Comment conduire en hiver avec le changement d’heure ?

Par Carrefour Assurance | 11 Septembre 2020

Saviez-vous que les accidents augmentent dans les semaines qui suivent le changement d’heure ? Le passage à l’heure d’hiver a, en effet, des conséquences graves sur la sécurité routière. Selon le ministère de l’Intérieur, les accidents bondissent de  50 % entre 17 h et 19 h, et de 18 % entre 7 h et 9 h. Heureusement, il existe des moyens de prévention. Voici trois conseils pour conduire en hiver à l’approche du changement d’heure.

1. Réglez vos feux pour voir et être vu 

Dès le passage à l’heure d’hiver, il est important d’allumer à minima les feux de croisement de votre véhicule en ville. Et ce, dès que le soleil commence à s’élever ou descendre à l’horizon. Les heures de début de soirée sont particulièrement dangereuses. En effet, les enfants sortent des écoles, et tout le monde rentre du travail à pied ou à vélo, tandis que la luminosité est soudainement plus faible que d’habitude. Les feux sont alors indispensables pour que vous soyez bien visible sur la route, et pour que les piétons vous voient venir. Dans la même logique, pensez à désembuer votre pare-brise pour ne pas gêner votre visibilité au volant. 

 

Picto cycliste avec veilleuse

Bon à savoir

Si vous circulez à pied ou à vélo en soirée ou en début de matinée après le changement d’heure, vous devez aussi adopter de bons gestes en prévention pour être visible sur la route. En tant que piéton, essayez de vous habiller dans des couleurs claires, et soyez vigilant. Si vous roulez en vélo, équipez-vous de bandes réfléchissantes et d’une veilleuse pour que les automobilistes vous voient de loin, même en cas de brouillard. La sécurité sur la route est à ce prix !


2. Évitez de rouler près des trottoirs 

Pour conduire en hiver en toute sécurité, il est important de ne pas rouler trop près des trottoirs. Sans grande luminosité, vous risquez de ne pas voir si un piéton fait un pas de côté, par exemple. Dans la mesure du possible, tenez votre voiture à un mètre minimum des trottoirs. C’est la distance de sécurité idéale.

 

L’astuce en plus

Toujours en prévention, pensez à souscrire à une assurance auto avec une formule tous risques pour couvrir les dangers de la conduite en hiver, comme le dérapage à cause de la pluie, du verglas ou de la neige

 

3. Ralentissez en arrivant devant les passages piétons 

La faible luminosité due au passage à l’heure d’hiver peut être trompeuse. Il est alors facile de ne pas voir un piéton sur le point de traverser à un passage piéton. Dès que vous approchez de ces zones, pensez à ralentir, et respectez la priorité. Conduire en hiver, ce n’est pas uniquement mettre les pneus d’hiver ou les chaînes ; c’est aussi anticiper le comportement des autres véhicules, et adopter les bons gestes !
 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser