5 réflexes à adopter pour conduire sous la pluie en toute sécurité

Par Carrefour Assurance | 13 Octobre 2020

Visibilité réduite, aquaplaning… les dangers de la conduite par temps de pluie sont nombreux. C’est pourquoi il est important d’adapter son comportement sur la route. Et cela commence avant même l’arrivée de la pluie ! Commencez ainsi par vérifier vos essuie-glaces et vos pneus. Voici 5 conseils pour prendre le volant sous la pluie en toute sécurité. 

Conduire sous la pluie, cela commence dans le garage !

Sous la pluie, votre attention doit être redoublée lorsque vous prenez le volant. Votre visibilité est généralement plus faible, et votre perception des distances peut être altérée par le brouillard. De plus, l’adhérence de vos pneus sur la chaussée est plus faible avec l’humidité de la route, ce qui entraîne des risques d’aquaplaning. 

Avant même de prendre la route sous des conditions météo difficiles, il est donc important d’effectuer quelques vérifications. 

 

1. Effectuez un contrôle de vos essuie-glaces et de votre climatisation 

Pour conduire sous la pluie, les essuie-glaces sont les premiers éléments de votre voiture qu’il vous faut vérifier. S’ils sont en mauvais état, ils risquent de salir votre pare-brise au lieu de le nettoyer, et ainsi de diminuer votre visibilité. Généralement, il est conseillé de les changer au moins une fois par an. 

Autre danger de la conduite sous la pluie : la buée sur les vitres avant et arrière. Pour limiter ce risque, pensez à vérifier que votre climatisation – si votre véhicule en est équipé – et votre chauffage fonctionnent correctement. Une fois sur la route, ils permettront de désembuer vos vitres en renouvelant l’air à l’intérieur du véhicule.Votre garagiste vérifiera ces points à l’occasion du contrôle technique.

 

Picto voiture aquaplaning

Bon à savoir

Selon l’Institut belge pour la sécurité routière, la pluie multiplie par deux le risque d’accident de la route. En cause : le risque d’aquaplaning pour les roues, mais aussi l’effet aspirateur. En effet, à cause de la mauvaise visibilité, le conducteur prend la voiture de devant pour point de repère, et accélère pour le garder dans son champ de vision, au risque de déraper sur la chaussée, à cause de la vitesse.


2. Vérifiez vos pneus 

En matière de sécurité routière, les pneus sont un élément clé de votre voiture à surveiller de près – particulièrement pour conduire sous la pluie. Grâce à leurs structures, ils évacuent l’eau de pluie pour limiter les risques d’aquaplaning. C’est pourquoi il est essentiel de les vérifier régulièrement, pour s’assurer que les structures ne sont pas abîmées. Idéalement, elles doivent avoir une profondeur minimale de 4 millimètres pour conduire sous la pluie. Pensez également à jeter un œil à la pression de vos pneus pour être sûr qu’ils ne soient pas trop dégonflés. 

femme en voiture

Toujours en prévention, n’oubliez pas de vérifier que vous disposez d’une bonne assurance auto, au meilleur prix. 

 

Adopter une conduite sécurisée par temps de pluie

Le jour de prendre le volant est arrivé. Si les conditions météorologiques sont trop mauvaises, ne prenez la route qu’en cas d’absolue nécessité. Lorsque vous conduisez, plusieurs réflexes doivent être adoptés.

 

Musique sur la route

 

Bon à savoir

Les risques d’aquaplaning sont plus présents au début de la pluie. Les premières gouttes d’eau s’ajoutent aux résidus d’huile des pots d’échappement restés sur le chaussée. Résultat : les routes sont encore plus glissante. 


3. Réduisez votre vitesse 

Pour limiter les risques de perte de contrôle, il est important de réduire sa vitesse sous la pluie, en particulier devant les virages. Par ailleurs, si la visibilité est inférieure à 50 mètres, sachez que la vitesse maximale autorisée passe à 50 km/h, quelle que soit la route empruntée (autoroute, nationale, départementale, ville, etc.). De même, adoptez une conduite souple, en évitant de surprendre les autres usagers comme les piétons ou les scooters avec des freinages trop brusques.

 

Important

Si vous perdez le contrôle de votre voiture à cause de l’aquaplaning, ne freinez surtout pas. Dès que vous sentez que vous perdez le contrôle, lâchez progressivement l’accélérateur pour réduire la vitesse, et maintenez votre cap autant que possible.

 

4. Allumez vos feux de croisement

Lorsqu’il pleut, vous devez allumer vos feux de croisement pour être visible des autres automobilistes et des piétons. S’il pleut très fort, vous pouvez allumer également les feux de brouillard avant. Mais attention, il est interdit de se servir des feux de brouillard arrière par temps de pluie : ils risqueraient d’éblouir les véhicules derrière vous.

5. Gardez davantage de distance avec les autres véhicules 

Enfin, dernier conseil essentiel pour conduire sous la pluie : maintenez de plus grandes distances de sécurité avec les voitures devant et derrière vous. En roulant sur une chaussée mouillée, votre véhicule peut glisser. Résultat : en cas de freinage, les distances de sécurité habituelles ne suffisent pas, et vous risquez le carambolage. Généralement, il est recommandé de doubler les distances de sécurité sur une route mouillée, par rapport à un temps sec. 
 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser