Qu’est-ce que le maternage proximal ?

maternage proximal
Par Carrefour Assurance | 07 Juin 2021

La maternité proximale est une méthode d’éducation qui met en avant la proximité entre la mère et son bébé. Le cododo, le portage, l’allaitement tardif et le peau à peau sont autant de pratiques mises en avant dans ce mode d’éducation. Quelles en sont les limites et quelle place est accordée au père ? Faisons le point.

Qu’est-ce que le maternage proximal ? 

Le terme “maternage proximal” désigne un ensemble de pratiques liées au soin du bébé. C’est aussi une philosophie basée sur le respect et l’écoute de l’enfant pour répondre à ses besoins avec compassion et bienveillance. L’objectif est de créer un attachement fort entre un nourrisson et ses parents. Cela permet également d’encourager la confiance en soi et le sentiment de sécurité de l’enfant.

Ce concept assez récent s’appuie sur les études menées par le pédopsychiatre et psychanalyste anglais John Bowlby dans les années 1960. Celui-ci a mis en avant le besoin fondamental de l’attachement pour le développement et l’épanouissement d’un enfant. 

 

Sur quelles pratiques le maternage proximal se base-t-il ? 

Le maternage proximal s’appuie sur plusieurs pratiques comme le cododo, le portage, l’allaitement prolongé et le peau à peau. 

 

Le cododo 

Dans le cadre d’un maternage proximal, le bébé dort dans la même chambre que ses parents dès sa naissance. Il est ainsi installé à côté de sa mère, en cododo

allaitement

Le cododo est un petit lit accroché sur le côté du lit des parents. Le bébé peut ainsi être rassuré par la respiration et l’odeur de sa mère. Pour les parents, cette pratique facilite leur quotidien : leur sommeil est davantage préservé, car ils ne sont pas obligés de se lever pour nourrir ou réconforter leur bébé. Il suffit simplement de tendre les bras pour attraper l’enfant.

Le portage 

Le portage en écharpe ou dans un porte-bébé physiologique permet de prolonger le contact physique entre l’enfant et ses parents. Le bébé porté est blotti contre son père ou sa mère. Il peut ainsi sentir le battement de leur cœur et leur odeur. De cette manière, l’enfant se sent rassuré et en sécurité. C’est également un moyen de déplacement pratique qui peut remplacer une poussette.

L’allaitement maternel de longue durée 

La définition de l’allaitement maternel de longue durée également appelé “allaitement maternel tardif” est assez variable et subjective. En effet, selon les cultures et les sociétés, un allaitement peut être considéré long s’il dure plusieurs mois ou plusieurs années après la naissance du bébé.

En France, on considère généralement que passés les 6 mois du bébé, il s’agit d’un allaitement long, même si l’OMS (Organisation mondiale de la santé) recommande la poursuite de l’allaitement jusqu’aux 2 ans de l’enfant.

Le peau à peau 

Le peau à peau est recommandé dans les minutes qui suivent la naissance d’un bébé. Le bébé est pris dans les bras et reste en contact peau contre peau. Pour cela, le bébé est la plupart du temps en couche et le parent torse nu. Cette pratique permet d’apaiser l’enfant, de réguler son rythme cardiaque, de stabiliser la température de son corps et de diminuer les pleurs.

 

Quelles sont les limites du maternage proximal ? 

 

Il prend du temps 

Le maternage proximal a ses avantages, mais il a aussi ses limites. Il peut d’abord être difficile à mettre en place au quotidien. Si les deux parents de l’enfant travaillent, il sera compliqué pour eux de répondre à tous les besoins de leur bébé, par manque de temps et d’énergie. L’allaitement peut lui aussi être difficile à maintenir sur le long terme si la maman reprend le travail à la fin de son congé maternité. 

Il peut freiner l’apprentissage de la séparation

Certains psychologues mettent également en garde les parents concernant le maternage proximal, car il peut être un frein pour l’enfant à l’apprentissage de la séparation. D’autres psychologues affirment cependant que les nouveau-nés maternés de cette manière finissent par se détacher eux-mêmes de leur mère, lorsqu’ils sont assez en confiance

Bébé apprend à marcher

Il peut ne pas convenir à tout le monde

Dans tous les cas, toutes les mères ne se sentent pas capables de répondre à tous les besoins de leur bébé. Ce concept de maternage proximal peut être considéré comme une injonction ou une norme à respecter pour être une bonne mère.

Or ce type d’éducation ne convient pas à toutes les familles. Certaines femmes peuvent ainsi culpabiliser si elles n’ont pas envie d’allaiter leur bébé. Or, mieux vaut donner un biberon avec douceur plutôt que se forcer à donner le sein en ressentant de la douleur ou en se sentant mal à l’aise. 

 

Picto maman

Bon à savoir

Le maternage proximal n’est pas toujours bien vu. Beaucoup de personnes imaginent que les parents qui pratiquent ce type de maternage couvent trop leur bébé et lui donnent de mauvaises habitudes. Les études indiquent pourtant que répondre aux besoins d’un enfant lui permet de consolider sa confiance en lui. Les témoignages des parents qui pratiquent le maternage proximal montrent que les enfants sont indépendants et autonomes en grandissant.


Quelle place pour le papa dans le maternage proximal ? 

Le maternage proximal est une expérience qui risque de créer une relation exclusive entre la mère et son bébé. Le père peut parfois se sentir à l’écart. En effet, c’est souvent la maman qui met en place toutes ces pratiques : c’est elle qui allaite bien sûr, mais c’est aussi très souvent de son côté que le lit cododo est installé. C’est également souvent elle qui porte son bébé en écharpe ou pratique le peau à peau. Une inquiétude pour de nombreux papas peut s’installer. Ils peuvent alors avoir beaucoup de difficultés à trouver leur place

Pourtant, si les deux parents sont vigilants et communiquent, il est tout à fait possible pour le père de participer activement à ce mode d’éducation et de développer un lien privilégié avec son enfant. Mis à part l’allaitement, aucune des pratiques du maternage proximal n’est réservée exclusivement à la mère. Le papa peut tout à fait prendre l’initiative de faire du peau à peau ou de porter son bébé en écharpe. 

Il est donc important que les deux parents échangent sur le sujet avant même l’arrivée du bébé pour se mettre d’accord sur la place de chacun. Il serait d’ailleurs préférable de parler de parentalité proximale pour ne pas exclure le père. 

 

Proégez votre enfant en toutes circonstances 

Votre bébé ne restera pas petit éternellement, il commencera bientôt à développer sa motricité puis à partir vers de nouvelles aventures : école, sorties, activités artistiques ou sportives… Pensez donc à souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire pour le protéger dans toutes ses activités quotidiennes à la maison ou à l’extérieur. 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser