Aides à la scolarité : les aides financières destinées aux élèves et à leurs parents

Aides à la scolarité
Par Carrefour Assurance | 06 Septembre 2021

Quand un enfant va à l’école, cela entraîne forcément quelques dépenses financières : fournitures scolaires, cantine, internat… Heureusement, l’État prévoit des aides en fonction de votre situation et de vos ressources. Voici un récapitulatif des aides possibles qui peuvent alléger les frais liés à la scolarité de votre enfant. 

Les aides financières pour les élèves 

Les élèves français peuvent bénéficier des différentes aides financières, sous réserve de certaines conditions.

 

L’allocation de rentrée scolaire 

​​L’allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée par la CAF, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé. Ce dernier doit être âgé de 6 à 18 ans. Le montant de l’ARS dépend de l’âge de l’enfant. 

Pour l’année 2021, le barème est de :

  • 370,31 € par enfant âgé de 6 à 10 ans ;
  • 390,74 € par enfant âgé de 11 à 14 ans ;
  • 404,28 € par enfant âgé de 15 à 18 ans.

Cette allocation permet d’aider les familles à financer les dépenses liées à la rentrée scolaire, comme l’achat des fournitures scolaires. L’ARS peut aussi vous aider à souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire qui vous permettra de protéger votre enfant en cas de pépins (lunettes cassées, responsabilité civile, interruption de scolarité en cas d’hospitalisation…). 

La bourse des collèges 

école

Si votre enfant est inscrit au collège public, privé ou même au CNED, vous pouvez bénéficier d’une bourse. Pour cela, vos ressources annuelles ne doivent pas dépasser certains plafonds et un échelon doit vous être attribué. Rendez-vous sur le site Service Public pour connaître votre échelon exact selon vos revenus et le nombre d’enfants à charge.

Pour l’année scolaire 2021-2022, le montant annuel de la bourse sera de 105 € pour le 1er échelon, de 294 € pour le 2ᵉ échelon et de 459 € pour le 3ᵉ échelon. Ce montant est versé en trois fois, c’est-à-dire à chaque trimestre.

Si vous avez droit à cette bourse, il faudra faire votre demande entre la rentrée scolaire et le 21 octobre 2021 sur le portail Scolarité-Services

La bourse des lycées 

La bourse pour le lycée peut être accordée, sous condition de ressources, au(x) parent(s) ou au(x) responsable(s) des lycéens. Les montants de cette bourse se déclinent en 6 échelons, en fonction de vos ressources et du nombre d’enfants que vous avez à charge.

Pour l’année 2021-2022, le montant annuel de la bourse varie entre 441 € pour le premier échelon et 936 € pour le sixième échelon. Ce montant est versé en trois fois, c’est-à-dire qu’une partie de la bourse est versée chaque trimestre.

La demande de bourse de lycée se fait en ligne sur votre compte du portail Scolarité–Services, du 2 septembre au 21 octobre 2021.

 

Bon à savoir

Si vous rencontrez des difficultés lors de votre demande de bourses en ligne, n’hésitez pas à demander de l’aide à l’association de parents d’élèves locale ou bien contactez le secrétariat de l’établissement de votre enfant.

 

La bourse au mérite 

Les collégiens boursiers qui ont obtenu la mention “bien” ou “très bien” au diplôme national du brevet obtiennent automatiquement la bourse au mérite. Elle est versée en trois fois, en même temps que la bourse de lycée.

Le montant annuel de cette bourse varie en fonction des échelons. Elle peut aller de 402 € pour le 1er échelon à 1 002 € pour le 6e échelon. 

La prime à l’internat 

Les familles dont les enfants boursiers suivent une scolarité en internat au collège ou bien au lycée ont la possibilité de recevoir la prime à l’internat. Cette subvention est attribuée automatiquement, en trois fois au cours de l’année scolaire et en déduction des frais de pension

Comparez les formules pour trouver celle qui vous convient

Pour l’année scolaire 2021-2022, la prime à l’internat varie selon l’échelon de la bourse perçue par l’élève. Elle va de 327 € à 465 € par an pour un collégien, et de 327 € à 672 € par an, pour un lycéen.

Le fonds social pour les collégiens et les lycéens 

Le fonds social peut être attribué aux familles qui rencontrent des difficultés pour payer les frais de scolarité et de vie scolaire de leur enfant, qu’il soit au collège ou au lycée. Cette aide peut prendre la forme d’une aide financière ou de prestations en nature (pour des frais d’internat, de demi-pension, de cantine, de transport, de sorties scolaires, des fournitures scolaires… ).

Pour bénéficier de cette aide exceptionnelle, il faut faire une demande auprès du chef d’établissement de l’enfant qui, après avis d’une commission présidée par lui et des membres de la communauté éducative, des délégués d’élèves et de parents d’élèves décide d’attribuer ou non ce fonds social.

La prime de reprise d’études 

Depuis 2016, une prime de reprise d’études existe pour les jeunes qui ont entre 16 et 19 ans. Elle est destinée aux adolescents qui ont abandonné leur scolarité pendant au moins cinq mois et qui décident de reprendre le chemin de l’école. 

Pour en bénéficier, il faut être éligible à une bourse nationale de lycée et s’inscrire dans une formation du second degré reconnue par l’État. Cette prime, d’un montant de 600 euros, s’ajoute à chaque trimestre à la bourse de lycée pour la première année de reprise de formation.

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé 

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) aide les familles pour l’éducation et les soins à apporter à leur enfant porteur de handicaps de moins de 20 ans avec un taux d’incapacité d’au moins 80 % ou une incapacité comprise entre 50 % et 79 %. 

Cette allocation est versée par la CAF et elle n’est pas soumise à des conditions de ressources. Son montant est de 132,74 € par mois (à partir du mois d’avril 2021). Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, il faut vous​​ adresser à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre lieu de résidence. 

Les aides régionales 

Certaines régions proposent également des dispositifs d’aides qui peuvent être accordés en complément de la bourse de lycée et de l’allocation de rentrée scolaire. Ces aides visent à favoriser l’accès aux études de tous les élèves et à améliorer leurs conditions de vie durant leur formation. Renseignez-vous auprès de votre région pour savoir si ce type d’aide existe et si vous pouvez y avoir droit.

 

L’aide fiscale pour les parents 

Au-delà de toutes ces aides financières, vous pouvez bénéficier d’une aide au niveau fiscal. Explications.

 

La réduction impôt 

Le droit fiscal français offre un avantage fiscal aux familles qui élèvent un ou plusieurs enfants au collège, au lycée ou à l’université. 

Plus l’enfant grandit, plus la réduction d’impôt est importante. 

  • Au collège, la réduction d’impôt est de 61 € par enfant, 
  • Au lycée, elle est de 153 € par enfant, 
  • Dans l’enseignement supérieur, elle est de 183 € par enfant.

 

Picto aide scolaire

 

Bon à savoir

Attention : cette réduction d’impôt n’est pas automatique. Il faut la demander au moment de votre déclaration de revenus. 


Les renseignements sur la fiche d’impôt 

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, il faut bien renseigner votre fiche d’impôt sur la déclaration annexe 2042. Il faut saisir dans la case 7EA le nombre d’enfants que vous avez à charge au collège, dans la case 7EC le nombre d’enfants que vous avez à charge au lycée et dans la case 7EF le nombre d’enfants que vous avez à charge dans l’enseignement supérieur.

Dans tous les cas, sachez qu’aucun justificatif de scolarité n’est exigé par l’administration fiscale. Vous n’aurez donc pas besoin de joindre les certificats de scolarité à votre déclaration de revenus.

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser