Fièvre chez l’enfant : la comprendre pour mieux la gérer

Par Carrefour Assurance | 26 Novembre 2020

Votre enfant a chaud puis froid, il tremble et a une petite mine. Il a certainement de la fièvre. Une visite chez le médecin s’impose si celle-ci perdure trop longtemps. Faisons le point sur la fièvre chez les enfants avec 6 questions essentielles. 

La fièvre est une hausse anormale de la température du corps. C’est généralement le signe que votre enfant se bat contre une infection virale, bactérienne ou parasitaire. Ce n’est pas une maladie en soi, mais un facteur qui annonce une maladie, comme une otite, par exemple. Cela dit, la fièvre chez les enfants peut aussi être due à l’environnement extérieur : forte chaleur, coup de chaud. Les petits en font souvent, et c’est généralement sans gravité.  

 

Musique sur la route

 

Bon à savoir

Pour rappel, le corps humain a une température normale comprise entre 36,6 °C et 38 °C. Pour un enfant, elle se situe entre 36 °C et 37,5 °C. Au-delà de 38 °C, il aura donc de la fièvre. 


Comment prendre la température d’un enfant ?

Il existe plusieurs méthodes pour prendre la température d’un enfant. Selon son âge, certaines sont à privilégier pour des raisons de fiabilité et de sécurité.

- De sa naissance à ses cinq ans : la méthode la plus fiable est celle du rectum. Attention à bien utiliser un thermomètre conçu pour cette zone, et à bien le nettoyer avant et après utilisation. Laissez-le trois minutes, ou jusqu’au signal sonore si vous utilisez un thermomètre électronique. 

- À partir de cinq ans : vous pouvez utiliser un thermomètre buccal. Laissez-le entre 3 et 4 minutes. 

- À partir de 2 ans : la température peut également être prise par voie tympanique (les oreilles), mais plusieurs facteurs peuvent perturber la mesure (bouchon de cérumen, mauvais positionnement de la sonde, sonde sale…) 

Si ces méthodes sont plus fiables, c’est qu’elles affichent une température précise à indiquer à votre médecin, pour un diagnostic plus sûr. Prendre la température par les aisselles ou par le front est un moyen de savoir si votre enfant a de la fièvre, mais cela manque de précision. 

 

 

Médecin

L’avis du médecin 

« Il ne faut pas se fier à son intuition ni aux signes qui sont parfois associés à la fièvre. Au moindre doute, il faut prendre la température de son enfant. Il est important de toujours avoir un thermomètre fonctionnel, d’autant plus quand il y a des enfants à la maison. »

Dr Gotri


Faut-il systématiquement faire baisser la fièvre ? 

Lorsqu’un enfant est fiévreux, et que sa température n’est que légèrement élevée (entre 37,5 °C et 37,9 °C), on parle de fébricule. S’il a un comportement habituel : il mange, boit, sourit, a un sommeil normal, il suffit de surveiller l’évolution de la température. Généralement, votre médecin ne vous prescrira pas de médicaments avant les 38,5 °C, ou il le fera en cas de mauvaise tolérance aux symptômes. 

 

Quand faut-il s’inquiéter ? 

Enfant chez le médecin

La fièvre peut vite monter. Avant toute chose, si votre enfant fiévreux a moins de 3 mois, il faut vite consulter un médecin, et de préférence à l’hôpital. Les professionnels de santé devront vérifier qu’il ne s’agit pas d’un problème lié à la naissance. 

Pour les enfants plus âgés, c’est la tolérance de votre petit (sa capacité à manger, sa fatigue, etc.) et la durée de la fièvre qui doivent vous amener à consulter. Un enfant peut parfaitement tolérer une fièvre de 40,5 °C, quand un autre sera très affecté par 39 °C ! Pour autant, même bien tolérée, une fièvre qui dure plus de 5 jours doit être évaluée médicalement.

 

Quelles complications la fièvre peut-elle entraîner ? 

La déshydratation est une première complication possible : l’enfant respire plus vite et transpire beaucoup, ce qui implique que son corps perd beaucoup d’eau. Il va falloir compenser en augmentant ses apports en eau pour éviter la déshydratation.
Une autre complication impressionnante, mais généralement sans gravité, peut apparaître : les convulsions fébriles. Elles sont dues à une hausse soudaine de la température du corps, et touchent 2 % à 5 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans. 

 

Quels sont les bons réflexes à adopter ? 

Lorsqu’une fièvre est bénigne et ne demande pas de prise en charge médicale urgente, quelques bons gestes peuvent suffire pour la faire baisser et aider votre petit à la supporter. Cela dit, attention : il faut toujours surveiller l’enfant, et, si la fièvre se prolonge sur plusieurs jours même si elle n’est pas très haute, il faut aller consulter un médecin. 

Mère prend la température de son enfant

- Garder à l’esprit que la température idéale pour la chambre de l’enfant est comprise entre 18° et 20° : ni trop chaud ni trop froid, idéal pour résister au coup de chaleur intense puis au froid soudain qui s’ensuit. 

- Découvrir l’enfant : il ne faut pas trop le couvrir, même si on associe souvent la fièvre avec un coup de froid. Le corps doit pouvoir expulser la chaleur. 

- Rafraîchir l’enfant avec un gant tiède sur la nuque et le dos. Cela ne fera pas baisser la température, mais aidera le petit à se sentir plus à l’aise. 

- L’hydrater : la fièvre entraînant une déshydratation, il ne faut pas hésiter à le faire boire, très régulièrement. 

 

Penser à son enfant en toute situation

Parce que le bien-être de votre enfant est primordial, pensez à le protéger à l’école, mais aussi ailleurs. Carrefour Assurance vous propose son assurance scolaire et extrascolaire pour que, partout où il se trouve, votre enfant soit protégé.
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

15€ par an et par enfant, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser