Job d’été : comment aider mon enfant à se faire de l’argent de poche ?

Par Carrefour Assurance | 24 Juillet 2020

L’été arrive et, avec lui, la saison des petits boulots pour les adolescents et les étudiants. C’est en effet un bon moyen pour eux de se faire de l’argent de poche ! Mais comment trouver un emploi saisonnier ? Vous pouvez vous adresser à votre entourage d’abord, regarder au niveau local, mais également consulter des sites dédiés. Voici comment aider votre ado à se faire de l’argent de poche cet été. 

S’adresser à ses voisins 

Les petits boulots saisonniers sont idéals pour donner à votre ado adulte un début d’indépendance financière. Une des premières démarches à réaliser pour trouver un job d’été consiste à s’adresser à votre entourage géographique proche : vos voisins. En effet, la proximité permet un lien de confiance qui peut être bien utile pour trouver un job (vous serez toujours plus enclin à laisser vos clefs à une connaissance qu’à un inconnu). Il peut proposer ses services en tant que jardinier, dog ou baby-sitter, faire des travaux manuels (peinture, bricolage), etc. 

baby-sitting

Proposez-lui d’accrocher ses petites annonces dans votre quartier, ou de se présenter spontanément chez les voisins. Avec un peu de chance, il trouvera de quoi se faire un peu d’argent de poche. Si cela ne marche pas, pas de panique : d’autres solutions existent. 

 

Les sites d’entraide entre particuliers 

Certains sites Internet fonctionnent comme des communautés d’entraide entre voisins. Les services sont rémunérés – à petit prix certes, mais ce sont des missions ponctuelles, sans engagement sur le long terme. Votre ado, selon ses compétences et disponibilités, peut donc remplir plusieurs missions : une aide au déménagement, des volets à repeindre, un jardin à arroser, un chien à garder, etc. Voici quelques sites de services entre particuliers : 

- lesdebrouilleurs.fr : ce site repose sur la confiance et la sécurité. Les “débrouilleurs” sont notés, et les identités sont vérifiées.

- allovoisin.com : sur ce site, en plus des services, votre ado peut proposer des objets ou du matériel à la location. Un autre moyen de gagner un peu d’argent

 

Rechercher un job dans votre quartier 

Votre ado n’a toujours pas trouvé le job de ses rêves ? Il y a encore des solutions ! Il peut se renseigner auprès des commerçants et restaurateurs de son quartier. 
En effet, ceux-ci sont souvent à la recherche de jeunes saisonniers pour travailler le temps d’un été. Serveur, vendeur, plongeur, manutentionnaire… les emplois sont variés. 

Le porte-à-porte : un gage de succès 

Quitte à postuler pour des emplois autour de chez soi, autant que votre adolescent se rende directement sur les lieux de travail. Il faut bien évidemment qu’il se munisse d’un CV et d’une lettre de motivation, mais il sera toujours plus efficace de les donner en main propre tout en se présentant, que de les envoyer par mail ou par la poste. Cela montre la motivation, et permet d’ouvrir le dialogue directement. 

 

Consulter les sites spécialisés dans les emplois étudiants 

Il existe des sites dédiés à la recherche d’emplois saisonniers ou étudiants. Ils mettent en contact employeurs et jeunes à la recherche de petits jobs. En voici quelques-uns des plus efficaces : 

Site offre emplois

- studentjob.fr : vous pouvez consulter les annonces pour l’été des employeurs ville par ville, contrairement à la plupart des sites d’emploi où cela fonctionne par département. Pratique pour gagner du temps dans ses recherches. 

- cidj.com : ce site propose des offres d’emploi étudiant, mais aussi d’alternance et de stage. Il dispense également des conseils pour les jeunes (comment réussir un entretien, par exemple). 

- jobetudiant.net : ce site dispose d’un grand réseau (un millier de recruteurs). Il est donc efficace dans la recherche d’emploi. 

 

Picto ado vente glaces

Bon à savoir

Que dit la loi sur le travail des jeunes ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les adolescents ne doivent pas attendre d’être majeurs pour travailler. Ils peuvent exercer un emploi dès 16 ans, et même 14 ans pour certains emplois estivaux : la vente de glaces, par exemple. En revanche, un mineur ne peut ni travailler dans un débit de boissons ni la nuit. 


D’autres manières d’enrichir son été 

Si, malgré toutes ses recherches et sa bonne volonté, votre adolescent n’est pas parvenu à trouver de quoi se faire un peu d’argent cet été, tout n’est pas perdu. Il peut tout de même profiter de cette période pour enrichir son CV, ou aider les autres.  

 

Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur : le BAFA  

S’il a plus de 17 ans le premier jour de la formation, votre ado peut tenter d’obtenir ce diplôme. Le BAFA est un vrai brevet, et il représente un atout sur un CV, notamment pour tous les jeunes qui veulent étudier dans le domaine des STAPS (sciences et techniques des activités physiques ou sportives) ou de l’encadrement des enfants
L’avantage, c’est que cette formation peut se passer le temps d’un été. En effet, elle se déroule ainsi :

  • Un stage de formation générale sur l’animation de 8 jours
  • Un stage pratique d’animateur dans un accueil de loisirs, de jeunes ou de scoutisme durant 14 jours
  • Un stage d’approfondissement de 6 jours – ou de qualification (pour se spécialiser : surveillance de baignade, par exemple) de 8 jours. 
Colonie de vacances

Votre adolescent peut s’inscrire à la formation sur le site Internet du gouvernement dédié aux jeunes. La formation coûte entre 700 et 1 000 euros selon les organismes. Des aides financières peuvent être versées : il faut se renseigner auprès de la caisse d’allocations familiales ou de votre conseil régional. 

Le bénévolat 

Même mineur, votre ado peut adhérer à une association. Il aura peut-être besoin de votre accord écrit (cela dépend du montant de la cotisation d’adhésion). Il apprend ainsi la solidarité, parfois un travail, et ce sera toujours une expérience valorisante sur son CV. Il faut savoir que, comme pour des activités sportives, une assurance scolaire et extrascolaire peut être utile si votre ado est mineur. Ainsi, même s’il n’est pas à l’école, il est couvert en cas de problèmes. 

Le service civique

À partir de 16 ans et jusqu’à 25 ans (30 pour les jeunes en situation de handicap), votre ado peut se proposer pour rejoindre le service civique. Une bonne manière d’occuper votre enfant cet été
Il rejoint une association, une collectivité ou un établissement public pour une période de 6 à 12 mois, et participe aux activités de l’équipe. Chaque mois de service civique est indemnisé 580 euros net. Les missions peuvent être larges, elles s’articulent autour de 9 domaines : 

  • culture et loisirs
  • développement international
  • action humanitaire
  • éducation pour tous
  • environnement
  • intervention d’urgence en cas de crise
  • mémoire et citoyenneté
  • santé
  • solidarité et sport. 

Évidemment, la période de disponibilité requise pour le service civique (minimum 6 mois) ne permet pas de travailler juste le temps d’un été, mais cela peut être intéressant en cas d’année de césure. De plus, la mention “service civique” sur un CV est généralement bien vue par les futurs employeurs. 

Pour devenir volontaire au service civique, votre adolescent doit s’inscrire sur le site dédié. Il crée son compte, et peut ensuite envoyer des candidatures pour les missions qui l’intéressent. 
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

A partir de 9,90 €/an, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser