L’addiction au portable plus forte que la raison

La génération « Y » va-t-elle faire place à la génération « tête baissée » ?

Le smartphone nous suit partout : il nous parle, nous appelle, nous distrait et nous informe en continu. Il nous rend tant de services qu’il devient de plus en plus compliqué de faire la part des choses entre l’utilisation dans un but purement pratique et la véritable addiction. Cette dépendance répond désormais au nom de « Nomophobie ». Lorsque le thème de la sécurité routière est abordé, ce besoin compulsif et irraisonné d'utiliser son téléphone portable prend un sens bien dramatique. Carrefour Assurance vous invite à réfléchir sur la façon dont vous utilisez votre téléphone portable et vous donne quelques astuces pour conduire en toute sécurité. 

Le sondage Carrefour Assurance le met clairement en lumière : les jeunes (18/34 ans) sont les conducteurs les plus fragilisés. Ils savent qu’il est dangereux de mélanger téléphone portable et conduite mais… ils ne peuvent pas s’en empêcher !

  • 1 jeune sur 3 se sent capable d’utiliser son téléphone en conduisant prudemment.

Le volant dans une main, le portable dans l’autre :

  • 66% lisent un SMS, un e-mail, une notification ou un post et 25% en écrivent.
  • Plus de 30% regardent ou font des vidéos.
  • 28% font des selfies.

Accro ou pas ? 4 étapes pour le découvrir et quelques conseils pour en guérir

1- Combien de temps passez-vous sur votre smartphone ?

Quantifier le temps passé sur votre téléphone portable est la première étape incontournable d’un retour à une utilisation raisonnable de cet outil. Il existe des applications qui vous aideront à le découvrir : BreakFree (iOS, Android), Stay on Task (Android), Offtime, disponible pour iPhone et Android, AppDetox (Android).

2- Mettez le téléphone en mode silencieux ou sommeil

Il reste actif mais ne sonne que pour les appels auxquels vous choisirez de répondre. Les sonneries intrusives des notifications qui vous poussent à répondre autant qu’elles vous déconcentrent s’arrêtent. Etes-vous plus détendu, ou au contraire, plus anxieux ?

Pour revenir progressivement à un usage « normal », prenez l’habitude de le rendre muet. Vous réaliserez très vite que l’on vit très bien sans savoir ce qu’il se passe sur la toile et que l’on ne manque rien d’important.

3- Faites le tri dans vos applications

Vous vous sentez « obligé » de télécharger les dernières applications pour accéder à des fonctions ludiques, loufoques ou sortant du cadre normal d’utilisation d’un téléphone portable ? Relevez toutes les applications installées sur votre téléphone que vous n’utilisez pas ou peu et désinstallez-les. Vous réduisez ainsi l’utilisation de votre appareil aux fonctions les plus importantes.

4- Réfléchissez à la façon dont vous utilisez votre smartphone

Posez-vous franchement la question : utilisez-vous souvent votre smartphone…

Pour combler le vide : vous utilisez votre smartphone dès que vous vous sentez inactif : attendre le bus, dans l’ascenseur, etc.

Par pur réflexe : Vous avez du temps, vous êtes avec des amis ou dans un bel endroit mais vous ne pouvez pas vous empêcher de consulter votre smartphone.

Sans vrai plaisir : Vous jouez en ligne, suivez les fils d’actualité sans que cela ne vous amuse ni ne vous apporte de satisfaction.

Les réponses sincères à ces questions peuvent vous aider à reconsidérer vos réflexes.

5- Prenez conscience des conséquences

Des moments pour se connecter, des moments pour déconnecter, il faut choisir ! Jouer, communiquer, papoter en permanence sur son smartphone, c’est drôle, c’est fun. Mais…qu’allez-vous dire aux parents de l’enfant que vous avez percuté alors qu’il courrait après son ballon ou à la famille de ce cycliste qui restera paralysé à vie ?

La réponse sera peut-être : « je répondais à un tweet » ou « j’écrivais un SMS pour dire que j’arrive ». Au volant, une seconde d’inattention peut avoir de graves conséquences. Elles ne sont pas virtuelles. Ne l’oubliez pas.

 

Des applications pour mettre le portable en veille 

Tous les smartphones possèdent cette fonctionnalité native (mode avion, mode silencieux, ne pas déranger…). Cependant, il existe une application spécifique créée par la sécurité routière. Cette application sobrement baptisée « Mode Conduite » bloque les appels entrants et les notifications une fois que vous l'avez activée. Elle se charge d’envoyer automatiquement un message à vos interlocuteurs pour les informer que vous conduisez (vous pouvez personnaliser les messages).

Sous Windows Phone  et iOS11, les fonctionnalités « Ne pas déranger en voiture » et « mode conduite » sont natives. L’écran est noir, le téléphone muet et les appelants reçoivent automatiquement le message que vous conduisez. Tout est personnalisable dans « réglages » et « paramètres ».

Toutes ses applications et fonctionnalités n’empêche pas d’utiliser la fonction GPS.

 

Prévenir et guérir : l’engagement de Carrefour Assurance

Etre là en cas de sinistre, c’est notre rôle premier. Etre là pour faire en sorte qu’ils n’arrivent pas c’est notre engagement d’assureur du quotidien. Carrefour Assurance Auto met autant d’énergie à faire de la prévention qu’à vous accompagner quand les problèmes surgissent. C’est ça être assureur, même quand tout va bien.

 

Pour aller plus loin sur le sujet...

Portable au volant, tous accros

Smartphone au volant: nos conseils pour réduire les risques

Triste constat que celui de l’utilisation du téléphone portable au volant ! La sécurité routière estime qu’1 accident de la route sur 10 est lié à son utilisation… juste derrière l’alcool et la vitesse excessive. Pourquoi et comment cette fabuleuse technologie censée nous faciliter la vie peut aussi nous la prendre, Carrefour Assurance dresse le bilan et donne les conseils à mettre en œuvre pour assurer votre sécurité et celle des autres. En savoir plus...

 

*Source : http://www.lebureaudecom.fr/securiteroutiere/cp_emailing38_mai2018
Partager cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Ok