L’histoire de l’invention de l’école

invention école
Par Carrefour Assurance | 06 Août 2021

Aujourd’hui, en France, le taux de scolarisation des élèves de 3 à 16 ans est proche de 100 %. Cependant, la démocratisation de l’école n’a pas été un long fleuve tranquille. Au cours de l’Histoire, l’école n’a cessé de se réinventer pour aboutir à notre système éducatif actuel. Alors l’école nous enseigne l’Histoire avec un H, mais qui de l’histoire de l’école ?

Zoom sur les origines de l’école 

école

Contrairement à une idée répandue, l’inventeur de l’école n’est pas Charlemagne… En réalité, le début de l’enseignement remonterait à l’apparition de l’écriture, aux alentours du IVe millénaire avant notre ère. Les premières traces de l’enseignement ont, en effet, été retrouvées en Inde et en Égypte. 

Par la suite, l’école s’instaure au temps de la Rome antique. À cette époque, l’école est réservée aux garçons des familles les plus riches. La lecture, l’écriture, le calcul et les préceptes religieux y sont enseignés. 

Dans nos contrées, c’est Charlemagne qui va insuffler une nouvelle ère à l’enseignement. 

 

Le rôle de ce “sacré Charlemagne” dans le système éducatif en France

Saviez-vous que Charlemagne ne savait quasiment ni lire ni écrire ? Cet élément aura un rôle majeur dans sa politique de l’éducation.

En 789 de notre ère, l’objectif majeur de Charlemagne est d’unifier son royaume. Il ouvre l’école au peuple, et pas seulement aux plus aisés. Il ordonne au clergé d’ouvrir des écoles accessibles à tous… ou presque. Celles-ci restent réservées aux garçons. L'enseignement leur est inculqué par des hommes d’Église

 

De plus, à l’époque de Charlemagne, les enfants n’étaient pas vraiment protégés en cas de problème sur leur trajet ou à l’école. Fort heureusement, les temps ont évolué. Il vous est désormais possible de protéger votre enfant à tout moment lors de ses activités dans et en dehors de l’école grâce à une assurance scolaire et extrascolaire

 

école maternelle

L’école de l’Ancien Régime à la loi Guizot

Sous l’Ancien Régime, du XVIe au XVIIIe siècle, l’enseignement se développe dans ce qu’on appelle des “petites écoles” dans de nombreuses communes. On y enseigne les bases de l’écriture, de la lecture et du calcul. 

Il faudra attendre le XIXe siècle ainsi que la loi Guizot en 1833 pour que soit instaurée l’obligation de se doter d’une école publique dans toutes les communes de plus de 500 habitants.

 

Jules Ferry, créateur de l’école moderne 

Quelques décennies après Guizot, Jules Ferry, ministre de l’Instruction publique (ancienne Éducation nationale) et des Beaux-Arts entre 1879 et 1883, promulgue des lois rendant l’école obligatoire, gratuite et laïque en France, et ce, pour tous les enfants de 6 à 13 ans. La mission de l’école évolue vers l’enseignement de la morale républicaine et civique. C’est la fin de l'enseignement de la morale religieuse. 

Les décennies qui ont suivi ont connu une évolution constante du système éducatif. Ainsi, en 1924, les programmes scolaires des garçons et des filles sont unifiés. Dans les années 1960, la mixité devient la norme dans les écoles, puisque les filles et les garçons sont mélangés au sein des mêmes classes. 

Dix ans plus tard, le collège unique est créé (soit en 1975). C’est ainsi que les jeunes Français reçoivent, jusqu'à leurs 16 ans, le même socle de connaissances, qu’ils soient scolarisés dans une école privée ou bien publique.

 

Picto inventeur

 

Le saviez-vous ? 

L’inscription de votre enfant à l’école publique se fait à la mairie. En revanche, si vous souhaitez l’inscrire dans une école privée, vous devez vous adresser directement au directeur de l'établissement en question. 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser