5 questions sur la méthode Padovan, une thérapie aux multiples bénéfices

Par Carrefour Assurance | 09 Juin 2020

Votre enfant souffre d’un trouble neurologique ou d’un trouble de l’apprentissage comme la dyslexie ? Il pourra peut-être bénéficier de la méthode Padovan pour l’aider. Cette approche vise à faire revivre à votre petit les grandes étapes de son développement, pour stimuler les zones cérébrales lésées (celle du langage, de la marche, etc.). Explications.

Méthode Padovan : de quoi parle-t-on ?

La méthode Padovan a été créée par l’orthophoniste brésilienne Beatriz Padovan, dans les années 1970 et développée au Brésil. Elle part d’une théorie selon laquelle l’apprentissage fonctionne par des étapes dépendantes les unes des autres : la marche permet le langage qui entraîne la pensée. Par conséquent, la méthode Padovan consiste à faire revivre au patient toute cette chaîne d’évolution du cerveau pour stimuler les zones dites “lésées”, comme le langage dans le cas d’une dyslexie. Voilà pourquoi les spécialistes ont baptisé cette approche “réorganisation neuro-fonctionnelle” : il s’agit bien d’aider le cerveau à se “réorganiser”, en lui faisant revivre son développement pour corriger certains troubles neurologiques, notamment.

 

Picto schéma évolutif

Bon à savoir

Beatriz Padovan s’est inspirée des travaux de plusieurs scientifiques, notamment la théorie de l’ontogenèse, aussi appelée théorie de la récapitulation. Selon elle, l’enfant développe ses facultés de la même manière que l’humanité a évolué au fil des millénaires. Il apprend donc d’abord à marcher, comme nos ancêtres de la préhistoire, puis à parler, et enfin à articuler une pensée complexe. Chaque étape dépendant du succès de la précédente.


Quels sont les troubles chez l’enfant concernés par cette méthode ? 

La méthode Padovan se destine particulièrement aux petits qui éprouvent des troubles de l’oralité et des difficultés du langage, mais pas uniquement. En tant que parent, sachez qu’elle peut concerner votre enfant dans de multiples cas :

Enfant chez le médecin

- il a été diagnostiqué avec un problème “dys” : dyslexie (problème de l’apprentissage de l’écrit), dysphasie (dysfonctionnement du langage oral), dyspraxie (difficulté de représentation de l’espace), etc. 

- il souffre d’autisme.

- il a des retards de développement de la motricité. Il se représente mal les objets, son corps, et les personnes autour de lui.

- il éprouve un manque de confiance en lui, des troubles du sommeil, et fait beaucoup pipi au lit.

- il souffre d’une maladie génétique comme la trisomie 21.

- il a des problèmes de comportement comme un trouble de l’attention.

- il a subi un traumatisme comme un accident de la route qui a endommagé son système nerveux.

Dans chacun de ces cas, la méthode Padovan aide à stimuler le cerveau pour corriger le problème, bien qu’elle ne soit pas miraculeuse. Elle ne peut pas, en effet, soigner complètement les maladies génétiques, par exemple. 

En revanche, elle peut s’appliquer à tout âge : chez les petits comme chez les ados. Certains thérapeutes l’appliquent même chez des seniors atteints de la maladie d’Alzheimer. 

 

Comment se pratique-t-elle ? 

Concrètement, les séances ont lieu avec un thérapeute Padovan, et durent 30 à 45 minutes. Durant ces consultations, une petite dizaine d’exercices permettent de faire revivre à votre petit les différentes étapes de son développement. 

Pédiatre

Par exemple, il pourra être mis dans un hamac et légèrement bercé, comme il l’était dans le ventre de sa maman et au berceau. Cet exercice stimule le développement de l’oreille interne. Puis, la séance suit les étapes d’apprentissage des enfants : des mouvements du corps comme des roulades pour la motricité globale, des gestes des mains pour la motricité fine, des exercices de respiration et des yeux, etc. À chaque fois, le thérapeute accompagne les petits jeux de comptines ou de poèmes récités pour encourager l’enfant. Pour être efficaces, ces séances doivent être répétées de manière très régulière : une ou deux fois par semaine idéalement, durant une année.

 

Est-elle efficace ? 

Grâce à cette régularité, la méthode enregistre d’excellents résultats chez de nombreux enfants. Une récente étude a ainsi testé son efficacité chez les tout-petits souffrant de troubles du système nerveux, avec des difficultés de succion et de déglutition. Parmi la centaine d’enfants qui ont pratiqué la méthode Padovan, 89 % ont recouvert la fonction cognitive manquante, en 150 jours environ. 

 

Où trouver un professionnel spécialisé dans la méthode Padovan ? 

Vous êtes convaincu des apports de cette approche neurologique pour votre petit ? Vous pouvez contacter votre orthophoniste habituel, si vous en avez un. Il vous orientera vers un thérapeute Padovan. Généralement, il s’agit d’autres orthophonistes, de psychologues ou encore de psychomotriciens qui ont été formés à cette pratique. Vous pouvez retrouver un annuaire complet de ces professionnels formés sur le site de l’association Synchronicité, le regroupement des spécialistes francophones de cette méthode.

 

Si vous pratiquez la méthode Padovan avec un orthophoniste, sachez que les séances sont remboursées à hauteur de 60 % par la Sécurité sociale, si elles ont été prescrites par le médecin traitant de votre petit. Votre mutuelle pourra éventuellement compléter le reste à charge, selon votre contrat. 

 

Prendre soin de votre petit, à toutes les étapes de son développement 

Voir son enfant grandir n’est jamais de tout repos. Et vous n’êtes jamais à l’abri d’un petit bobo ou d’un gros accident. Des lunettes cassées à l’hospitalisation, l’assurance scolaire et extrascolaire de Carrefour Assurance protège votre petit, pour que vous vous concentriez sur l’essentiel : son bien-être et son développement. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

15€ par an et par enfant, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser