Cystite chez le chat : causes, symptômes, traitements

Cystite chez le chat
Par Carrefour Assurance | 10 Juin 2021

Votre chat urine plus souvent que d’habitude ou, à l’inverse, quasiment plus ou en petites quantités ? Il urine soudainement en dehors de sa litière ? Ses urines présentent du sang ? Autant de symptômes indiquant une inflammation de la vessie, appelée cystite. Ces affections sont assez fréquentes chez le chat, mais elles peuvent être plus ou moins graves selon la cause d’origine. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette affection urinaire chez le chat. 

Définition de la cystite 

La cystite est un terme générique qui indique une inflammation de la vessie. Le chat atteint de cystite manifeste un ensemble de symptômes dont les origines peuvent être variées. En effet, la cystite peut être la conséquence de plusieurs maladies. 

La cystite fait fréquemment l’objet de consultation vétérinaire. Elle s’observe chez les animaux de tout âge, mais elle semble plus fréquente chez les chats adultes ayant tendance à faire de l’embonpoint, stressés ou qui mangent uniquement ou majoritairement de la nourriture sèche (croquettes). 

 

Les causes de cystite chez le chat

 

Les calculs ou cristaux urinaires

Un calcul urinaire est la formation d’un petit caillou dans les voies urinaires de l’animal. Ce calcul se forme par l’agglomération de cristaux (qui sont composés de sels minéraux) dans l’urine. Le caillou peut alors bloquer la vessie du chat. Dans ce cas, vous devez rapidement consulter votre vétérinaire. 

Les infections urinaires 

L’infection urinaire est liée à une prolifération de bactéries dans les voies urinaires du chat. Cette cause de cystite est principalement observée chez les animaux âgés, mais elle peut également être observée chez des animaux plus jeunes en présence d’une prédisposition (le diabète par exemple). 

Les tumeurs vésicales et urétrales 

Les cystites peuvent aussi être provoquées par une tumeur vésicale (de la vessie) ou urétrale (de l’urètre). Généralement rares, ce sont surtout les chats âgés qui en développent.

La cystite idiopathique 

Lorsqu’aucune des causes précédentes n’est mise en évidence, la cystite est dite idiopathique. Ce terme est employé lorsque la cause du problème urinaire n’est pas identifiée. C’est la forme de cystite la plus fréquente chez le chat. Dans ce cas, le stress est souvent un facteur favorisant.

 

Bon à savoir

Chez les chats mâles, les cystites peuvent évoluer en obstruction urinaire, quelle que soit la cause d’origine. Il s’agit alors d’une urgence, et vous devez consulter un vétérinaire le plus vite possible, même la nuit ou le week-end ! 

 

Les symptômes 

Les symptômes de la cystite sont reconnaissables, car votre chat peut :

  • uriner plus souvent qu’habituellement,
  • uriner en petites quantités,
  • sembler avoir du mal à uriner ou ne plus uriner,
  • présenter des urines contenant des traces de sang,
  • uriner en dehors de sa litière,
  • se lécher la région génitale plus que d’habitude.

En parallèle, il peut exprimer des symptômes plus généraux : 

  • il refuse de s’alimenter,
  • il est abattu et prostré,
  • il se plaint pendant les tentatives de miction.

 

Picto vétérinaire

L’avis du véto

“Plusieurs examens sont souvent nécessaires pour déterminer les causes de l’inflammation. Des analyses urinaires, des radiographies, des échographies du système urinaire ou des prises de sang peuvent être réalisées. La cystite est considérée comme idiopathique lorsque les résultats de tous ces examens sont négatifs et que la cause reste inconnue.”

Dr Cédric Vermetti. 


Traitement de la cystite chez le chat

Le traitement de la cystite chez le chat dépend de son origine. 

 

La cystite idiopathique 

Si aucune cause n’est identifiée, le stress peut être le facteur responsable de la cystite chez votre chat. Votre vétérinaire peut soulager la douleur liée à l’inflammation grâce à la prescription d’anti-inflammatoires

Ensuite, différentes solutions visant à réduire son stress peuvent être utilisées : 

  • Des phéromones apaisantes peuvent être diffusées dans l’environnement du chat.
  • Une adaptation de son alimentation peut être proposée. 
  • En cas de stress, il est également recommandé de limiter les situations stressantes, d’adapter ses lieux de vie à ses besoins, et d’enrichir son environnement 

 

Picto litière chat

L’astuce en plus

Vous suspectez votre chat d’être stressé ? Vous pouvez faire appel à un comportementaliste félin, mais il faut absolument avoir préalablement écarté toute maladie en ayant consulté votre vétérinaire. Il peut par exemple optimiser les lieux de vie de votre animal (disposition de sa litière, de ses gamelles, de ses zones de repos) ou enrichir son environnement (aménagement de zones de jeu). Il peut également vous aider à résoudre une cohabitation difficile entre votre chat et un autre animal du foyer, souvent source de stress. 


Les calculs urinaires 

Si des calculs urinaires sont à l’origine de la cystite de votre animal, une chirurgie appelée cystotomie est souvent requise. Les récidives étant fréquentes, une alimentation spécifique permettant de prévenir l’apparition de calculs urinaires doit ensuite être donnée à votre chat. 

Choisissez un bac à litière adapté

Les infections urinaires 

Un traitement médicamenteux à base d’anti-inflammatoires et d’antibiotiques est souvent nécessaire pour lutter contre l’infection.

Les tumeurs 

La chirurgie est souvent le traitement utilisé en cas de tumeurs vésicales ou urétrales chez le chat. Par la suite, une chimiothérapie et/ou une radiothérapie peuvent être indiquées.  

 

Prévention 

Il est possible de prévenir en partie certaines causes de cystite chez le chat. Il peut par exemple s’agir de :

- Réduire le stress du chat en lui offrant un environnement le plus adapté à ses besoins. 

- Adapter son alimentation en évitant de nourrir votre chat avec un aliment trop riche en minéraux (magnésium, phosphore, calcium). Ces derniers peuvent favoriser la formation de calculs urinaires. Par ailleurs, il est très conseillé de lui proposer une part d’alimentation humide dans sa ration quotidienne afin de faciliter son hydratation. Veillez également à ce qu’il ne manque jamais d’eau. Il doit pouvoir boire à volonté, idéalement à plusieurs endroits de la maison. L’embonpoint étant un facteur à risque, choisissez une alimentation light si votre animal est en surpoids. 

- Optimiser la disposition de la litière de votre animal. Le chat est un animal très propre qui n’aime pas que sa litière soit sale ! Si c’est le cas, il peut se retenir de faire ses besoins. Cette rétention urinaire favorise alors la cystite. Il est donc important de nettoyer régulièrement sa litière. Par ailleurs, vous pouvez proposer plusieurs litières à votre chat. 

- Ces différents réflexes peuvent limiter les risques de cystite chez votre chat. Toutefois, un problème urinaire peut toujours arriver. Pour mieux faire face aux problèmes de santé de votre animal, vous pouvez souscrire à une assurance santé chat qui vous accompagne au quotidien. 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser