Récupérateur d’eau de pluie : comment ça marche, et pourquoi se lancer ?

Par Carrefour Assurance | 14 Octobre 2020

Vous utilisez de l’eau quotidiennement pour prendre votre douche, faire la vaisselle ou arroser les plantes. Et les factures d’eau peuvent vite grimper. Dans le même temps, les questions écologiques vous incitent à utiliser l’eau de pluie grâce à un récupérateur. Mais en quoi consiste ce système ?

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ? 

 

Un geste pour la planète 

La consommation d’eau des foyers français est astronomique. D’après une étude de l’Insee, un foyer composé en moyenne de 2,5 personnes consommerait près de 329 litres d’eau par jour ! Un chiffre important lorsque l’on sait que l’eau est un bien indispensable à tous. Récupérer l’eau de pluie à l’aide d’une cuve spécialement conçue à cet effet permet de réduire considérablement les litres d’eau potable consommés : 

  • Récupérer de l’eau de pluie préserve en partie les réserves d’eau douce et les nappes phréatiques. 
  • La récupération d’eau de pluie vous permet de disposer d’une solution écologique et gratuite en cas de restriction d’arrosage extérieur, ou pour un remplissage de piscine (pendant les périodes de fortes chaleurs notamment).
  • Vous limitez l’utilisation de produits d’entretien pour vos toilettes ou vos canalisations, car l’eau de pluie récupérée n’est pas calcaire.

De plus, l'installation d’un récupérateur d’eau peut être ludique. En effet, c’est une bonne occasion de sensibiliser vos enfants aux questions environnementales

 

Musique sur la route

 

Le saviez-vous ? 

54 % de nos besoins quotidiens en eau ne nécessitent pas que celle-ci soit potable. En effet, il n’est pas nécessaire d’arroser son jardin, d’alimenter ses WC ou de son lave linge avec une eau potable : la collecte d’une eau de pluie correctement filtrée est largement suffisante ! 


Des économies pour le porte-monnaie 

Récupérer l’eau de pluie est aussi une solution économique pour faire baisser vos factures d’eau. 

À titre d’exemple, une famille de 4 personnes paie en moyenne 477 euros de facture d’eau par an si l’on en croit les chiffres donnés par Eaufrance. Le gain réalisé par un récupérateur d’eau de pluie est variable, mais il peut grimper jusqu’à 50 % de votre facture d’eau.

 

Comment choisir sa cuve de récupération, et où l’acheter ? 

Pour récupérer l’eau de pluie, il vous faut choisir une cuve de récupération adaptée à vos besoins. Ainsi, pour vous aiguiller, plusieurs paramètres doivent être pris en compte  : 

Récupérateur eau de pluie

- La contenance : les réservoirs d’eau vont de 200 à 10 000 litres. Leur usage peut uniquement servir au jardin, mais peut aussi passer par la plomberie et remplacer l’eau des toilettes ou de la machine à laver.  

- La surface de votre toit : selon votre toiture, vous aurez une collecte plus ou moins rapide et vous devrez donc adapter le niveau de récupération de votre cuve en fonction.

- Le niveau de pluie de votre région : si vous habitez dans une région pluvieuse, vous aurez plutôt intérêt à prendre une petite cuve, car elle sera toujours remplie et fréquemment utilisée. Si vous êtes dans une région où il pleut moins, optez pour une plus grande citerne pour permettre un stockage de l’eau. 

Les récupérateurs d’eau s'achètent dans tous les magasins de bricolage et jardineries : Leroy Merlin, Castorama, Truffaut… 

 

Comment installer son récupérateur d’eau ? 

Installer un récupérateur d’eau de pluie est relativement simple si l’on s’y prend correctement :  

- Placez le récupérateur à proximité d’une descente.

- Installez un collecteur, qui va se placer directement au sein de la gouttière. Certains collecteurs de gouttières sont équipés de filtres pour empêcher les salissures, feuilles, brindilles ou insectes de tomber dans la cuve. 

- Installez un bidon qui servira de trop plein, afin de  refouler l’eau dans le réseau d’eau pluviale si la cuve venait à être pleine. 

- Pour une collecte de qualité, couvrez la cuve, pour éviter la formation d’algues et la prolifération de micro-organismes ou insectes, et ainsi garder une eau propre.

Vous voilà fin prêt pour devenir un bricoleur soucieux de l’environnement et de son porte-monnaie. Et pourquoi ne pas continuer sur votre lancée, et réaliser encore plus d’économies en revoyant votre contrat habitation pour souscrire à une assurance habitation moins chère ?
 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser