L’anxiété de séparation du chien : la comprendre et la soigner

Par Carrefour Assurance | 02 Janvier 2020

Chaque jour, vous devez laisser votre chien seul à la maison pour aller travailler et vaquer à vos activités. Malheureusement, c’est le stress : il vit très mal ses moments de solitude, et son comportement peut déraper. Il pleure, il aboie, et peut même faire des dégâts dans votre maison. Il est possible qu’il souffre d’une anxiété de séparation. Le trouble du comportement du chien est difficile à vivre, aussi bien pour lui que pour vous ! Découvrez comment comprendre les sources et les symptômes de cette anxiété, et comment l’apaiser. 
 

L’anxiété de séparation, de quoi parle-t-on ? 

Restez attentif au comportement de votre chien

Vous le savez, les chiens sont des animaux très sociables ! Ils vivent heureux entourés, avec la complicité et l’affection de leur maître et de leur famille. Il est donc tout à fait normal que nos fidèles animaux de compagnie n’aiment pas la solitude. Néanmoins, il est possible de parler d’une réelle anxiété de séparation dès lors qu’il souffre d’une anxiété intense et excessive lorsque vous le laissez seul quelques instants. Il s’agit d’un véritable trouble du comportement : l’animal ressent une grande détresse émotionnelle lorsqu’il est séparé de son maître, ou plus largement des membres de son foyer. Ceux-ci représentent “ses figures d’attachement”. Malheureusement, ce comportement est non seulement gênant pour vous — car très contraignant au quotidien —, mais aussi néfaste pour Médor qui peut vite devenir malheureux.

 

Comment se manifeste-elle chez le chien ? 

Cette anxiété se manifeste par des symptômes très visibles. À chacune de vos absences, courtes ou prolongées, cela peut aller des pleurs aux aboiements jusqu’à la destruction de l’environnement de votre animal. Voici les principaux symptômes de l’anxiété de séparation à surveiller.


- Il aboie, pleure, voire hurle beaucoup durant votre absence.

- Le chien peut détruire des objets ou les meubles de la maison. Par exemple un bas de porte, un mur, un canapé, des coussins, des pieds de table, etc.

- Il fait ses besoins dans votre maison, alors qu’il a pourtant bien assimilé l’apprentissage canin de la propreté.

- Il cherche à sortir de votre habitation par tous les moyens, en grattant les portes, les fenêtres,  ou la porte de sa cage.

- Il se blesse, par exemple en se rongeant les pattes, en se mordant, ou en se griffant involontairement.

- Il trépigne, ne parvient pas à rester immobile, tourne en rond, et ne parvient pas à se reposer et à dormir.

- Il ne mange pas les croquettes ou les friandises que vous avez laissées.

- Il s’agite lorsqu’il comprend que vous allez quitter la maison.

Tous ces symptômes peuvent en effet témoigner d’une véritable détresse chez votre chien : il vit très mal votre absence. 

 

Picto chien interrogation

Bon à savoir

Il faut être vigilant, et bien faire la différence entre une réelle anxiété de séparation et un simple problème de propreté, d’ennui ou de peur. Posez-vous les bonnes questions : avez-vous suffisamment sorti votre chien et joué avec lui pour qu’il se dépense ? Avez-vous un chiot qui n’est pas encore habitué à rester seul ? A-t-il complètement assimilé l’apprentissage de la propreté ? A-t-il peur d’être enfermé ? A-t-il été effrayé par quelque chose (un bruit de travaux, de machine à laver, un voisin qui lui a fait peur) ?


Notre conseil

Consultez votre vétérinaire, et décrivez-lui la réaction de votre animal lorsque vous vous absentez. Ce professionnel de santé saura vous conseiller en fonction des symptômes que vous lui décrivez. D’ailleurs, il peut vous demander de glisser chez vous une petite caméra pour filmer votre toutou pendant votre absence. Un excellent test pour établir un diagnostic parfaitement éclairé sur le comportement de votre chien.

 

Quels sont les facteurs qui peuvent favoriser l’anxiété de votre animal ?

Tous les chiens et les chiennes peuvent souffrir d’une anxiété de séparation, quels que soient leur race, leur âge et leur sexe. Tout comme chez les humains, ce trouble comportemental peut être lié au mélange d’une prédisposition génétique et de ce qu’a vécu votre animal.

Par exemple, sachez qu’un chiot qui n’a pas été complètement sevré, et qui a été séparé trop tôt de sa mère, peut être plus sujet à la peur de l’abandon. De même, si votre animal de compagnie n’a pas été progressivement habitué dès le plus jeune âge à être seul dans une pièce, il peut très mal vivre les moments de solitude. Certains événements peuvent aussi traumatiser votre toutou : un déménagement, l’arrivée d’un bébé ou d’un nouvel animal qui accapare votre attention, la reprise du travail alors que vous aviez l’habitude de passer vos journées avec lui, la fin d’une habitude comme le fait de dormir avec votre chien, etc. 

Picto vétérinaire

Le conseil du véto

“Si vous observez un changement dans le comportement de votre chien, et qu’il devient anxieux, parlez-en à votre vétérinaire. Expliquez-lui les changements qui ont eu lieu dans votre foyer, ou ce qu’a vécu votre animal. Le vétérinaire pourra détecter la cause d’un éventuel traumatisme, établir un diagnostic d’une éventuelle maladie du chien, et vous aider à trouver une solution adaptée pour apaiser l’angoisse de votre toutou préféré.”

Dr Cédric Vermetti


Nos conseils pour aider votre chien à mieux vivre les séparations 

Votre vétérinaire a effectivement constaté un trouble de l’anxiété dû à la séparation ? Soyez rassuré, il existe des solutions pour apaiser l’angoisse de votre animal, l’aider progressivement à réduire son stress, et en limiter les symptômes. Tout est question de patience et de persévérance.

 

Habituez-le progressivement à la solitude 

pourquoi mon chien est stressé

Si vous avez récemment adopté un chiot à la maison, il est tout à fait possible de lui apprendre progressivement à mieux gérer ses moments de solitude. Chaque jour, petit à petit, laissez-le quelques instants seul dans une pièce afin de sortir de son champ de vision. 
Au début, il risque de pleurer un peu, mais ignorez-le. Il va comprendre que vous finirez toujours par revenir vers lui. Augmentez progressivement la durée de ces moments de solitude pour apprendre au chien à rester seul : cinq minutes lorsque vous allez aux toilettes, quinze minutes durant votre douche, puis vingt minutes le temps de faire une course en dehors de la maison, etc. Votre chien doit s’habituer à ne pas être toujours collé à vous, et à ne pas vous avoir systématiquement dans son champ de vision. En y allant progressivement, vous éviterez ainsi de lui causer un stress excessif.

Banalisez vos sorties de la maison 

Lorsque vous laissez votre boule de poils seule, n’en faites pas toute une cérémonie. Ne lui parlez pas trop longtemps, comme à un bébé, pour lui dire que vous allez le laisser, en lui faisant des caresses. Il va comprendre que vous répéterez cette habitude à chaque fois que vous vous apprêterez à sortir, et il commencera à s’inquiéter trop vite. Faites-lui comprendre que le fait de sortir est habituel et sans conséquence. D’ailleurs, n’hésitez pas à sortir et rentrer de manière rapprochée durant la journée, pour l’habituer à vos allées et venues. 
En rentrant, il aura très certainement envie de faire la fête. Limitez les effusions et essayez de l’ignorer. Il comprendra qu’il n’y a rien d’exceptionnel à ce que vous alliez et veniez à votre guise.

Sortez et jouez avec votre chien pour qu’il se défoule 

En revanche, lorsque vous laissez votre chien seul un moment, vous devez tout de même vous assurer d’avoir suffisamment passé de temps avec lui durant le reste de la journée. L’affection, l’énergie et la complicité sont essentielles pour qu’il se sente bien et pour apprendre au chien à rester seul. Ne dérogez donc jamais aux incontournables balades quotidiennes, pour qu’il se dépense et joue avec vous. De cette façon, il se sentira défoulé, en confiance, et il sera fatigué par la promenade. Il ne sera donc pas frustré lorsque vous sortirez seul sans lui, et il dormira pendant votre absence.

Donnez-lui de quoi se distraire pendant votre absence 

L’anxiété de séparation peut également augmenter avec le sentiment d’ennui. S’il n’a rien à faire chez vous, et qu’il n’est pas fatigué, votre chien anxieux risque de trouver lui-même de quoi s’occuper : éventrer vos coussins, ronger vos chaussures, etc. La bonne idée ? Laissez toujours à votre toutou de quoi s’occuper pendant votre absence : une corde à ronger, un jouet… Il aura donc quelque chose sur lequel se concentrer, et trouvera le temps bien moins long. 

L’astuce en plus 


Il est aussi possible que votre chien ressente moins le sentiment de solitude s’il est dans un espace limité, plutôt que s’il peut se balader dans toute la maison. Vous pouvez donc essayer de le laisser par exemple dans la cuisine ou dans l’entrée avec son panier, en fermant les autres portes. Cela pourrait aider votre chien à se sentir dans un endroit plus sécurisé, mais aussi à limiter les risques de bêtises !

 

Aimer votre chien, c’est aussi assurer sa santé 

Vous souhaitez faire de votre mieux pour que votre chien vive heureux et en bonne santé dans votre foyer. Cela passe par beaucoup d’amour au quotidien, mais aussi une bonne assurance chien, pour éviter les mauvaises surprises en cas de pépin de santé. Chez Carrefour Assurance, nous savons que votre animal est unique. C’est pourquoi nous vous proposons de choisir une protection adaptée à votre animal de compagnie, grâce à notre assurance santé chien chat. Fini les sueurs froides en cas d’imprévu, nous vous remboursons les frais vétérinaires, pour vous permettre de toujours soigner votre toutou préféré.
 

Partager cet article
ASSURANCE SANTE CHIEN CHAT

Protéger votre chien, c’est être là pour sa santé, au quotidien et seulement à partir de 6,39€ par mois* ! 

Je découvre !
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser