Scolariser des enfants handicapés : tout savoir sur l’encadrement scolaire

Préparer la rentrée scolaire d’un enfant en situation de handicap est souvent un parcours semé d’embûches. Quel type d’établissement peut l’accueillir ? Comment sera-t-il encadré sur place ? Rassurez-vous : l’éducation est un droit fondamental pour tous les enfants et de nombreux dispositifs sont mis en place pour accompagner les élèves handicapés. Carrefour Assurance vous aide à faire le point.

Scolarisation d’un enfant handicapé : la marche à suivre   

Si votre enfant se trouve dans une situation de handicap, la scolarisation dans un établissement ordinaire est privilégiée dès que possible. Si le handicap le permet, l’enfant sera alors scolarisé en priorité dans son établissement de référence, c’est-à-dire l’école la plus proche de votre domicile. On parle alors de scolarisation individuelle. En revanche, s’il a besoin d’un dispositif adapté, il devra être accueilli dans une institution spécialisée.

 

Le saviez-vous ? 
 
La loi du 11 Février 2005 pour l’égalité des droits et des chances a marqué un tournant décisif pour scolariser les enfants handicapés. Ce texte précise que tous les établissements scolaires du service public doivent être en mesure d’accueillir des élèves en situation de handicap. 

 

Inscrire un enfant handicapé dans une école classique  

Petites filles trisomiques

Anticiper est essentiel pour scolariser des enfants handicapés. Pour commencer, si votre enfant n’a pas besoin de suivi médical spécifique, inscrivez-le tout simplement dans l’école de votre secteur, en suivant la procédure classique via la mairie. Prenez ensuite contact avec la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) qui pourra étudier en profondeur les besoins spécifiques de l’élève et mettre en place un projet pédagogique spécifique (PPS). Celui-ci encadrera votre enfant dans le milieu scolaire jusqu’à ses 20 ans et sera révisé à chaque changement de cycle. 

Inscrire son enfant handicapé dans une école spécialisée

Si la scolarisation individuelle est généralement privilégiée, certains handicaps ont besoin d’une prise en charge éducative et thérapeutique ciblée. Les établissements médico-sociaux permettent d’accueillir les élèves handicapés en leur dispensant un enseignement adapté et les soins nécessaires. Dans ce type de structure, les frais de séjour sont remboursés par la Sécurité Sociale. Sur place, de nombreux professionnels de la santé et de l’éducation sont présents au quotidien pour accompagner l’élève dans son parcours et sa scolarité. 

 

À la rentrée 2017, l’Éducation nationale a recensé 321 476 élèves en situation de handicap scolarisés dans les établissements publics et privés français.

 

L’accueil d’un enfant handicapé en milieu scolaire 

Scolariser des enfants handicapés dans une école classique implique une analyse du degré d’autonomie de l’élève par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées). Après étude, l’élève peut se voir attribuer un AESH (Accompagnant des élèves en situation de handicap) pour l’assister au quotidien. Votre enfant peut également recevoir du matériel à usage individuel s’il présente des besoins spécifiques (logiciels adaptés, clavier en braille…).

Selon son handicap, votre enfant ne sera peut-être pas en mesure de suivre correctement les cours dans une classe ordinaire. Il peut alors être inscrit dans une section adaptée, mais qui reste au sein d’un établissement classique. Il s’agit généralement des ULIS (Unités localisées d’inclusion scolaire), qui accueillent un petit groupe d’élèves présentant le même type de besoins. 

 

Le suivi des enfants handicapés à l’école ? 

Auxiliaire de vie scolaire

Au cours de sa scolarité, votre enfant en situation de handicap peut être accompagné par plusieurs professionnels. L’équipe de suivi de la scolarisation de votre enfant (ESS) s’assure de la mise en place du projet pédagogique spécifique. Un enseignant référent est également désigné pour suivre l’élève : entièrement dédié à ses missions de suivi, il fait le lien entre la famille et les différents professionnels.  

L’auxiliaire de vie scolaire (AVS ou AESH) au quotidien  

L’AESH ou AVS a pour mission d’aider à l’inclusion scolaire les élèves en situation de handicap. Selon les cas, il peut s’agir d’une aide individuelle ou mutualisée. Sans se substituer à l’enseignant référent, l’auxiliaire de vie accompagne l’enfant dans son apprentissage mais aussi dans les gestes du quotidien. Il représente également un véritable soutien pour sa vie sociale et relationnelle au sein de l’école. 

 

Les différentes aides pour la scolarité d’un enfant handicapé  

Il existe une prestation familiale pour aider les familles à prendre en charge toutes les dépenses en lien avec l’éducation et la scolarité d’un enfant handicapé. Il s’agit de l’AEEH : l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé, versée tous les mois par la Caisse d’Allocations Familiales. 

Les activités extra-scolaires jouent un rôle primordial dans le développement et l’apprentissage, dès le plus jeune âge. C’est pourquoi les départements et communes proposent différents accompagnements extra-scolaires pour les enfants en situation de handicap. Selon votre lieu de résidence, vous avez la possibilité de demander un accompagnant attitré pour suivre l’enfant dans ses temps périscolaires. Certaines villes (Paris, Nantes, Rennes…) disposent de centres de loisirs spécialisés

 

Quelle assurance pour un enfant en situation de handicap ? 

Accompagner votre enfant dans sa scolarité, c’est aussi anticiper tous les petits incidents du quotidien. Carrefour Assurance vous propose une assurance scolaire et extra-scolaire adaptée pour le protéger dans toutes ses activités. 

 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 15 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics et à petit prix !

En savoir plus