Violence éducative ordinaire : quel impact sur l’enfant ?

Violence éducative ordinaire
Par Carrefour Assurance | 09 Juillet 2021

Certaines violences physiques et verbales infligées aux enfants peuvent sembler ordinaires, c’est-à-dire banales et tolérées. Il peut s’agir d’une fessée, d’une parole humiliante, de chantage affectif, etc. On appelle cela la violence éducative ordinaire (VEO). Comment est-elle définie ? Quelles en sont les conséquences ? Que dit la loi ? Enfin, comment faire autrement pour éduquer un enfant ? Voici ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Quelle est la définition de la violence éducative ordinaire ? 

La Violence Éducative Ordinaire, appelée également “VEO” se définit comme une violence communément admise et tolérée utilisée envers les enfants à titre éducatif. Il peut s’agir de violence physique, psychologique ou verbale.

Cette violence est dite “ordinaire”, car elle fait souvent partie de l’éducation au sein du foyer ou de l’école. Considérée comme banale, la VEO se manifeste souvent à travers des paroles humiliantes ou dévalorisantes, des moqueries, des gestes brutaux. Les adultes peuvent ainsi pousser l’enfant, le frapper, le secouer, lui donner une fessée, le punir, ou crier sur lui. 

Discussion parent enfant

 

Quelles sont les formes de violences ? 

Les formes de violences éducatives ordinaires peuvent être diverses. On peut considérer que ce type de maltraitance commence à partir du moment où un adulte émet l’intention de soumettre un enfant. Il peut s’agir de violence physique comme une claque, une fessée, une tape ou encore lorsqu’un adulte tire les oreilles, donne une douche froide pour calmer ou pour punir un enfant.

De plus, la violence psychologique et verbale est aussi considérée comme une VEO. Dans ce cas, le parent ou l’enseignant peut se moquer de l’enfant, il le menace, crie, lui donne des punitions, l’humilie, l’insulte.

On peut ainsi noter des remarques sur les capacités physiques et intellectuelles de l’enfant du style “tu es stupide”, “tu es incapable”, “tu es beaucoup trop gros”, mais aussi un dénigrement de ses goûts, de ses opinions, de ses émotions, de ses réalisations comme “tu es nul”, “arrêtes de pleurer tu es ridicule”.

 

Quelles sont les conséquences sur l’enfant ? 

Enfant triste

Toutes ces violences peuvent avoir de lourdes conséquences sur les enfants. Elles engendrent souvent un manque de confiance en soi et une agressivité. À long terme, la VEO peut même avoir des conséquences sur la santé physique et mentale des enfants, sur leur développement et sur leur scolarité. Elles peuvent notamment être à l’origine de certaines dépressions ou de comportements à risques. 

Certains élèves se sentent humiliés par leur professeur, ils perdent alors confiance en eux ce qui affecte leur apprentissage : ils peuvent se retrouver en situation d’échec scolaire, voire redoubler.

En général, les enfants qui subissent ces maltraitances ne se révoltent pas contre leurs parents, mais ils peuvent devenir agressifs avec eux-mêmes, avec leurs frères et sœurs et tous leurs proches. L’enfant peut, en effet, comprendre que le seul moyen de régler les conflits est d’utiliser la violence. 

Certains psychologues émettent ainsi l’hypothèse que la violence éducative ordinaire contribue au développement de la violence dans toute la société. Pour eux, les enfants qui subissent des violences ont un risque accru de devenir auteurs de harcèlement notamment à l’école puis plus tard dans leur vie d’adulte.

 

Picto psychologue

Bon à savoir

Il est normal d’avoir des difficultés concernant l’éducation de son enfant. En cas de problème, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à un proche ou à un psychologue. Il est parfois nécessaire de prendre un peu de recul pour mieux comprendre votre enfant et trouver des solutions pour améliorer votre quotidien.


Que dit la loi ?

En France, depuis le 2 juillet 2019 le Parlement a adopté une loi pour interdire les violences éducatives ordinaires. Il est désormais inscrit dans le Code civil que "l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques". Cet alinéa est désormais lu par le maire ou son représentant, lors des mariages civils.

Ainsi, l’alinéa 3 de l’article 371-1 du Code civil précise que "les enfants ont le droit à une éducation sans violence. Aucun des titulaires de l’autorité parentale n’a le droit d’user de violence physique, d’infliger des punitions corporelles ou châtiments corporels, des souffrances morales ou toute autre forme d’humiliation envers son enfant".

Il faut toutefois préciser que cette loi ne s’accompagne pas de sanction pénale, car l’objectif est de sensibiliser les parents à une prise de conscience dans l’intérêt de leur enfant.

 

Quelles sont les alternatives ? 

Les violences éducatives ordinaires sont évitables, et l’éducation d’un enfant peut tout à fait être envisagée en toute bienveillance

 

Dialogue enfant-parent

L’éducation bienveillante 

L’éducation bienveillante, ou éducation positive, se base sur une relation d’empathie et de respect avec l’enfant. L’adulte s’engage à prendre en compte les besoins de l’enfant et à le considérer tel qu’il est, en lui donnant le droit de ressentir et d’exprimer ses émotions

Dans ce mode d’éducation, les règles sont fixées à l’avance pour éviter les conflits et il n’y a pas de punitions. Le parent explique à l’enfant en quoi son attitude n’est pas bonne et les conséquences qu’elle engendre. Par ailleurs, l’adulte s’efforce de s’exprimer de manière positive. Il apprend à l’enfant ce qu’il a le droit de faire, plus que ce qui est interdit. Par exemple, il peut dire “Marche” au lieu de répéter “Ne cours pas”. 

 

Protéger votre enfant en toutes circonstances 

En tant que parent, votre rôle est de veiller au bien-être de votre enfant au quotidien. Alors, êtes-vous sûr d’avoir souscrit à une assurance scolaire et extrascolaire ? Avec Carrefour Assurance, votre enfant sera protégé en cas de dommages subis ou commis, qu’il soit à la maison, à l’école ou bien pendant ses activités extrascolaires. 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser