Le cododo : bonne ou mauvaise idée pour mon bébé ?

cododo
Par Carrefour Assurance | 11 Novembre 2021

Faut-il dormir avec son nouveau-né ? Le sujet fait débat auprès des parents, mais aussi auprès des médecins. Cette pratique que l’on nomme “cododo” est parfois considérée comme dangereuse pour le bébé. Toutefois, pour certains, elle présente aussi de nombreux avantages pour le bébé ainsi que pour ses parents. Vous n’arrivez pas à vous faire votre propre avis ? Pesons le pour et le contre. 

Le cododo : qu’est-ce que c’est ? 

Le cododo, également appelé “co-sleeping”, désigne le fait de dormir à proximité de son bébé. Il y a plusieurs cas de figure. Certains parents décident de faire dormir leur enfant directement dans leur lit, d’autres fixent un petit lit spécialement conçu pour faire du cododo sur un côté du lit conjugal. Enfin, dans certaines familles, il arrive que l’enfant dorme dans son propre berceau dans la chambre de ses parents.  

 

Quels sont les avantages du cododo ? 

Faire du cododo permet aux parents de rester proches de leur nouveau-né toute la nuit, ce qui présente de multiples avantages. 

 

1. L’allaitement 

Le premier avantage du cododo est de favoriser l’allaitement. Lorsque le nourrisson est installé juste à côté de sa mère et qu’il se réveille pour boire du lait durant la nuit, elle n’a pas besoin de se lever. La maman peut ainsi prendre son bébé tout en restant couchée et le rapprocher simplement près de son sein. Le cododo permet donc aux jeunes mamans d’être plus reposées. Elles peuvent ainsi continuer plus longuement d’allaiter leurs bébés. 

Bébé endormi

2. Le sommeil 

Les premiers mois avec un nourrisson ne sont pas de tout repos. Très peu d’entre eux font leurs nuits dès les premières semaines, c’est tout à fait normal. La fatigue des parents s’accumule très vite. Si les réveils nocturnes sont très fréquents, il est plus reposant de limiter les déplacements. Grâce au cododo, plus besoin de sortir de son lit en plein milieu de la nuit : il suffit de tendre les bras pour attraper son bébé et le rassurer pour l’aider à se rendormir. Les parents peuvent donc, eux aussi, se rendormir plus rapidement.

3. Le lien mère-enfant

Le cododo permet à la maman et à son bébé de partager des moments d’intimité dans le calme et la douceur. Après la fusion vécue pendant toute la grossesse, la mère et son bébé ont souvent besoin d’une période de transition. Le partage du lit peut ainsi aider à créer une séparation progressive

Les câlins jouent également un rôle important dans le développement de l’enfant. Ce maternage proximal permet notamment de se sentir en sécurité. La tendresse et le contact physique entre le nouveau-né et sa maman vont influencer ses capacités à entrer en relation avec les autres pendant l’enfance, mais aussi à l’âge adulte.

 

Picto cododo

Bon à savoir 

Une étude, menée par des chercheurs anglais de l’université du Kent montre que le cododo n’a pas de lien avec la qualité de l’attachement entre une mère et son bébé. Pour cela, les chercheurs ont suivi 178 familles pour collecter des données à la naissance des nourrissons, à l’âge de trois, six et dix-huit mois. Leur analyse ne montre aucune association entre le partage du lit et l’attachement entre la mère et son bébé. Autrement dit, le lien d’attachement mère-enfant n’est pas meilleur dans les familles qui pratiquent le cododo. 


Quels sont les inconvénients et les risques du cododo ? 

En parallèle de tous ces avantages, le cododo a également quelques inconvénients. Il peut même comporter certains risques pour le bébé.

 

1. L’impact sur le couple 

couple vélo

Le cododo ne convient pas à tous les couples, car certains peuvent trouver cette pratique intrusive. En effet, le fait d’avoir son bébé dans la chambre conjugale et parfois de partager le lit parental limite les moments d’intimité du couple. L’omniprésence de l’enfant, le jour et la nuit, peut avoir des conséquences sur la sexualité des parents. Il arrive également que certains papas se sentent rejetés et ne trouvent pas leur place au sein de leur famille si la fusion entre la maman et l’enfant paraît trop forte.

2. Les risques pour l’enfant 

Les risques pour un enfant qui dort avec ses parents sont bien réels, c’est pourquoi vous devez rester très vigilant. Le plus grand danger est d’écraser votre bébé en dormant. Un nouveau-né n’a pas la force de se retourner, et il n’a pas non plus le réflexe de pleurer si vous êtes couché sur lui. Il existe donc un risque important d’étouffement pendant le sommeil de l’enfant.

Pour la sécurité de votre enfant, le mieux reste de ne pas le faire dormir directement dans votre lit, mais plutôt d’installer son berceau à côté de vous. Ne mettez jamais de couette ou d’oreiller au niveau de votre bébé ou autour de lui afin d’éviter les risques d’étouffement. 

Faites également très attention si vous consommez de l’alcool, des somnifères ou certains médicaments qui provoquent une somnolence, car vous risqueriez de dormir très profondément et d’écraser votre bébé sans vous en rendre compte. Veillez aussi à ce que le bébé ne puisse pas tomber du lit en installant par exemple des barrières de sécurité.

 

Jusqu’à quel âge peut-on faire du cododo ? 

Il n’y a pas d’âge limite pour arrêter le cododo. Beaucoup de parents décident de dormir avec leur bébé jusqu’à ses 6 mois, mais cette période peut être plus ou moins longue selon le projet des parents et leur ressenti vis-à-vis de leur enfant. 

Essayez de vous faire confiance tout en vous adaptant à votre enfant. Il arrive, par exemple, que certains enfants en grandissant fassent beaucoup de bruits en dormant. Si votre sommeil est perturbé, il est alors préférable de mettre votre enfant dans sa chambre, car vous perdez alors les bénéfices du cododo. 

Pour arrêter de faire du cododo, la transition doit, dans l’idéal, être douce. Si le berceau de votre bébé est collé à votre lit, vous pouvez par exemple l’éloigner avant de le mettre dans sa chambre. Vous pouvez aussi commencer par laisser votre enfant faire ses siestes dans sa chambre durant la journée avant de le laisser une nuit complète. 

 

Choisir une bonne assurance pour son enfant 

Votre bébé va grandir plus vite que vous ne l’imaginez ! Bientôt, il partira à la découverte de tout ce qui l’entoure : à la maison, mais aussi pendant les sorties, à l’école et lors de ses diverses activités. Pour le protéger face à d’éventuels accidents, n’oubliez pas de souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire. Carrefour Assurance vous propose un accompagnement adapté à votre enfant ainsi qu’à votre budget. 

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser