Gestation et mise-bas chez la chatte, tout savoir

fille et chat
Par Carrefour Assurance | 31 Décembre 2020

Au printemps, les chattes non stérilisées entament leurs cycles de chaleurs. Si elles rencontrent un mâle, une saillie pourra se produire. La chatte donnera naissance à un ou plusieurs chatons après une gestation de 55 à 74 jours en moyenne. Une période au cours de laquelle les futurs chatons se développeront et imposeront quelques changements physiologiques à leur mère. Pour que les étapes de gestation et de mise-bas se déroulent dans de bonnes conditions, il est important de bien surveiller son animal.

Bien suivre la gestation de sa chatte

 

Les chaleurs et le choix du partenaire 

À partir du mois de février et jusqu’au mois de septembre généralement, c’est la saison des amours pour les chats. On parle souvent de cycles de chaleurs, mais que signifie véritablement ce terme ? Il s’agit de la période au cours de laquelle une chatte peut être fécondée. Une fois arrivée à maturité sexuelle (entre l’âge de 5 et 10 mois), une chatte va pouvoir se reproduire et donner naissance à des chatons.

Lors des chaleurs, la chatte se met en quête d’un mâle qui lui convient. Une fois le bon partenaire trouvé, les deux animaux peuvent s’accoupler. Contrairement aux humains, l’ovulation de la femelle est provoquée par la saillie et dure de 24 à 36h après l’accouplement. La chatte peut donc s’accoupler avec d’autres mâles et donner naissance à des chatons de pères différents dans une même portée. La durée de la gestation (ou grossesse) de la chatte est en moyenne de 65 jours.

 

Picto portée chaton

 

Bon à savoir 

Lorsque de bonnes conditions sont réunies, les femelles peuvent avoir 2 portées par an. Les chattes peuvent se reproduire dès les premières chaleurs et jusqu’à l’âge d’environ 8 ans. Cependant, après l’âge de 7 ans, les cycles sont moins réguliers, les portées moins nombreuses et les risques de malformation plus importants.


Le développement embryonnaire et fœtal 

La période embryonnaire débute le jour de la fécondation et se termine 24 ou 25 jours plus tard. C’est au cours de cette période que les différents organes vont se former.

  • À J+3 ou J+4, les œufs fécondés arrivent dans l’utérus.
  • Vers J+12 ou J+13, les œufs s’implantent dans la muqueuse utérine.
Câlin chaton

Après le 25e jour débute la période fœtale qui se termine avec la naissance. 

  • À partir de J+40, le fœtus acquiert les trois quarts de son poids.

Cette période est caractérisée par la croissance du fœtus.

Les signes comportementaux évocateur d’une gestation 

Pour savoir si votre chatte est gestante, il existe un certain nombre de signes, très variables selon l’animal :

- une augmentation de l’appétit, ou parfois une anorexie suivie d’une augmentation de la prise alimentaire,

- des changements de goûts (votre chatte rechigne à manger sa pâtée habituelle mais vous réclame de la nourriture qu’elle n’appréciait pas auparavant),

- des vomissements,

- un changement de comportement (la recherche d’un contact humain ou à l’inverse un évitement),

- une pollakiurie, c’est-à-dire de nombreuses mictions (urines) en petites quantités dans de très rares cas.

Les signes morphologiques évocateur d’une gestation 

Des changements morphologiques peuvent vous indiquer que votre chatte est gestante, par exemple : 

- un arrêt des cycles de chaleurs,

- une dilatation de l’utérus vers la 3e ou la 4e semaine de gestation (cela ne peut se percevoir que via la palpation par un vétérinaire),

- un abdomen distendu à partir de la 5e semaine, 

- des glandes mammaires visibles à partir de la 7e semaine.

Une surveillance auprès d’un vétérinaire est donc fortement recommandée afin de s’assurer de la bonne santé de votre animal et de la viabilité des chatons. Ayez le réflexe de souscrire à une assurance santé chat afin de faire face aux éventuelles dépenses de soins de santé, notamment en cas de complications de la gestation du chat.

Les examens nécessaires au cours de la gestation du chat

Bien que, dans la nature, les chattes se débrouillent seules pour mettre bas, les progrès vétérinaires vous permettent désormais d’avoir un suivi optimal de la gestation de votre animal de compagnie. Il est donc préférable de consulter un vétérinaire afin de s’assurer que la gestation se déroule correctement. Il pourra :

- donner une date approximative de la mise-bas par un examen échographique,

- détecter des anomalies éventuelles à l’aide d’une échographie,

- déterminer le nombre de fœtus présents. Lorsque les squelettes des fœtus sont suffisamment minéralisés (vers le 45e jour de la gestation), ils sont alors visibles en radiographie. En connaissant le nombre de petits félins attendus, vous pourrez ainsi vérifier que tous les petits ont bien été expulsés le jour de la mise bas. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra vous orienter vers un service d’urgences.

 

Anticiper la mise-bas d’une chatte

 

Préparer un environnement favorable 

Il est très important de préparer un endroit calme et chaud afin d’assurer le bon déroulement de la mise-bas de votre chatte. Un environnement stressant pourrait l’inciter à stopper la mise-bas et même à délaisser ses chatons.
Quelques jours avant la date prévue, préparez une pièce chauffée (entre 20 et 25 degrés) au calme avec tout le nécessaire à disposition de la chatte : couffin ou carton pour mettre bas, nourriture, boisson, litière… Elle aura besoin de calme au moment de la mise bas. Veillez donc sur elle très régulièrement mais à distance pour ne pas la perturber. L’idéal consiste ainsi à disposer une caméra dans la pièce pour veiller sur elle sans la déranger.

Chat triste

Les signes évocateurs 

Il n’est pas évident de déterminer si votre chatte est sur le point de mettre bas. Bien que les signes soient très inconstants selon les animaux, on peut parfois observer :

  • un comportement de nidation, en grattant son couffin et en tournant inlassablement,
  • un toilettage et des ronronnements continus,
  • une baisse de l’appétit,
  • une agitation et des miaulements,
  • une chute de la température corporelle,
  • des tétines enflées et rose foncé,
  • une montée de lait, dans de rares cas, car la montée de lait se produit généralement après la mise-bas de la chatte.

 

La mise-bas en 3 étapes

 

La phase préparatoire 

Il s’agit du moment précédent l’expulsion des chatons. La chatte est agitée et se lèche la région périnéale (autour de l’anus).

L’expulsion des chatons

L’expulsion du premier chaton est précédée de sécrétions placentaires de couleur rouge-marron. Sachez qu’un chaton peut indifféremment sortir la tête ou le postérieur en premier. Si la chatte est au calme, la mise bas peut prendre de 4 à 16h. En revanche, si elle est dérangée ou stressée, la mise-bas peut s’interrompre et durer 2 à 3 jours.

Une fois sa progéniture expulsée, la mère lèche ses chatons afin de stimuler leur respiration et de les libérer du sac amniotique qui les entoure. Elle déchire aussi le cordon ombilical qui les lie au placenta. Si votre animal de compagnie présente des difficultés, faites rapidement appel à un service d’urgences vétérinaires.

L’expulsion des placentas ou délivrance

Le placenta de chaque petit est expulsé après la sortie des chatons. Il existe trois variables dans la délivrance :

  • soit le placenta est expulsé après chaque petit (10 à 15 minutes après), 
  • soit, si plusieurs petits sont nés de manière très rapprochée, les placentas peuvent  sortir ensemble à la suite, 
  • soit tous les placentas sortent après la naissance de tous les chatons.

 

La mise-bas et ses complications

 

Une mise-bas normale 

Le temps nécessaire à la mise-bas est variable. Il peut s’écouler de 5 min à 1 voire 2h entre chaque chaton. La mise-bas peut aussi s’interrompre 12 à 24h. Une fois le ou les premiers chatons expulsés, la chatte va s’occuper normalement jusqu’aux prochaines contractions

 

Picto vétérinaire

 

L’avis du véto

“Tout au long de la gestation de votre animal, il est important de bien veiller à sa santé. Une baisse de son état général, des pertes vulvaires anormales, de la fièvre ainsi qu’une perte d’appétit sont des signes qui doivent vous alerter. En cas de doute, prenez contact avec votre vétérinaire.”

Dr Cédric Vermetti


Le risque de la mise-bas : la dystocie 

Si les contractions persistent mais sont infructueuses, il s’agit d’une anomalie de la mise-bas. On parle de dystocie. Il existe différentes formes et de causes de dystocie :

  • une dystocie obstructive liée à la taille ou à la position du chaton inadaptée à la dimension du pelvis de la mère,
  • une malposition fœtale. Une position en siège, par la nuque ou avec les pattes repliées peut bloquer l’expulsion,
  • un canal pelvien trop étroit. Fréquent chez les femelles obèses, ayant eu des fractures, des traumatismes du bassin ou chez les chattes trop jeunes (avant 1 an et demi),
  • une inertie utérine, c’est-à-dire un arrêt ou une inefficacité des contractions.

Une mise-bas anormale est une urgence vétérinaire. Il faut donc vous rendre au plus vite dans un service d’urgences. La vie de votre animal et des chatons pourraient être mises en jeu.

Pour protéger vos animaux, pensez aussi aux assurances santé chien chat. Elles vous permettront de faire face aux dépenses de soins vétérinaires sereinement.
 

 

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser