Les oxyures chez l'enfant : symptômes, causes, traitement

oxyures chez l'enfant
Par Carrefour Assurance | 14 Décembre 2020

Parmi les vers intestinaux les plus courants, vous connaissez certainement le ténia, que l'on appelle aussi ver solitaire. Mais il y a aussi les oxyures, de petits vers blancs ronds de quelques millimètres qui infectent très souvent les enfants. Ces vers sont très contagieux, et provoquent des démangeaisons anales. Quels en sont les causes et les traitements ? Comment savoir si votre enfant a des vers ? Faisons le point.

Les oxyures : définition 

Les oxyures sont des parasites intestinaux appelés Enterobius vermicularis. Ils font partie de la classe des Secernentea. Il s’agit de petits vers blancs et ronds qui peuvent mesurer 3 à 10 millimètres de long, et qui vivent dans le gros intestin. Durant la nuit, le ver femelle pond ses œufs sur le bord de l’anus, et ils peuvent ensuite survivre pendant 2 à 3 semaines. Ces parasites provoquent des démangeaisons anales

Les oxyures représentent un problème fréquent dans les familles avec de jeunes enfants qui jouent souvent à l’extérieur : les œufs se logent facilement sous leurs ongles et leurs mains, et sont ensuite portés à la bouche. La contagion est immédiate. L’infection peut durer aussi longtemps qu’aucun traitement n’est mis en place, tant que les vers femelles continuent de pondre et que les œufs survivent. 

Enfants médecin

D’ailleurs, lorsqu’il joue à l’extérieur, les oxyures ne sont pas le seul danger auquel votre enfant est exposé. En cas d’accident, mieux vaut avoir souscrit à une assurance scolaire et extrascolaire.

 

Les symptômes 

Parfois, un enfant infecté par des vers parasitaires ne se plaint pas, mais il peut aussi présenter plusieurs symptômes : 

  • L’enfant se gratte l’anus surtout le soir au coucher et la nuit ;
  • Il a des lésions de grattage autour de l’anus ;
  • Il a des troubles digestifs comme des diarrhées épisodiques et inexpliquées, mais aussi des douleurs abdominales ;
  • Il est irritable, il se réveille souvent la nuit ;
  • Les petites filles peuvent présenter des signes d’inflammation de la vulve (vulvo-vaginite) en conséquence d’un grattage intensif. Celle-ci peut s’accompagner d'une infection urinaire (cystite) due à la contamination de l'urine par les bactéries présentes naturellement dans le tube digestif. On observe parfois des cas de vaginites et d’urétrites, c’est-à-dire des inflammations du vagin et de l’urètre.
  • On peut remarquer la présence de petits vers blancs mobiles de 5 à 12 mm de long dans ses selles, sur son anus ou dans ses sous-vêtements.

 

Les causes

L’oxyurose se transmet uniquement par les humains. Elle se contracte en avalant des œufs d’oxyures par l’intermédiaire de doigts souillés, d’objets, de jouets, de tapis, de linge de toilette, de draps... La contamination commence généralement par l’enfant qui met ses doigts à la bouche ou suce son pouce. Il peut également contaminer son entourage lors de contacts avec ses mains.

Après leur ingestion, les œufs éclosent dans l’estomac sous l'effet des sucs digestifs. La larve se transforme ensuite en vers adulte, et migre dans l’intestin. C’est là que le mâle et la femelle s’accouplent. La femelle descend ensuite jusqu’à l’anus, où elle pond ses œufs.

 

Picto vers œufs

 

Bon à savoir

Avant de mourir, chaque oxyure femelle adulte pond en moyenne 10 000 œufs. La contamination peut donc prendre de l’ampleur en très peu de temps. 


Les risques si l’infection n’est pas traitée 

Les complications liées aux oxyures sont rares. Il faut toutefois envisager un traitement pour éviter que les œufs se coincent dans les conduits digestifs et provoquent une occlusion intestinale ou une appendicite. Certaines complications sont également dues à une surinfection bactérienne liée au grattage. 

 

Le traitement contre les oxyures

Si vous pensez que votre enfant est infecté, consultez un médecin, qui pourra poser un diagnostic précis. Sachez ensuite qu’il existe des traitements très efficaces pour se débarrasser des oxyures. Ils reposent sur des médicaments antiparasitaires, qui sont des traitements vermifuges à prendre en deux doses, à deux ou trois semaines d’intervalle. Cela éradiquera les œufs ou les larves potentiellement en développement. Par ailleurs, pour éviter la réinfection, toute la famille doit être traitée en même temps, y compris les adultes.

Et pour une efficacité optimale, certaines mesures d’hygiène et de prévention doivent être respectées. Changez d’abord les vêtements et la literie le jour du traitement, coupez les ongles de votre enfant, passez l’aspirateur, et nettoyez les surfaces lavables. Incitez également chaque membre de la famille à se laver les mains très régulièrement.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser