La DME ou diversification menée par l’enfant : qu'est-ce que c'est ?

diversification menée par l’enfant
Par Carrefour Assurance | 19 Janvier 2021

La diversification alimentaire est une étape importante dans le développement de l’enfant. Les parents commencent généralement par proposer des aliments sous forme de purées ou de compotes à leur bébé. Cependant, une nouvelle tendance émerge depuis quelques années : la diversification menée par l’enfant (DME). Elle consiste à donner directement des aliments solides. Comment mettre en place la DME ? 

Qu’est-ce que la DME ? 

Le principe de la diversification menée par l’enfant (DME) est de commencer l’alimentation du bébé, en complément du lait, sous forme solide, c’est-à-dire en morceaux et non pas en purée. Avec cette approche, ce ne sont pas les parents qui nourrissent l’enfant à la cuillère, mais c’est l’enfant lui-même qui prend les aliments avec ses mains pour les porter à sa bouche. 

Quand peut-on la commencer ? 

Un bébé peut commencer la DME vers l’âge de 6 mois, car c’est à partir de cet âge que l’enfant contrôle mieux les mouvements de sa bouche et de sa langue. Attention, chaque enfant est unique et grandit à son propre rythme. Il est donc très important de vous assurer qu’il est prêt et pour cela d’en parler à votre pédiatre ou à votre médecin pour lui demander son avis. 

Bébé jouet à la bouche

Pour mettre en place la DME, l’enfant doit être capable de tourner sa tête de chaque côté et de haut en bas. Il doit également pouvoir se tenir assis droit, sans aide.

Sachez toutefois que l’alimentation autonome ne convient pas à tous les bébés. Certaines contre-indications existent. La DME est notamment déconseillée dans le cas d’une malformation dans la bouche du bébé, de retards ou de troubles du développement.

 

Quels aliments peut-on donner à bébé ?

Avant toute chose, il faut rester à proximité de votre bébé et le surveiller lorsque vous lui proposez quelque chose à manger.

Pour commencer la DME, il faut préparer des aliments en gros morceaux, plus gros que le poing de bébé. Les aliments doivent être tendres : même si votre enfant n’a pas encore de dents, il doit pouvoir mâcher avec ses gencives. Vous pouvez par exemple donner un bouquet de brocoli cuit à la vapeur, un morceau de melon, un bout de banane ou d’avocat.

Éviter les aliments trop durs, ceux qui pourraient coller au palais ainsi que les produits ronds qui pourraient se bloquer dans la gorge.

En termes de quantité, c’est le bébé qui choisit ce qu’il mange. Laissez-le manger ce qu’il souhaite, et armez-vous d’un peu de patience, car le repas peut durer assez longtemps. Ne supprimez pas le lait, votre enfant en a besoin, il doit donc rester la base de son alimentation.

 

Picto DME

 

Bon à savoir 

Environ 15 % des bébés n’aiment pas la DME. Si cette méthode ne convient pas à votre enfant, n’insistez pas. 


Par quels légumes commencer ?

Comme pour la diversification alimentaire classique, il est préférable de commencer par donner des légumes aux enfants, qu’ils soient solides ou en purées.

Dans le cadre d’une alimentation autonome, vous pouvez donner des légumes tendres ou bien cuits, en lanières, en bâtonnets ou en bouquets. Vous pouvez par exemple proposer des légumes racines comme la carotte ou la betterave, mais aussi des légumes à fleurs en gardant le pied à chaque fleurette comme le brocoli ou le chou-fleur ainsi que des courges et des légumes verts comme la courgette. 

Par quels fruits commencer ?

Concernant les fruits, il est préférable de les proposer mous ou très mûrs. Vous pouvez donc opter pour la banane, la pêche épluchée et dénoyautée, ou la pomme cuite et la poire. Pour les fruits avec une pelure épaisse comme le melon, la banane et l’orange, il est conseillé de laisser une portion de la pelure sur la chair pour que le bébé ait plus de facilité à les prendre et éviter qu’ils glissent hors de sa main.

Par quelles céréales commencer ?

Pour que votre enfant ait une alimentation équilibrée, offrez-lui chaque jour des céréales, de préférence sans sucres raffinés. Vous pouvez utiliser différentes farines pour réaliser des recettes de petits biscuits ou de bouillies, c’est-à-dire de mélange lait-céréales. Vous pouvez également donner une biscotte ou du pain à votre enfant. Cela vous permettra de lui proposer des textures variées.

Bébé boit de l'eau

 

Comment faire pour passer à la DME en toute sérénité ?

Pratiquer la DME peut entraîner quelques inquiétudes chez les parents. Pour une méthode sans danger, il suffit de suivre quelques règles.

D’un point de vue pratique, pensez à mettre un bavoir, si possible à manches longues, à votre bébé. Placez les aliments directement sur le plateau de la chaise haute mais ne lui en donnez pas trop à la fois.

Acceptez le fait que votre enfant puisse être très sale – et le sol de votre cuisine aussi. Enfin, laissez-le prendre son temps pour manger, car c’est une grande découverte pour lui. 

Pour prévenir les étouffements, ne laissez jamais votre enfant manger sans la surveillance d’un adulte. Ensuite, favorisez une ambiance calme pendant les repas, sans distractions, installez-le correctement dans sa chaise pour qu’il soit assis bien droit.

Ne cherchez pas à mettre des aliments dans la bouche de votre enfant. Si la nourriture rentre trop loin dans la bouche de votre bébé, il peut alors tousser, avoir un haut-le-cœur et tout recracher. C’est ce qu’on appelle le réflexe nauséeux. C’est ce réflexe qui le protège des étouffements. 

Vous veillez à l’alimentation et au bien-être de votre enfant et quand celui-ci grandira, il faudra le protéger de tous les petits soucis du quotidien. Pour cela, l'assurance scolaire et extra-scolaire permet de couvrir votre enfant en cas d’accident, à l’école ou dans ses activités extrascolaires. 
Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser