Tout savoir sur les troubles du spectre de l’autisme (TSA) chez l’enfant

Par Carrefour Assurance | 27 Août 2020

L’autisme est un trouble chronique du développement encore mal connu par le grand public. Il faut savoir que ce n’est pas une maladie ou une déficience intellectuelle, mais plutôt un dysfonctionnement cérébral qui entraîne différents symptômes, plus ou moins prononcés. Une personne autiste perçoit son environnement d’une autre manière et cela se ressentira sur sa communication, son comportement et ses interactions sociales. Découvrez le monde atypique des enfants atteints de TSA (troubles du spectre de l’autisme).

Présentation de l’autisme

Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) regroupent différents problèmes de comportement et de développement de l’enfant. Chaque type de TSA est unique et a ses propres symptômes. Cependant, on retrouve un socle commun entre les personnes atteintes d’autisme : des difficultés au niveau des interactions sociales et de la communication ainsi que des troubles du comportement.

Parmi les classifications répertoriées, nous pouvons par exemple citer le syndrome Asperger. Dans ce cas, l’enfant a beaucoup de mal à s’intégrer, et il manifeste souvent un très fort intérêt pour un domaine en particulier. Il ne rencontre pas de difficultés avec le langage : la richesse de son vocabulaire est d’ailleurs surprenante !

Picto enfant carte chiffre


Bon à savoir

En France, on compte 700 000* personnes atteintes de TSA. 8 000 enfants autistes naissent chaque année, soit 1 naissance sur 100.

*Source


Les différents signes de l’autisme 

Lorsqu’on parle d’autisme, cela signifie que l’enfant aura des problèmes de développement principalement dans trois domaines. Ses troubles se manifesteront au niveau émotionnel, social et comportemental. L’ampleur des symptômes varie considérablement d’un enfant à un autre.

 

Les manifestations émotionnelles 

En cas de troubles autistiques, l’enfant a souvent du mal à exprimer ses émotions. Il n’est pas capable non plus de comprendre celles des autres : les expressions faciales, par exemple, n’ont aucune incidence sur lui. On note aussi une absence ou une rareté du sourire. Les enfants autistes peuvent montrer une résistance aux bisous et aux câlins : ils refusent le contact. Vous pourrez aussi remarquer que votre fils ou votre fille ne regarde pas ses interlocuteurs dans les yeux et qu’il ou elle semble avoir le regard dans le vide. L’enfant a alors des problèmes d’attention.

enfant seul avec son nounours

La communication et les interactions sociales 

L’enfant atteint de TSA peut avoir des difficultés avec le langage ou des troubles de la communication. S’il ne gazouille ou ne babille pas avant 12 mois et qu’il ne formule toujours aucun mot à deux ans, parlez-en à votre médecin. L’autisme peut aussi se manifester plus tard : le petit peut alors perdre des mots ou des phrases déjà acquis. Toute régression doit être prise au sérieux. D’autres signes doivent vous alerter :

  • Il aime jouer seul et n’aime pas les interactions avec les autres enfants de son âge ;
  • Il ne sait pas jouer à faire semblant ;
  • L’enfant s’exprime avec un ton et/ou un rythme anormal ;
  • Il répète des mots sans les comprendre.

Le comportement 

Certains troubles comportementaux seront observables dès le plus jeune âge. Les TSA peuvent se manifester par une tendance à la stéréotypie (comportements répétitifs), une hypersensibilité aux sons et à la lumière ou encore une agitation anormale. C’est aussi fréquent chez l’enfant autiste d’être très dépendant des petits rituels du quotidien. Le moindre bouleversement peut l’affecter profondément et provoquer une crise. Parfois, on note aussi de l’agressivité, envers lui-même et/ou envers les autres.

 

Les causes liées aux troubles du spectre de l’autisme 

Il est difficile d’établir avec certitude les causes des TSA. L’apparition des troubles peut parfois être héréditaire et ainsi avoir une origine génétique. Il faut savoir, dans tous les cas, que l’éducation des parents n’est pas en cause dans le développement de l’autisme. Le cerveau d’un enfant atteint de TSA se développe différemment dès sa conception.

 

Le diagnostic de l’autisme 

Chaque enfant grandit à son rythme et il n’existe pas vraiment de règles. Ce n’est pas parce que votre enfant ne parle pas à 24 mois ou qu’il aime jouer seul qu’il présente des troubles autistiques ! Le diagnostic des TSA est donc très difficile à établir. Il se base sur l’observation du comportement et sur les différentes discussions avec les parents. Diagnostiquer l’autisme implique généralement de réaliser une batterie de tests, pour exclure d’autres troubles (bilan orthophonique, IRM du cerveau, évaluation de la vue, contrôle de l’audition…). De nombreux autres examens spécialisés seront réalisés, aussi bien au niveau psychomoteur que neuropsychologique. Si votre médecin traitant est capable de vous suggérer la piste de l’autisme, nous vous recommandons tout de même de contacter le CRA (Centre Ressource Autisme) pour confirmer le diagnostic.

Pédiatre

 

L’accompagnement des enfants autistes ? 

Si vous soupçonnez un problème, n’attendez surtout pas et prenez les choses en main le plus rapidement possible : chaque jour compte dans le développement de votre enfant. L’autisme n’étant pas une maladie, il n’existe aucun traitement pour y faire face. Les différents handicaps seront donc présents pendant toute la vie de votre enfant, y compris à l’âge adulte. 

Cependant, différentes approches éducatives l’aideront à faire des progrès et à travailler sur les symptômes liés. En tant que parent, votre accompagnement, votre écoute et votre patience seront des points essentiels. C’est à vous de vous adapter à lui et à ses besoins, sans le comparer en permanence aux autres enfants. Et surtout, suivez votre instinct : vous connaissez votre enfant mieux que n’importe qui !

 

Médecin

 

L’avis du médecin

« Sans pouvoir régler les troubles, le corps médical est capable d’aider les familles à composer avec les différents symptômes liés aux TSA, pour améliorer la qualité de vie de chacun. »

Dr Gotri


L’école jouera aussi un rôle phare dans le développement de votre enfant atteint de TSA. L’inclusion scolaire lui permettra d’intégrer une classe ordinaire, avec éventuellement un projet personnalisé de scolarisation et des adaptations pédagogiques, si besoin. À l’école, les enfants autistes pourront développer leur capacité à communiquer et poursuivre leur apprentissage social. Dans ce cadre, n’oubliez pas de souscrire à souscrire une assurance scolaire et extrascolaire pour protéger votre enfant de tous les petits aléas du quotidien !
 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant lors de ses activités scolaires et extrascolaires en quelques clics pour 15€ par an et par enfant !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser