Mon enfant ne sait pas lire après le CP : que faire ?

Par Carrefour Assurance | 10 Septembre 2020

Votre enfant a terminé sa classe de CP, et vous avez constaté qu’il ne savait toujours pas lire. Cela vous inquiète, et vous cherchez à savoir si vous devez réagir. En effet, lorsqu’un enfant ne sait pas lire, il peut se retrouver très rapidement en difficulté dans les autres matières, et se retrouver en situation d'échec scolaire. Pas de panique. Il est d’abord important de comprendre les étapes de l’apprentissage de la lecture pour savoir à quel moment s’alarmer. 

Comment se déroule l’apprentissage de la lecture en CP ?

L’objectif principal de l’année de CP est d’apprendre aux enfants à lire et à écrire. Les élèves sont normalement déjà familiers avec l’alphabet depuis la grande section de maternelle, où ils ont fait un préapprentissage de la lecture. En cours préparatoire, ils vont d’abord commencer par apprendre la lecture syllabique (décrypter les syllabes) puis à déchiffrer des mots, et enfin à lire des phrases et des textes

lecture enfant

Cela va leur demander des efforts soutenus et, les premiers mois, les erreurs et les hésitations seront très fréquentes. C’est tout à fait normal. Ne vous inquiétez pas trop vite : pour parvenir à lire, votre enfant a besoin d’être accompagné, mais aussi rassuré. Il sera fondamental de valoriser tous ses progrès au fur et à mesure de l’année.  

 

Les acquis dans la normalité 

En général, les enfants comprennent d’abord le principe alphabétique, c’est-à-dire qu’une lettre correspond à un son, que les lettres ne sont pas interchangeables, que le même mot écrit se lit toujours de la même façon, et que les mots perdent leur sens si l’on ne les écrit pas correctement.

Une fois que ce principe est compris, toutes les règles de la lecture vont suivre. Selon le ministère de l’Éducation nationale, à la fin du CP, l’enfant doit pouvoir reconnaître et savoir lire toutes les consonnes, les voyelles, les syllabes, mais aussi des mots usuels, et donner du sens à ce qu’il lit.

 

Picto enfant pile livre

 

Le saviez-vous ?

Écrire aide à apprendre à lire. Les gestes que l’enfant effectue en écrivant lui permettent de s’orienter dans l’espace, et de comprendre le sens de lecture : de gauche à droite. Les deux acquisitions sont complémentaires.


Les non-acquis qui ne doivent pas vous inquiéter 

Si votre enfant ne sait pas lire en CP de manière fluide, même des phrases simples, mais s’il parle bien et qu’il fait des phrases construites avec un vocabulaire élaboré, alors ne paniquez pas. En effet, dans le cas où un enfant perçoit correctement les sons et les mots à l’oreille, il devrait pouvoir les reconnaître à l’écrit. Le fait qu’il lise lentement et de manière saccadée peut s’améliorer avec du temps et de l’entraînement. 

Surveillez de près l’évolution de votre enfant, mais gardez à l’esprit que chaque enfant est différent et apprend à son rythme. Le CP fait partie d’un cycle, le cycle 2, qui continue jusqu’en CE2. Ce cycle existe justement pour aider l’enfant à consolider ses acquis pendant trois ans. Laissez-lui donc un peu de temps s’il ne sait pas lire en CP. 

Les non-acquis qui peuvent être alarmants 

Si vous avez constaté que votre enfant a beaucoup de retard par rapport aux autres élèves de sa classe, vous devez alors être vigilant. Il arrive parfois que des lacunes se révèlent importantes, et aient un impact pour la suite de la scolarité de votre enfant. C’est le cas si :

  • il ne comprend pas le principe de conversion des lettres en sons à Noël ;
  • il n’arrive pas du tout à déchiffrer les petits mots vers le mois de mars, comme “et”, “le”, “la” ;
  • il intervertit la position des lettres dans un mot.

Cela peut en effet devenir un peu préoccupant, et il faut faire appel à des professionnels pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un trouble de l’apprentissage tel que la dyslexie. Son instituteur sera le mieux placé pour vous conseiller.  

 

Que faire si les non-acquis ne sont pas inquiétants ?

Lire une histoire

Si la lecture n’est pas encore acquise, mais qu’il n’y a pas lieu de s’en inquiéter, la meilleure chose à faire est de l’aider en le stimulant. Assurez-vous d’abord que votre enfant connaisse bien l’alphabet. Si ce n’est pas encore le cas, vous pouvez lui faire répéter sous forme de jeux. En rentrant de l’école chaque soir, faites-lui réviser la liste des mots qu’il a appris au cours de la journée. Apportez-lui votre aide en décomposant en syllabes les mots qu’il ne sait pas à lire. 

Soyez créatif, et n’hésitez pas à inventer des petits jeux : créez des mots-étiquettes avec des dessins à colorier, prononcez un mot et demandez à votre enfant de le pointer dans une liste... Pensez aussi à lui faire écrire des cartes postales, des lettres, la liste de courses. N’hésitez pas à acheter des albums jeunesse, comme ceux de l’École des loisirs par exemple, et lisez-les avec lui

Enfin, assurez-vous que votre enfant se sente bien à l’école, et qu’il développe de bonnes relations sociales. N’oubliez pas de souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire pour lui garantir d’être protégé en toutes circonstances. Il est fondamental que votre enfant évolue dans un environnement scolaire qui lui semble agréable, et dans lequel il est en sécurité.

 

Que faire en cas de non-acquis inquiétants ? 

Dans le cas où votre enfant présenterait de réelles difficultés voire un trouble de l’apprentissage, vous pouvez en parler d’abord avec son enseignant, et faire appel à des professionnels extérieurs à commencer par un orthophoniste, et éventuellement un psychomotricien ou un psychologue.

Face à un enfant qui ne sait pas lire après le CP, vous pouvez également consulter un pédiatre ou un médecin généraliste qui pourra faire un point sur le développement de votre enfant, et vous orienter si besoin vers d’autres acteurs de santé. Certaines méthodes comme la méthode Padovan pourront aussi être envisagées pour l’aider. Dans tous les cas, restez encourageant auprès de votre enfant, continuez à lui lire des histoires pour lui donner le goût de la lecture et l’envie de persévérer. 
 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 15€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser