Comment savoir si votre enfant est intolérant au lactose ?

Par Carrefour Assurance | 22 Septembre 2020

En France, l’intolérance au lactose touche environ 20 % de la population, selon l’association France Assos Santé. Ce problème de digestion du sucre contenu dans le lait provoque des symptômes digestifs inconfortables, tels que des ballonnements et de la diarrhée. Comment savoir si votre enfant souffre d’intolérance au lactose, et que faire pour en soulager les symptômes ? Faisons le point sur ce trouble digestif qui peut nuire à la qualité de vie de votre petit. 
 

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ? 

L’intolérance au lactose est un inconfort digestif dû à une incapacité à digérer le lactose. Pour être digéré, ce sucre naturellement présent dans le lait et les autres produits laitiers nécessite une enzyme intestinale  : la lactase. Cette dernière décompose le lactose en deux sucres – le glucose et le galactose – qui peuvent être facilement absorbés par l’intestin. Si votre enfant a une intolérance au lactose, c’est qu’il ne possède pas suffisamment, ou pas du tout, cette enzyme essentielle à la digestion du lactose. 

Si ce trouble digestif touche rarement les enfants de moins de 3 ans, il se développe avec l’âge, et touche une grande partie de la population adulte. Pour la majorité des individus, le seuil de tolérance est cependant assez élevé pour qu’une consommation raisonnable de produits laitiers n’entraîne aucun symptôme. 

 

Picto balance fromage

Bon à savoir 
On retrouve le lactose dans la plupart des produits laitiers, mais à des teneurs très variables, selon qu'ils ont subi une fermentation lactique ou non. Selon l’Assurance maladie, le lait entier ou écrémé contient par exemple 4,6 g de lactose pour 100 g, alors que le camembert n’en contient que des traces. 

 


Comment repérer une intolérance au lactose ? 

En cas de déficit en enzyme lactase, le lactose ne peut être complètement digéré et absorbé. L’élévation de la concentration de lactose qui s’ensuit attire du liquide à l’intérieur de l’intestin grêle, la partie de l'appareil digestif située entre l'estomac et le gros intestin. Il parvient ensuite dans le côlon – un segment du gros intestin –, où il est fermenté par des bactéries. Résultat : des gaz qui entraînent des ballonnements et des douleurs abdominales, des gargouillis intestinaux, une diarrhée persistante. Ces symptômes apparaissent le plus souvent entre 30 minutes et 2 heures après l'ingestion de la nourriture contenant le lactose, en fonction de l’heure et de la quantité d’aliments consommés. Contrairement à l’allergie aux protéines du lait – qui peut entraîner un choc anaphylactique dans les cas les plus sévères –, l'intolérance au lactose ne présente pas de risque vital, même si elle est inconfortable.

 

enfant chez le docteur

Quand se tourner vers un spécialiste ? 

Si vous pensez que votre enfant souffre d’une intolérance au lactose, n’hésitez pas à vous tourner vers votre pédiatre. Après vous avoir posé plusieurs questions sur son alimentation, il pourra suggérer un sevrage en lactose pendant une période d’essai de 3 ou 4 semaines. Bien souvent, ce test permet d’identifier une intolérance au lactose comme cause des troubles digestifs de votre enfant. Dans certains cas, le pédiatre pourra confirmer le diagnostic à l’aide d’un test d’haleine à l’hydrogène, qui prend environ quatre heures. Après avoir ingéré une petite quantité de lactose, le médecin mesure toutes les heures la quantité d’hydrogène dans l’air que votre enfant expire. Si cette quantité dans l’air expiré augmente de manière significative après avoir consommé du lactose, votre enfant est intolérant au lactose. En effet, lorsque l'organisme n’absorbe pas le lactose, ce dernier fermente dans la flore intestinale, et entraîne la production d’hydrogène.

 

Face à l’intolérance au lactose, que faire ?

Si elle ne fait pas l’objet d’un traitement à proprement parler, l'intolérance au lactose peut être contrôlée par un régime évitant les aliments qui contiennent du lactose, principalement les produits laitiers, mais aussi des aliments industriels (charcuterie, biscuits, céréales du petit-déjeuner, etc.) pour lesquels le lactose est utilisé comme additif. Afin que votre enfant fasse le plein de calcium, il est cependant possible de lui donner des produits laitiers pauvres en lactose, comme le yaourt sans lactose ou le fromage. Vous pouvez lui servir des légumes verts, comme les épinards ou les brocolis, qui sont également riches en calcium. Et, en bonus, ils apportent de nombreux bienfaits à votre petit

 

Bon à savoir 
De temps en temps, le manque de lactase peut être compensé par la prise de compléments alimentaires contenant cette enzyme. Absorbés avant le repas, ils atteignent les intestins en même temps que les produits laitiers, et permettent de les assimiler correctement. 

 

Enfants à la cantine

Quelles précautions prendre à la cantine scolaire ?

Pour que votre enfant puisse bénéficier d’un régime alimentaire adapté, vous pouvez faire une demande de plan d’accueil individualisé (PAI) auprès du médecin scolaire. Établi par écrit entre les parents, le responsable d’établissement scolaire, le médecin scolaire et le maire ou son représentant lors d’une réunion, il organise l’accueil de l’enfant atteint de maladie chronique, d’allergie ou d’intolérances alimentaires. Il doit notamment comprendre le régime alimentaire de votre petit, et les aménagements nécessaires pour la prise de ses repas à la cantine. Afin que votre enfant soit protégé à chaque instant, à l’école ou en vacances, pensez également à souscrire à notre assurance scolaire et extrascolaire. Une formule adaptée qui vous permettra de garder l’esprit serein ! 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

15€ par an et par enfant, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 15€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser