Enfant hospitalisé : comment bien l’accompagner dans sa scolarité ?

Par Carrefour Assurance | 25 Juin 2020

À la suite d’une maladie ou d’un accident, votre enfant a dû être hospitalisé, et il ne pourra pas retourner à l’école avant de nombreuses semaines. Comme pour les 11 000 élèves scolarisés chaque année dans les établissements hospitaliers, la continuité de son parcours scolaire doit être assurée, comme le précise le ministère de l'Éducation nationale. Scolarisation à distance, ou directement à l’hôpital, sachez qu’il existe plusieurs solutions pour que les enfants et adolescents poursuivent leur scolarité pendant une hospitalisation. 

Maintenez la scolarité de votre enfant 

Pour les élèves hospitalisés pendant de longues durées, il est essentiel de maintenir une scolarité, même minime. Elle ne vise pas à couvrir l’intégralité du programme scolaire de votre enfant, mais plutôt à acquérir des savoirs indispensables, grâce à des activités adaptées à sa maladie. À l’aide d’outils numériques, votre enfant pourra également maintenir le lien avec son établissement et ses camarades, afin de ne pas être en total décalage avec les autres élèves, lors de son retour à l’école. 

Devoirs hôpital

 

Renseignez-vous sur les procédures à suivre 

Si votre enfant est hospitalisé pour un long séjour, vous aurez peut-être à gérer des questions pratiques concernant sa scolarité. Afin obtenir des renseignements sur les procédures à suivre, ou sur l’organisation prévue par le département, l’école et l’hôpital, sachez que vous pouvez contacter le chef d’établissement de votre enfant. Le directeur académique de l’Éducation nationale, mais aussi la Fédération pour l’enseignement des malades à domicile et à l’hôpital (FEMDH) pourront également répondre à vos questions. En plus de ces démarches, vous pouvez prendre contact avec les professeurs spécialisés du centre scolaire de l'hôpital dans lequel séjourne votre enfant. 

 

Optez pour l’enseignement le plus adapté à l’état de votre enfant

Le plus souvent, votre enfant peut poursuivre sa scolarité au sein de l'hôpital, grâce à des enseignants spécialisés, nommés par le rectorat. En France, ils sont près de 800 à être affectés dans des hôpitaux ou maisons d'enfants à caractère sanitaire, selon le ministère de l’Éducation nationale. 

 

L’enseignement en “classe” à l’hôpital 

Lorsque les enfants sont capables de sortir de leur chambre, l’école a lieu dans une salle de classe commune installée au sein de l'hôpital. Sachez que l’enseignant prend en charge les enfants de l'ensemble des services de pédiatrie, de la grande section de maternelle à la classe de Terminale. Les enseignements portent en premier lieu sur le français et les mathématiques. En fonction de la fatigue ressentie par votre enfant, le cours se poursuit avec des sciences et de l’histoire-géographie. 

 

Picto enfant hôpital

 

Bon à savoir 

Les élèves malades peuvent passer des examens qui seront pris en compte dans leur livret scolaire. Le baccalauréat ou le brevet des collèges peuvent également être passés depuis l’hôpital, avec éventuellement des ajustements : assistance physique ou assistance pédagogique, tiers-temps, etc. 


L’enseignement dans la chambre de l’enfant 

Pour les enfants les plus malades, l’enseignant se rend directement dans sa chambre, à son chevet. Le temps de classe s’adapte aux soins et à la disponibilité du jeune malade. Cependant, le fait que le cours se déroule en face à face favorise souvent une acquisition de compétences personnalisée sur un temps assez bref.

 

Les devoirs des enfants à la maison

Si possible, privilégiez la scolarité à distance 

Il arrive que certains enfants ne puissent pas bénéficier de ces dispositifs – par exemple s'ils sont atteints d'une maladie chronique, et que le maintien à domicile se prolonge. Une autre solution existe alors : celle du Centre national d'enseignement à distance (CNED). Cette solution est très efficace pour ne pas perdre le fil du cursus scolaire, puisque tous les programmes sont couverts, de l'école primaire aux études supérieures. L’équipe enseignante envoie des cours et devoirs, mais aussi des conseils à votre enfant. En retour, elle corrige et évalue le travail réalisé. Sachez cependant qu’elle demande le soutien des parents. 

Si votre enfant doit rester en convalescence au moins deux semaines à la maison, il existe aussi le service académique d'assistance pédagogique à domicile (SAPAD). Des enseignants sont mandatés par le ministère de l’Éducation nationale pour donner des cours chez les enfants malades. Ce service d'assistance est gratuitement mis à disposition des élèves malades de primaire, collège ou lycée. 

 

Lors du retour à l’école, demandez un projet d’accueil individualisé 

Lorsqu’on a été hospitalisé pendant de nombreuses semaines, il n’est pas évident de retourner en classe. Sachez que les équipes éducatives et médicales doivent tout mettre en place pour faciliter la reprise de votre enfant, dans le respect de la confidentialité.

école

Si votre enfant est atteint d'une maladie chronique, comme le diabète ou les allergies alimentaires, il existe le projet d'accueil individualisé (PAI). Ce document – qui fixe les conditions de scolarisation de votre enfant malade – est élaboré à votre demande par le directeur de l'établissement et le médecin scolaire. Il peut être mis en place, de la maternelle au lycée, pour quelques jours ou pour toute l'année scolaire. Pour la scolarisation des enfants handicapés, un dispositif similaire existe : le PPS (projet pédagogique spécifique). 

 

Renseignez-vous sur les frais couverts par votre assurance scolaire 

Que votre enfant soit malade ou en bonne santé, pensez à vous renseigner sur les frais couverts par votre assurance scolaire. En effet, certaines assurances proposent une garantie “école à domicile” pour les enfants immobilisés. Avec son assurance scolaire et extrascolaire, Carrefour Assurance s’engage à ce que votre enfant puisse poursuivre une scolarité normale. Nous vous remboursons les frais engagés jusqu’à 2 000 euros par an, sur la base d’un forfait de 45 euros par jour. En cas d’aléas, votre enfant pourra compter sur un soutien adapté.
 

Partager cet article
ASSURANCE SCOLAIRE ET EXTRA-SCOLAIRE

15€ par an et par enfant, Carrefour Assurance couvre votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires.

Je découvre !

Cela pourrait vous intéresser