Bégaiement chez l’enfant : comment il se manifeste et comment le traiter ?

Par Carrefour Assurance | 10 Octobre 2019

Chez l’enfant, le bégaiement est souvent assimilé à tort à un retard de développement ou un trouble du langage. En réalité, il s’agit plutôt d’un trouble de la communication : l’enfant a du mal à parler quand il doit s’exprimer devant des personnes. Il n’a pourtant généralement pas de difficultés pour parler lorsqu’il est tout seul. Alors comment se manifeste ce bégaiement, et quelles sont ses différentes formes ? Quel traitement envisager pour en venir à bout ? Carrefour Assurance vous donne des pistes pour mieux comprendre le bégaiement chez l’enfant. 

Le bégaiement, un trouble de la parole qui s’exprime sous différentes formes 

Enfant chez le médecin

Bégayer est un trouble plutôt fréquent chez l’enfant, qui se caractérise par des difficultés à prononcer et à enchaîner certaines syllabes. Pour autant, les organes de la parole ne sont pas atteints. Les symptômes se manifestent généralement à partir de l’âge de 2 ans, et les causes peuvent être variées. Problème héréditaire, manque de confiance, choc physique ou émotionnel : les raisons qui mènent au bégaiement sont nombreuses. Il faut distinguer cinq principaux troubles :  

- Le bégaiement tonique : il se caractérise par une incapacité à prononcer certaines syllabes, souvent la première d’un mot. L’enfant atteint a tendance à expulser de manière intempestive de l’air pour l’aider à finir le mot. 

- Le trouble tonico-clonique : dans ce cas, la personne atteinte enchaîne les blocages et les répétitions. 

- Le clonique : l’enfant répète en boucle la même syllabe ou le même son.

- Bégaiement par inhibition : on le distingue par l’impossibilité totale de bouger lorsque le bègue doit prendre la parole.

- Bégaiement par substitution : il ne s’agit pas vraiment d’un type de bégaiement, mais plutôt d’une extension de sens. Ce terme permet de définir l’ensemble des modifications de formulation que l’enfant va effectuer pour s’exprimer correctement. 

 

Ne pas confondre ! 
 
Le bégaiement est souvent confondu avec l’hésitation normale. Cette dernière est fréquente chez l’enfant de 3 à 5 ans qui commence à parler et à faire des phrases. Ces hésitations signifient seulement qu’il est encore en apprentissage du langage, et elles prennent fin généralement sans aucune intervention. Elles se manifestent souvent par la répétition d’un seul mot ou d’une partie de phrase. 

 

Soigner le bégaiement : les traitements adaptés 

Si les bégaiements persistent et ne diminuent pas avec l’âge, pensez à prendre rendez-vous avec un professionnel (orthophoniste, pédopsychiatre) pour votre enfant. Différentes thérapies sont possibles et peuvent être complémentaires pour solutionner ce trouble. Généralement, il s’agit de traiter à la fois les symptômes, à travers des exercices de rééducation adaptés, mais aussi les causes du bégaiement, en axant plutôt sur un travail psychologique. Les différentes thérapies permettent d’agir sur :

- Les manifestations physiques : il s’agit dans ce cas de s’intéresser aux différentes composantes de la parole en travaillant sur le débit, la voix, la respiration… Les séances d’exercices régulières permettent de diminuer peu à peu les bégaiements. 

- La partie fonctionnelle : étant donné que le bégaiement se manifeste lorsqu’il s’agit de communiquer avec autrui, cet aspect est aussi très important à traiter. Le thérapeute reconstruit la relation à l’autre par le biais de jeux de rôle et de discussions.

- L’aspect émotionnel : le bégaiement est très souvent influencé par des facteurs émotionnels. La thérapie aide donc l’enfant à mieux gérer ses émotions et son stress, et à reprendre confiance en lui

Sachez que le traitement du bégaiement s’inscrit dans une démarche complète au quotidien, et qu’il ne se soigne pas du jour au lendemain. Pour compléter les séances de rééducation et de thérapie, pensez à inscrire votre enfant à différentes activités comme le chant ou le théâtre, qui peuvent également lui apporter une aide très bénéfique.

 

Des conseils pour accompagner votre enfant au quotidien

Communication parent enfant

Du côté des parents, certains réflexes à adopter au quotidien vous permettront de soutenir au mieux votre enfant dans cette épreuve. Ces pratiques sont à élargir à tout le cercle proche :

- Évitez d’interrompre votre enfant lorsqu’il s’exprime, même s’il met du temps à exprimer ses idées. Soyez patient !

- Adressez-vous à lui avec des phrases simples et courtes, et encouragez-le à procéder de la même façon.

- Ne transmettez pas votre stress et votre inquiétude.

- Ne le forcez jamais à parler devant les autres s’il ne s’en sent pas capable.

-Gardez votre calme et ne disputez pas votre enfant lorsqu’il a des difficultés à parler. La pression risque d’augmenter les symptômes.

-Ne complétez pas ses phrases, ou n’essayez pas de deviner ce qu’il veut dire : laissez-le s’exprimer en prenant son temps. 

 

1 % de la population française est touchée par le bégaiement, soit plus de 600 000 personnes. Ce trouble touche 3 à 4 fois plus les hommes. 

 

Protégez votre enfant avec Carrefour Assurance

Prendre soin de la santé de votre enfant, c’est aussi vérifier les garanties de son assurance. Carrefour Assurance vous propose une formule scolaire et extrascolaire pour l’assurer et le protéger des petits tracas du quotidien. 

Partager cet article
ASSURANCE DES APPAREILS NOMADES

Protégez les smartphones, ordinateurs portables, appareils photo, les consoles de jeux portables... de votre foyer en un seul contrat contre le vol, la casse et l'oxydation pour 12,90€/mois

Je découvre !
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics et à petit prix !

En savoir plus