Les 7 techniques photo indispensables à connaître

techniques photo indispensables
Par Carrefour Assurance | 26 Juillet 2021

La photographie est un art : libérez votre fibre créative ! Les techniques photo vous permettent de sublimer vos sujets, de transmettre une émotion, et même de créer une illusion. Noir et blanc, contre-jour, HDR… découvrez comment procéder !

1. La photo en noir et blanc

Elégante, captivante, émouvante, intemporelle : la photo en noir et blanc comporte une forte composante artistique. Les portraits du studio Harcourt et les célèbres clichés de Robert Doisneau entre autres lui ont donné ses lettres de noblesse !

Comment réaliser une prise de vue en noir et blanc avec votre appareil photo ?

  • Passez en mode monochrome ou utilisez un filtre photo noir et blanc.
  • Assurez-vous que la scène à photographier est suffisamment contrastée, en consultant l’histogramme. Cela implique une bonne dose de lumière et des ombres pour le contraste.
  • Sélectionnez un sujet qui peut être magnifié par une photo noir et blanc : une personne ou un animal pour un portrait qui fera ressortir la texture de la peau ; un lieu, un bâtiment ou un paysage pour capter la symétrie des formes.

 

Picto appareil RAW

 

Bon à savoir

Si vous maîtrisez la retouche photo, privilégiez le format d’enregistrement RAW afin de conserver les informations de couleurs. Vous pourrez ainsi plus facilement jouer sur le mélange des couleurs, la luminosité et le contraste.


2. La technique photo du contre-jour

Rappelons, avant tout, la définition du contre-jour en photographie. Il s’agit d’une prise de vue effectuée avec une source lumineuse derrière le sujet. Généralement, il est déconseillé de photographier un sujet dos au soleil car il manquera de lumière. Mais avec une bonne maîtrise technique de la photo en contre-jour, cela devient un exercice créatif ! Il valorise les formes plutôt que les détails.

Nos conseils pour réussir votre photo en contre-jour :

  • Si vous souhaitez mettre en évidence l'arrière-plan, vous devrez exposer correctement les hautes lumières.
  • Si vous préférez mettre l’accent sur le sujet au premier plan, vous devrez exposer en priorité les ombres et accepter une surexposition de l’arrière-plan.

 

Bon à savoir

Pour maîtriser à la fois l’exposition de l’arrière-plan et préserver les détails du sujet, dirigez un réflecteur vers la zone à éclairer.

 

3. Photographier la fumée

Le cliché de fumée sublime les détails souvent invisibles à l'œil nu. Rien de tel qu’un effet de fumée pour donner une touche arty à une scène comme à un portrait ! 

Mais pour que votre prise de vue soit réussie, vous devez effectuer quelques réglages :

  • Positionnez-vous de manière à ce que la fumée soit éclairée depuis une source à 45 degrés.
  • Préférez un fond sombre – noir idéalement.
  • Effectuez la mise au point sur la fumée.
  • En mode manuel, réglez les ISO au plus bas afin d’éviter au maximum le bruit numérique.
  • Choisissez une ouverture moyenne et une vitesse d’obturation assez rapide.

 

4. L’effet pose longue

C’est l’effet que tout débutant rêve de réussir pour une photo de paysage ! La pose longue, c’est le cliché artistique par excellence pour capter le mouvement d’une cascade dans la nature, des nuages dans le ciel, d’un manège, d’un feu d’artifice ou des phares des voitures dans la nuit. On parle de pose longue car ce genre de clichés légèrement flouté et laiteux s’obtient avec une longue exposition.

Couple avec appareil photo

Pour capter une scène en pose longue, vous devez maîtriser les paramètres suivants :

  • Choisissez la plus petite ouverture possible.
  • Diminuez la sensibilité ISO au minimum.
  • Optez pour le mode priorité à l’ouverture afin que la vitesse s’adapte automatiquement. En mode manuel, surveillez en permanence le niveau de l’exposition pour déterminer le réglage de la vitesse.

Votre session photo en extérieur vous soumet aux risques de casse ou de vol de votre appareil. Pour vous protéger, vous pouvez souscrire une assurance appareil photo afin de bénéficier d’une indemnisation en cas de sinistre. Une assurance multi nomades pourra également inclure votre smartphone ou votre tablette. Malin !

 

5. Le bracketing et la photo HDR

Pour mieux appréhender cette technique photo, vous devez comprendre ce que signifie le sigle HDR : "high dynamic range", soit "grande plage dynamique" en français. En d’autres termes, une photo HDR vise à maximiser l’étendue des tonalités, c'est-à-dire l’écart entre les zones sombres et les zones claires. Dans quel but ? Rapprocher le rendu d’une photo de la large plage dynamique de l'œil humain. Tendre vers une qualité "photo-réaliste" voire surréaliste.

Une photo HDR repose sur la technique photo du bracketing, qui consiste à effectuer trois clichés d’une même scène avec différents réglages d’exposition. Pour cela vous devez :

- Adopter exactement le même cadrage pour les trois prises de vues, avec un trépied par exemple. Cela suppose que la scène soit figée, comme un paysage ou un objet.

- Variez la vitesse en mode manuel sur chaque cliché pour modifier la profondeur de champ, ou utilisez le mode bracketing automatique de votre appareil photo s’il en est pourvu.

- Réduisez la sensibilité ISO pour éviter de rajouter du bruit numérique.

Le processus de création de la photo HDR s’effectue en post-traitement avec un logiciel comme Photoshop, Gimp ou Photomatix Pro.

 

appareil photo

6. Les photos low-key et high-key

C’est un peu le yin et le yang de la photographie ! Le low-key et le high-key sont deux termes techniques qui désignent deux ambiances opposées pour vos clichés :

  • La photo low-key met l’accent sur les tons foncés, les noirs et les ombres. Elle met en évidence les contrastes.
  • La photo high-key fait la part belle aux gammes de blancs. Elle est baignée d’une très forte lumière.

En conséquence, la scène à photographier et les réglages seront diamétralement différents, selon que l’on souhaite réaliser une photo low-key et ou high-key :

- Pour une photo low-key, plongez-vous dans une ambiance nocturne avec un fond noir une source de lumière unique, idéalement le flash de votre appareil photo. Réglez la sensibilité ISO au minimum et l’ouverture au plus haut, afin que la photo conserve sa dynamique.

- Pour une photo high-key, vous devez disposer d’une lumière puissante et d’un fond de couleur claire ou blanche. Vous pouvez utiliser votre flash pour éclaircir au maximum le sujet sans tomber dans la surexposition.

 

7. L’effet maquette (tilt-shift)

L’effet maquette parle de lui-même : le but est de donner à la photo d’un décor réel l’illusion d’une maquette. Bluffant ! Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte pour obtenir ce rendu surprenant qui donne l’impression d’une scène miniaturisée. L’expérience peut se tenter aussi bien avec un décor urbain qu’un paysage naturel. Côté matériel photo, l’idéal est de disposer d’un objectif tilt-shift (objectif à bascule et décentrement en français).

 

  • La prise de vue doit être effectuée à distance et en hauteur, afin de donner la sensation de surplomber la scène avec une vue en plongée.
  • Privilégiez un environnement peu contrasté.
  • Créez une profondeur de champ limitée via une zone de mise au point centrée sur un élément pour flouter le reste de l’image.

Si vous ne disposez pas d’un objectif tilt-shift, vous pouvez obtenir un effet maquette en retouche photo.

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser