Devoirs de vacances : comment joindre l’utile à l’agréable

Dur dur d’être un enfant ! Même en vacances il faut faire des devoirs. 59% des écoliers* reçoivent un cahier de vacances au début de l'été ! Mais il existe aussi d’autres sources d’éveil et d’apprentissage. Comment faire en sorte que tout se passe bien ? Carrefour Assurance fait le point !

 

Pourquoi faire des révisions en vacances ?

Faire des révisions permet de bien préparer la nouvelle année scolaire et de leur donner confiance en soi à la rentrée. Bien sûr, elles sont utiles pour combler quelques lacunes et l’aider à mieux comprendre des matières dans lesquelles il a des difficultés.

Les révisions extra-scolaires sont généralement recommandées par les enseignants. Les élèves peuvent ainsi revoir les leçons vues pendant l'année.C’est aussi pour les parents l’occasion de bien connaitre le programme et d’échanger avec leur enfant : 61% des devoirs de vacances sont faits en famille* !

Les cahiers de vacances sont-ils efficaces ? Oui… si les enfants le terminent ! Les plus studieux ont alors globalement de meilleurs résultats scolaires. Or, seulement 39% des enfants vont jusqu’au bout des révisions et 3% ne l'ouvrent même pas* ! Donc tout dépend du contexte et de la structure familiale. En général, les filles sont plus studieuses et finissent davantage leurs devoirs de vacances que les garçons. Les cahiers de vacances sont plus efficaces sur les élèves de primaire, plus les écoliers grandissent, moins ils achètent de cahiers de vacances*. Voilà de quoi motiver parents et enfants à aller jusqu’au bout pour une rentrée positive !

Pour que tout se passe au mieux :

  • De la souplesse avant tout. Menaces, punitions ou privations de sortie sont à éviter ! Si vous sentez que votre enfant sature, laissez-le se reposer. Vous reprendrez plus tard ! Sinon, il va rapidement prendre ce travail en horreur.
  • Restez calme ! Si vous perdez patience, faites-vous aider par le conjoint ou un proche. Ne pas transmettre votre stress est primordial.
  • Montrez-vous enthousiaste. Soyez démonstratif et montrez que vous prenez du plaisir à ces séances communes de travail. 
  • Complétez les séances de travail avec des jeux (des vrais). Cahier de jeux, scrabble, échecs, Incollables… Les idées ne manquent pas pour apprendre en s’amusant. Du simple jeu de cartes au Mémory, toutes les occasions sont bonnes pour stimuler son intelligence, son sens stratégique ou sa réflexion. Proposez-les en fin de séance.
  • Proposez des pauses de quelques jours. Les vacances sont essentielles pour que votre enfant se repose, s’ouvre à de nouvelles expériences, de nouveaux défis et s’épanouisse ! Si les séances de travail ne sont pas productives, proposez d’autres formes d’apprentissage : écrire des lettres à la famille, réaliser des recettes, compter la monnaie, résumer une histoire ou un film… Ainsi valorisé, il sera plus enthousiaste à reprendre le travail.
  • Ne laissez pas votre enfant travailler seul.

Quelques conseils pratiques pour motiver les enfants en vacances

  • Proposez les séances de travail de façon régulière et à petite dose.
  • Maximum 2h par jour.
  • Trouvez un créneau horaire où l’enfant est disponible et réceptif : le matin est plus indiqué.
  • Installez-vous dans un endroit calme, loin des sollicitations et du bruit.
  • Faites des jeux : donnez un aspect ludique aux révisions : un concours d’orthographe, une course de calcul mental, un quizz !

D’autres façons de stimuler un enfant en vacances

Le mot d'ordre : ludique

 

  • Achetez-lui des livres (hors programme).
  • Faites-lui tenir un journal pour booster sa créativité et sa mémoire.
  • Faites-le participer à des activités culturelles ou des visites touristiques.
  • Visitez des musées, des expositions, des monuments riches en histoire.
  • Encouragez-le à pratiquer une langue étrangère si vous voyagez dans un autre pays.

 

 

Envoyez les enfants à l’étranger !

A partir de 12 ans, c’est le moment idéal pour partir sans les parents (famille d’accueil, colonie de vacances, échanges linguistiques) et faire une immersion dans un pays étranger : les élèves reviendront à l'école avec une bonne préparation en langues. Sachez qu’ils sont bien couverts par l’assurance scolaire Carrefour ! 

 

* Source : Cahier de l’IREDU, n°63 (https://iredu.u-bourgogne.fr/images/stories/Documents/Publications_iredu/Cahiers_iredu/cahier63.pdf)

 

Les contrats Assurance scolaire sont souscrits auprès de CARMA, sous réserve d’acceptation de vos garanties, entreprise régie par le Code des assurances, SA au capital de 23 270 000 €, RCS Évry 330 598 616, sise 6 rue du Marquis de Raies 91008 Evry Cedex.
Partager cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Ok