécessite 24 à 72 heures pour être efficace. 

Il est également préférable d’informer le personnel de la crèche ou de l’école, ainsi que toutes les personnes qui ont été en contact prolongé avec votre enfant pour leur recommander de consulter leur médecin.

Et, parce qu’il n’y a pas que la gale qui peut gâcher la vie de votre petit, Carrefour Assurance vous accompagne avec l’assurance scolaire et extrascolaire. Accident de la vie courante, interruption de la scolarité… où qu’il soit, votre enfant est protégé à chaque instant, à l’école ou en vacances.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser