Enfant gaucher : gare aux idées reçues !

Enfant gaucher
Par Carrefour Assurance | 21 Juillet 2021

En France, on estime à 15 % le nombre de gauchers. Si votre enfant en fait partie, vous vous demandez certainement comment l’accompagner au quotidien et notamment dans sa scolarité. Cette caractéristique peut effectivement être désavantageuse dans certaines situations, mais il est tout à fait possible de trouver des alternatives. À quel âge est-on sûr qu’un enfant est gaucher ? Y a-t-il un lien avec la dyslexie ? Comment aider un enfant gaucher à s’adapter au monde prévu pour les droitiers ? Voici les réponses à vos questions. 

Qu’est-ce qu’un gaucher ? 

La latéralité est une caractéristique fonctionnelle due au fonctionnement du cerveau. Chaque individu a une prédominance du côté gauche ou droit pour effectuer des mouvements. Si l’hémisphère droit du cerveau est plus développé, alors l’enfant sera gaucher et inversement. 

Les enfants gauchers ont pour habitude de se servir de leur main gauche pour écrire, mais aussi pour exécuter certains mouvements ou gestes de manière automatique. Il existe alors deux types d’enfants gauchers.

- Il est possible d’être gaucher intégral. Dans ce cas précis, l’enfant ou l’adulte est gaucher de la main, du pied, de l’œil et de l’oreille. Quand la latéralisation est intégrale, il existe une prévalence du côté gauche du corps pour accomplir des gestes moteurs et pour des fonctions de perception telle que l’ouïe, la vue, etc. 

Les devoirs des enfants à la maison

- Il est également possible qu’un gaucher ne le soit que partiellement, c’est-à-dire qu’il soit gaucher uniquement du pied, de l’œil, de l’oreille, etc. 

 

À quel âge peut-on voir si un enfant est gaucher ou droitier ? 

En général, il est possible de savoir si un enfant est gaucher ou droitier vers l’âge de 4 ou 5 ans, lorsque le langage est acquis. Certains chercheurs affirment que la latéralité manuelle, c’est-à-dire la préférence à se servir d’une main, est déterminée avant la naissance de l’enfant, dès le développement intra-utérin. 

En bas âge, les petits sont généralement ambidextres : ils se servent de leur deux mains. À partir de 4 ans, on peut observer une préférence. L’enfant réalise alors des tâches avec précision, et il développe sa motricité fine avec sa main dominante

Il arrive parfois qu’un enfant n’arrive pas à fixer sa latéralité, et qu’il développe un trouble de la latéralisation. Dans ce cas, il peut avoir des problèmes d’équilibre et de coordination. Il faut alors ne pas oublier de souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire, car les petits accidents du quotidien peuvent devenir chose courante. 

 

Quelles sont les conséquences sur la scolarité ? 

Être gaucher n’est pas un handicap, et il n’y a aucune différence de capacités intellectuelles entre les droitiers et les gauchers. Il s’agit simplement d’une spécificité à laquelle il faudra s’adapter. En effet, il est vrai que l’enfant gaucher peut rencontrer quelques problèmes dans sa vie quotidienne, notamment à l’école au niveau du matériel scolaire qui est toujours plus adapté aux droitiers. 

Concernant l’apprentissage de l’écriture et de la lecture, l’enfant gaucher devra faire un peu plus d’efforts que les autres. En effet, le sens de la lecture et de l’écriture occidentale va de gauche à droite, or c’est un sens contraire au sens naturel des gauchers qui serait plutôt de droite à gauche. 

Le droitier tire son stylo pour écrire, contrairement au gaucher qui doit le pousser, ce qui est plus difficile. De plus, l’enfant gaucher ne voit pas bien ce qu’il écrit, car il passe sa main dessus. Là encore, c’est une difficulté supplémentaire par rapport aux droitiers. 

 

Y a-t-il un lien entre le fait d’être gaucher et la dyslexie ? 

De nombreuses recherches ont essayé d’établir un lien entre le fait d’être gaucher et dyslexique. Étant donné qu’il y a une inversion de lettres dans la lecture et dans l’écriture concernant les dyslexiques, on a longtemps émis l’idée que les gauchers, qui sont à l’inverse des droitiers, étaient atteints de dyslexie. Or, selon les cliniciens de l’enfance et les études récentes, tout le monde peut être touché par la dyslexie, et les gauchers ne sont pas davantage concernés.

Devoirs hôpital

 

Les gauchers sont-ils plus créatifs que les droitiers ? 

Il semblerait que les gauchers soient doués de créativité. Cette idée vient notamment du fait que de nombreux artistes comme Michel-Ange, Beethoven ou Léonard de Vinci étaient gauchers. Par ailleurs, certaines études ont démontré que les gauchers ont une grande capacité à trouver plusieurs solutions pour un même problème, ce qui est une caractéristique de la créativité. 

 

Comment adapter les outils à votre enfant gaucher ? 

Si votre enfant est gaucher, vous pouvez adapter certains outils pour l’aider dans sa scolarité. N’hésitez pas à choisir des fournitures scolaires adaptées à la prise en mains des gauchers comme des ciseaux avec des lames inversées, des crayons ou des stylos ergonomiques. Vous faciliterez ainsi le quotidien de votre enfant. 

Lorsque votre enfant écrit, il doit prendre l’habitude d’incliner sa feuille sur la droite. S’il doit recopier un texte, disposez de préférence le livre ou le cahier à recopier à la droite de votre enfant pour lui éviter de devoir tourner la tête en écrivant. Enfin, évitez d’acheter des cahiers à spirales, car ils ont tendance à gêner les enfants gauchers lorsqu’ils écrivent. 

 

Picto devoirs

L’astuce en plus 

Si votre enfant a tendance à se crisper lorsqu’il écrit, vous pouvez lui faire faire ce petit exercice pour l’aider à détendre ses bras : faites-lui lever les bras très haut et à votre signal, il devra les relâcher complètement d’un seul coup et ne plus les bouger.


Comment adopter une bonne posture en tant que gaucher ? 

Pour éviter à votre enfant gaucher d’avoir une mauvaise position pour compenser le sens de l’écriture, vous pouvez l’inciter à se mettre dans le rang gauche de la classe. Apprenez-lui aussi à décaler son cahier vers la gauche et à le tourner légèrement vers la droite dans le prolongement de son avant-bras. Cela lui évitera notamment de se tordre le poignet.

Votre enfant devra aussi bien positionner sa main pour éviter que son poignet soit tordu au-dessus de la ligne d’écriture. Il ne doit pas être trop crispé pour ne pas créer de tension dans son bras et dans son épaule. L’enfant doit utiliser son crayon de manière à ce qu’il se trouve dans l’axe de sa main et de son coude et non pas au niveau de son poignet.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser