Comment concilier vacances et écrans avec les grands

Pour les grands, les vacances riment avec liberté ! Ils sont certains que le réveil-matin ne sonnera pas, ils profitent pleinement de leur temps. A plus de 18 ans, ils sont maintenant assez grands pour gérer seuls leur temps de connexion et il est difficile de les cadrer. Si vous constatez qu’ils abusent des écrans, dorment peu et que vos échanges familiaux sont dénigrés au profit des réseaux sociaux, Carrefour Assurance Scolaire vous donne quelques astuces et fait le point sur la question.

 

Tous accros au digital ?

Les sondages de tous bords sont unanimes, petits et grands ont du mal à se passer de leur téléphone portable. Les jeunes adultes sont encore plus touchés par la tentation de passer du temps sur un écran, les jeux vidéo étant très addictifs.

source : https://www.lci.fr

Préparez un plan Digital Détox pour le temps des vacances


Passer du temps en famille est fondamental. Sortir du quotidien permet de partager de vrais moments de complicité avec les jeunes adultes : les prochaines années, ils partiront en vacances sans vous ! Pour que les écrans connectés ne viennent pas troubler ces périodes privilégiées, organisez la résistance !


Faites une petite réunion et définissez le temps à passer sur les écrans. 

  • Établissez des règles, des durées et des heures par jour où la connexion est possible. Il sera ainsi plus facile de cadrer les enfants et de limiter les excès
  • Les règles doivent être respectées : affichez-les pour qu’elles soient visibles de tous.
  • L’idéal est de préparer le terrain une ou deux semaines avant de partir et de réduire le temps dédié aux écrans progressivement.
  • Évitez les règles trop strictes et frustrantes et faites preuve de souplesse.
  • Délimitez le temps mais aussi les espaces : écrans proscrits pendant le repas, à la plage, sur le bateau, etc.

Soyez attentif aux connexions nocturnes

Il ne s’agit pas de tomber dans la paranoïa mais si votre grand passe la moitié de sa nuit à jouer ou surfer, les règles définies plus haut seront inutiles. De plus votre enfant sera fatigué alors qu’il est là pour se reposer et participer à la vie familiale. Si les jeunes adultes ne dorment pas de la nuit, il y a peu de chances de les voir se lever tôt pour partir en balade !

Faites taire les portables !

Mode avion ou silencieux, il est judicieux de couper le portable aux moments opportuns. Si vous êtes en randonnée, en bateau ou sur la plage en famille, évitez d’être dérangés par les sonneries et alertes intempestives des réseaux sociaux. Ils consulteront leurs messages en rentrant ! 

Donnez l’exemple et occupez-les !

•    Proposez des activités, passez du temps avec vos enfants !
•    Limitez-vous aussi. Si vos enfants vous sentent captivé par votre tablette depuis le début des vacances, il est fort probable qu’ils vous imitent.

Bon à savoir

Des applis à télécharger avant de partir… au cas où.

Ironie du sort, il existe des applications pour aider à décrocher du téléphone portable. 

Comment ça marche ? Certaines rendent possible le paramétrage du téléphone pour qu’il ne fonctionne qu’à certaines heures, d’autres encore bloquent les notifications des réseaux sociaux.

Quelques exemples :

Moment calcule le temps passé sur le smartphone.

Offtime filtre les appels et notifications pour ne garder que les plus importantes.

Phone Detox et Mytime imposent un couvre-feu et limite le « temps d’écran »… et il en existe beaucoup d’autres…

 

L'Assurance Scolaire Carrefour ne se déconnecte pas pendant les vacances !

Et c’est une bonne nouvelle. L'assurance Scolaire Carrefour continue à couvrir vos enfants même lorsque l’école est finie et ce jusqu’à 26 ans révolus. Que vous vous rendiez en France ou à l’étranger, toutes les garanties sont réunies pour qu’ils soient bien protégés. Rapatriement, frais médicaux ou responsabilité civile : s’ils cassent la tablette numérique d’un compagnon de jeu par exemple !
 

Le contrat Assurance scolaire est souscrit, sous réserve d’acceptation de vos garanties, auprès de CARMA, entreprise régie par le Code des assurances.
Partager cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Ok