Enfants : comment développer la mémoire de travail à l’école ?

mémoire de travail enfant
Par Carrefour Assurance | 10 Novembre 2021

La mémoire de travail occupe une place capitale dans le bon fonctionnement cognitif de votre enfant. Elle est indispensable au quotidien et surtout à l’école, car elle optimise les apprentissages scolaires. Bonne nouvelle : plusieurs techniques, stratégies et jeux éducatifs permettent de développer la mémoire de travail ! 

Qu’est-ce que la mémoire de travail ?

La mémoire de travail, souvent abrégée en “MDT”, correspond à la faculté de stocker momentanément une information avant de la restituer. Peut-être la connaissez-vous sous une autre appellation ? Il s’agit en effet d’une des formes de la fameuse mémoire à court terme

Contrairement à la mémoire à long terme, la mémoire de travail permet de retenir les informations sur une courte durée et pendant la réalisation d’une activité. Ainsi, son mécanisme de fonctionnement repose à la fois sur des capacités de mémorisation et de traitement.

En neurosciences, le modèle de Baddeley et Hitch de 1974 détaille deux systèmes de stockage distincts :

  • La boucle phonologique, c’est-à-dire la mémoire à court terme verbale (les informations lues ou entendues). 
  • Le calepin visuospatial, c’est-à-dire la mémoire à court terme visuospatiale (les informations visuelles et spatiales, et les images mentales).

Un troisième module supervise ces deux composantes : c’est l’administrateur central. Cette entité gère la coordination des mémoires à court terme. C’est grâce à lui que nous pouvons stocker et traiter des données en simultané.

 

Picto cerveau

Bon à savoir 

La mémoire de travail fait partie des 4 grands types de mémoire, aux côtés des mémoires sémantique (les acquis, les connaissances générales), épisodique (le vécu contextualisé) et procédurale (relative aux habilités motrices et automatismes inconscients). Ces trois dernières sont des mémoires à long terme. 


En quoi la mémoire de travail à l’école est-elle importante ?

Prenons un exemple concret : vous cuisinez un gâteau au chocolat pour vos enfants et vérifiez la portion de sucre nécessaire. Votre livre de recettes indique 100 g. Vous gardez en tête cette information le temps de récupérer la balance alimentaire et le paquet de sucre dans le placard. Et ce, jusqu’à ce que vous pesiez la bonne quantité d’ingrédients.

Voilà : vous venez de vous servir de votre mémoire de travail. Il en va de même pour se souvenir d’un numéro de téléphone à composer ou encore pour mémoriser une adresse où se rendre. 

Si cette mémoire est essentielle dans votre vie de tous les jours, elle l’est aussi pour vos enfants ! D’après certaines études, la mémoire de travail serait un meilleur facteur prédictif de la réussite scolaire que les résultats de tests de QI.  

En effet, elle joue un rôle clé à l’école dans les apprentissages et l’exécution de tâches, notamment pour : 

La mémoire de travail de vos enfants est également une fonction cognitive fondamentale pour la régulation des émotions et leur bien-être. Par ailleurs, développer la mémoire de travail permet d’améliorer l’attention et la concentration en classe. 

 

Comment développer la mémoire de travail des enfants ?

Les mémoires à court terme disposent d’une capacité de stockage limitée. En moyenne, un adulte peut retenir 7 éléments, contre 5 pour un enfant de 7 ans. Mais nous n’avons pas tous les mêmes capacités de mémorisation. Par conséquent, il est tout à fait possible de travailler sa mémoire de travail, grâce à quelques astuces enfantines. 

 

Le sommeil

C’est par là que tout commence : une bonne hygiène de vie contribue au fonctionnement optimal du cerveau. Le sommeil chez l’enfant est crucial ! Veillez à ce que votre petit dorme suffisamment, car le manque de repos réduit les performances cognitives, et cela affecte négativement les capacités de mémorisation. 

Sommeil enfant

L’autorépétition

La répétition est largement utilisée pour faciliter la rétention d’une information active dans la mémoire de travail. Cependant, les enfants n’ont pas forcément ce réflexe. Encouragez donc votre enfant à se répéter les choses mentalement ou à voix haute pour mieux les mémoriser.

Les associations d’idées

“Mais où est donc Ornicar ?” Cette phrase peut-être déjà connue de votre enfant constitue un excellent moyen mnémotechnique pour se souvenir des 7 conjonctions de coordination de la langue française (mais, ou, et, donc, or, ni, car). C’est un parfait exemple d’associations d’idées, une technique efficace utilisée pour raconter une histoire en donnant du sens à ce que l’enfant doit retenir.  

La visualisation

De manière générale, il est plus simple de se remémorer une représentation visuelle plutôt qu’une information verbale. En effet, les images mentales permettent de visualiser un concept abstrait, une tâche spécifique à effectuer. Demandez alors à votre enfant d’imaginer dans sa tête un élément formulé oralement, puis de vous le décrire. Cela stimulera sa mémoire de travail. Par ailleurs, les pictogrammes et le matériel sensoriel sont particulièrement intéressants pour les plus jeunes. Ils incitent à la découverte, à la concentration et à la manipulation. 

Le regroupement d’informations

Faire des regroupements favorise l’augmentation du nombre d’éléments retenus dans la mémoire de travail. Encouragez votre enfant à mettre en place une stratégie de regroupement d’informations unitaires par catégories. Par exemple, il est plus facile de retenir la suite 4-8-3-5-7 sous la forme 48-357 qu’en apprenant les cinq chiffres séparément. Eh oui, car dans ce cas vous mémorisez seulement 2 éléments contre 5. Cela fonctionne aussi avec la liste de courses où vous pouvez rassembler les informations par familles de produits. 

 

Les jeux pour améliorer la mémoire de travail chez l’enfant

Quoi de mieux que d’apprendre en s’amusant ? Les jeux éducatifs représentent une solution ludique pour exercer la mémoire de travail des enfants. 

Pour développer la mémoire visuelle, rien de tel que le célèbre jeu memory à faire en famille. Pour y jouer, il suffit de reconstituer les paires d’images ! Vous retournez une seule carte à la fois pour la voir, avant de la repositionner face cachée. Au besoin, commencez avec les cartes faces visibles afin que votre enfant cherche les combinaisons. 

Un autre petit exercice idéal pour améliorer la mémoire de travail consiste à réciter à l’envers. Faites le test avec un mot à épeler en commençant par la fin, ou bien avec un numéro de téléphone par exemple. 

Histoire pour enfant

Vous pouvez également profiter du moment où vous lisez une histoire à votre enfant pour booster ses capacités de concentration. Avant de commencer la lecture, posez-lui une question à laquelle il devra répondre en écoutant le récit. Cela peut porter sur la couleur du pantalon du personnage principal, le nombre d’animaux rencontrés, le prénom du meilleur ami, etc. De même, à l’issue de la lecture, demandez-lui de vous raconter l’histoire ou ce qu’il en a retenu. S’il parcourt le livre lui-même, incitez-le à lire à haute voix ou à prendre quelques notes sur des passages clés afin de l’aider dans le processus de maintien temporaire de l’information. 

 

L’assurance scolaire pour protéger votre enfant au quotidien

Après avoir fait travailler leurs méninges sur les bancs de l’école, les enfants ont besoin de libérer leur énergie ! Carrefour Assurance prend le relais avec l’assurance scolaire et extrascolaire. Une couverture adaptée à vos besoins et à votre budget pour prendre soin de votre enfant dans toutes ses activités et où qu’il soit.  

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser