Comment sensibiliser son enfant aux risques du binge drinking ?

adolescent binge drinking
Par Carrefour Assurance | 01 Février 2021

La période de l’adolescence est aussi celle des premières expériences. Les premiers amours, les premières sorties, et surtout les premiers verres… Beaucoup d’adolescents consomment de l’alcool régulièrement lors de sorties, parfois de manière excessive avec le phénomène du binge drinking. Ces derniers n’ont parfois pas conscience des dangers d’une telle consommation. Découvrez nos conseils pour aider votre ado à prendre conscience des risques du binge drinking.

Posez des mots sur ce qu’est le binge drinking 

Le meilleur moyen de prévenir d’une pratique est de l’expliquer clairement. Prenez donc le temps, avec votre adolescent, de définir la pratique avec des mots clairs et simples. 

Le binge drinking est une pratique de consommation d’alcool qui consiste à boire en grande quantité sur un temps très court, et dont le seul but est l’ivresse. Depuis quelques années en France, de plus en plus d’ados et de jeunes étudiants s’adonnent à cette pratique. 

Concrètement, le binge drinking revient à boire, en 2 heures :

  • 6 verres ou plus pour un homme ;
  • 5 verres ou plus pour une femme. Mettez également en garde votre ado des risques occasionnés par le “pre-drinking” qui consiste à boire avant de se rendre dans un lieu de fête (boîte de nuit ou bar) en participant à des jeux d’alcool

Mettez également en garde votre ado des risques occasionnés par le “pre-drinking” qui consiste à boire avant de se rendre dans un lieu de fête (boîte de nuit ou bar) en participant à des jeux d’alcool

Musique sur la route


Bon à savoir

D’après les chiffres de la dernière étude ESCAPAD réalisée en 2017 par l’Observatoire français des drogues et toxicomanies, 44 % des jeunes de 17 ans déclarent avoir bu plus de cinq verres en une soirée, au cours des trente derniers jours.


Sensibilisez-le aux différentes formes de binge drinking et aux risques encourus 

En prévention, après avoir mis des mots sur la pratique, il est important de prendre le temps de développer plus en détails les différents types de binge drinking. En effet, un enfant n’aura pas nécessairement conscience lui-même de sa consommation d’alcool. Il existe 3 types de binge drinking : 

Discussion mère fille sur un canapé

- Un binge drinking ponctuel : ne rien boire pendant la semaine, mais boire de manière excessive le week-end ;

- Un binge drinking important : ne rien boire pendant la journée, mais boire tous les soirs excessivement ;

- Un binge drinking massif entraînant une dépendance : un adolescent peut, au départ, boire uniquement le week-end, puis la semaine, puis tous les jours, et de plus en plus tôt. Cette alcoolisation importante (aussi appelée “intoxication alcoolique”) peut, par la suite, avoir des conséquences sur sa vie personnelle et professionnelle.

Si vous avez des soupçons sur le fait que votre enfant boit trop, prenez les choses en main rapidement. En effet, il se peut que ses sauts d’humeur et ses changements de comportement ne soient pas simplement le signe d’une crise d’adolescence aiguë. 

Pour sensibiliser au maximum votre enfant sur les risques du binge drinking, vous devez prendre le temps d’en discuter en amont avec lui. Instaurer une relation de confiance est primordial pour poser des bases solides, et surtout pour vous permettre de ne pas vous faire un sang d’encre à chaque sortie de votre adolescent. Le tout n’est pas de devenir un tyran et de l’empêcher de vivre sa jeunesse, mais plutôt de l’aider à se rendre compte des risques entraînés par l’alcool. 

 

Picto tel numéro

 

Bon à savoir 

Pour venir en aide à un enfant, il existe un numéro spécial sur la dépendance à l’alcool : Alcool info service, qui met à disposition un numéro d’urgence, le 0 980 980 930. 


Exposez avec lui les conséquences du binge drinking 

Maintenant que l’enfant a pris conscience de ce qu’était le binge drinking, il ne faut pas oublier d’exposer les conséquences de cette pratique. En effet, le binge drinking peut être très dangereux pour les adolescents s’ils ne sont pas sensibilisés au plus tôt aux risques de l’alcool

- Conduite en état d’ivresse mettant en danger la vie de l’adolescent, mais aussi celle des autres automobilistes et des éventuels passagers.

- Violences envers d’autres personnes ou vulnérabilité : agressions, viols, violence domestique.

- Problème de santé : augmentation du risque d’infarctus, crise de foie, coma éthylique. 

- Dépendance conduisant à de l’alcoolisme, et à une éventuelle dépression.

- Rapports sexuels à risque : des relations non protégées avec risque de maladies sexuellement transmissibles et de grossesse non désirée.

- Troubles affectant le cerveau (perte de mémoire) ou son comportement en général : mauvaises relations avec son entourage, échec scolaire, fugues….

Cette consommation excessive d’alcool peut entraîner une dépendance pouvant par la suite avoir des conséquences sur le long terme, bien plus compliqué à gérer. Il ne s’agit ici pas simplement d’un phénomène de mode, mais bel et bien d’une tendance aux risques importants. Au niveau scolaire, le décrochage peut être important et s’il se rend en classe en ayant bu, un accident peut arriver. 

Pour tous les autres accidents, à l’école ou en dehors, pensez à souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire pour protéger votre enfant en cas de pépin.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser