Arnaques par téléphone : apprendre à les détecter et à s’en protéger

Par | 24 Octobre 2019

Le téléphone mobile est l’un des terrains de jeu privilégiés des malfaiteurs. Les arnaques prennent différentes formes et répondent à des objectifs variés : vol d’argent, usurpation d’identité, espionnage de vos données… Dans ce guide complet, Carrefour Assurance vous apprend à détecter les escroqueries pour éviter de tomber dans le piège.

Identifiez les différentes arnaques qui existent

Les arnaqueurs redoublent d’inventivité. Bien connaître les différents types d’arnaques vous permettra de les repérer plus facilement. Leurs objectifs sont toujours les mêmes : vous faire appeler un numéro surtaxé, ou vous inciter à communiquer des informations personnelles.

 

Le ping call : le numéro surtaxé

Les bonnes pratiques pour se protéger des arnaques sur mobile

Aussi appelée « call back », cette méthode est très simple. Elle consiste à vous appeler sur votre téléphone en le laissant sonner une ou deux fois. Lorsque vous constatez un appel en absence, vous êtes généralement tenté de rappeler le numéro qui s’affiche. Vous tombez alors sur un numéro surtaxé. L’objectif est clair : l’escroc cherche à vous faire passer le plus de temps possible en ligne, pour gagner un maximum d’argent. 

Le spam SMS

Les faux SMS font également partie des escroqueries courantes. Cette technique frauduleuse consiste à envoyer un message incitant le destinataire à rappeler un certain numéro ou à cliquer sur un lien. Le SMS peut prendre différentes formes : promesse de gain, fausse demande de confirmation bancaire, ou encore colis fantôme. Le but de l’opération est de vous amener à transmettre des données personnelles (identité, adresse, informations bancaires…). 

Le vishing, ou hameçonnage par téléphone

Cette pratique se caractérise par un message vocal automatique. Généralement, une voix vous invite à rappeler un serveur vocal surtaxé, en se faisant passer pour votre banque ou pour le service des impôts par exemple. La méthode du vishing est particulièrement efficace : elle crée en effet un stress chez le destinataire, qui pense devoir résoudre de toute urgence la situation en composant le numéro surtaxé.

 

Les bonnes pratiques pour se protéger des arnaques sur mobile

Pour préserver votre tranquillité et pour vous protéger des appels et messages indésirables, découvrez les bonnes pratiques à mettre en place au quotidien.

  • Ne rappelez pas un numéro inconnu. Ce conseil paraît anodin, et pourtant il peut vous éviter de nombreuses déconvenues. Lorsque vous ne connaissez pas le numéro, il ne faut surtout pas rappeler, à moins que la personne vous laisse un message et que vous reconnaissiez l’interlocuteur. 
  • Apprenez à identifier les numéros surtaxés : ces numéros se reconnaissent facilement. Ils se présentent généralement sous la forme d’un numéro à 10 chiffres commençant par 08, à 6 chiffres débutant par 118 ou à 4 chiffres avec un 3 ou un 10 au début. 
  • Vérifiez vos relevés bancaires et vos factures de téléphone. Malgré toutes vos précautions, il est important de vérifier régulièrement vos dépenses, pour reconnaître les éventuelles anomalies et les signaler auprès de votre banque ou de votre opérateur. 
  • Inscrivez-vous sur liste rouge. Pour limiter l’accès à vos coordonnées téléphoniques, inscrivez votre numéro de mobile sur la liste Bloctel. Ce service gratuit interdit aux entreprises de démarchage de vous contacter.
  • Soyez vigilant : prudence est mère de sûreté. Lorsqu’un message vocal ou un SMS vous semble trop beau pour être vrai (« Vous avez gagné 10 000 euros à la loterie » ou « Votre numéro a été tiré au sort pour gagner le dernier iPhone »), méfiez-vous. Gardez aussi en tête que votre banque ou votre opérateur ne vous demanderont jamais d’envoyer vos informations bancaires par mail ou par SMS.
  • Bloquez les numéros suspects. Si vous recevez des appels intempestifs d’un correspondant inconnu, bloquez immédiatement ce numéro indésirable.
  • Signalez les tentatives d’arnaque : une plateforme de signalement accessible au 33 700 est à votre disposition pour signaler les SMS et appels frauduleux. En cas de message texto suspect, vous pouvez le transférer tel quel au 33 700, suivi d’un second SMS indiquant le numéro de l’expéditeur. Ces messages indésirables seront ainsi transmis à la CNIL, qui se chargera d’appliquer les sanctions adéquates. Quant aux spams vocaux, vous pouvez également les signaler en envoyant au 33 700 « spam vocal, suivi du numéro malveillant ».

 

Pictogramme des dangers du téléphone pour l'enfant

L’astuce en + :

Les enfants sont parmi les utilisateurs les plus vulnérables face aux risques d’arnaques. Pour protéger vos enfants qui utilisent un iPhone ou un smartphone Android, pensez à les sensibiliser aux pratiques frauduleuses. N’hésitez pas à installer une application (F-Secure Mobile par exemple) pour être averti en cas de réception d’un message suspect, ou pour bloquer à distance des numéros émetteurs de spams vocaux. Découvrez aussi tous nos conseils pour vous aider à déterminer le bon âge pour offrir à votre enfant son premier smartphone.

 

 

Le saviez-vous ?
 
En 2016, plus de 1,5 million de signalements de spams vocaux et SMS ont été adressés à l’AFMM (Association française du multimédia mobile) via le numéro 33 700.

 

Vous avez été victime d’une arnaque : que faire ?

Vous avez malheureusement subi une arnaque via votre téléphone mobile ? Voici comment procéder, étape par étape, pour signaler l’arnaque et demander un remboursement en cas de vol d’argent. 

- Signalez l’arnaque au 33 700 ou sur le site infosva.org ;
- Demandez un remboursement auprès de votre opérateur. Pour cette étape, vous pouvez vous faire aider par une association de consommateurs. UFC-Que Choisir propose par exemple sur son site Internet, des lettres types rédigées par leur service juridique, à envoyer à votre opérateur pour expliquer la situation ;
- Déposez plainte contre X auprès des autorités pour escroquerie.

 

Bon à savoir
 
Selon Europol, les préjudices des arnaques téléphoniques dans l’Union européenne se sont élevés à 11 milliards d’euros en 2017, contre 2 milliards en 2013.

 

Protégez votre mobile des risques du quotidien

Tous ces procédés malhonnêtes ne sont malheureusement pas les seuls risques auxquels votre mobile est exposé. Pour qu’un plongeon inopiné dans la baignoire ou une chute du 3e étage ne soit plus une catastrophe, pensez à protéger votre smartphone grâce à l’assurance des appareils nomades de Carrefour Assurance. Elle couvre tous vos appareils nomades, de votre ordinateur portable à votre appareil photo, et est garantie sans arnaque !

 

*Source : Association Française du Multimédia Mobile

Partager cet article
ASSURANCE DES APPAREILS NOMADES

Protégez les smartphones, ordinateurs portables, appareils photo, les consoles de jeux portables... de votre foyer en un seul contrat contre le vol, la casse et l'oxydation pour 12,90€/mois

Je découvre !