Phimosis chez l’enfant : définition, causes, symptômes et traitement

Phimosis enfant
Par Carrefour Assurance | 01 Février 2021

Le phimosis est un phénomène très courant chez les petits garçons. En ce qui concerne votre enfant, son prépuce vous semble particulièrement serré et vous avez des difficultés pour le décalotter. Alors, faut-il insister ou ne pas y toucher ? Quels sont les causes et les symptômes du phimosis ? La circoncision est-elle automatique ? Découvrez toutes les informations à connaître sur le sujet.   

Qu’est-ce que le phimosis ? 

Médecin et enfant

Le phimosis correspond à un rétrécissement de l’extrémité du prépuce. Rappelons que le prépuce est un repli de peau mobile qui entoure le gland de la verge, on l’appelle également orifice préputial.

En cas de phimosis, il est difficile ou impossible de décalotter complètement et facilement le gland en coulissant le prépuce, car ce dernier est trop serré à son extrémité. 

Le phimosis est normal chez les nouveau-nés qui présentent toujours un prépuce long et serré. En général, ce phénomène n’a aucune conséquence gênante, et il disparaît avant l’âge de cinq ans, mais il peut éventuellement provoquer des complications s’il persiste ou apparaît à l’âge adulte.

 

Quelles sont les causes ?

Le phimosis peut avoir différentes causes selon l’âge auquel il apparaît. Il est d’abord normal chez le nourrisson puis il disparaît généralement avec la croissance du pénis et l’apparition des premières érections dites “réflexes”, dès la petite enfance. Le prépuce va alors s’assouplir, le gland va se décalotter de plus en plus facilement et le phimosis disparaît ainsi naturellement. Pour la plupart des garçons, cette évolution spontanée a lieu avant l'âge de cinq ans. Parfois, elle arrive à la puberté.

 

Picto bébé enfant ado

 

Le saviez-vous ? 

On estime que le décalottage complet du gland est possible chez seulement 4 % des nouveau-nés, 50 % des enfants de 3 ans et 99 % des garçons à l’adolescence.


Chez l’adulte, un phimosis existant depuis l’enfance peut ne jamais avoir disparu ou bien apparaître suite à un traumatisme, notamment un décalottage forcé et répété du prépuce ou suite à une maladie de peau du prépuce. Le phimosis chez l'adulte ne guérit pas spontanément.

 

Quels sont les symptômes du phimosis ?

Chez l’enfant, il n’existe pas de symptôme du phimosis mis à part le fait de ne pas pouvoir effectuer un décalottage complet. Chez l’adolescent et l’adulte, cette affection peut provoquer des douleurs lors des érections.

Dans le cas où le phimosis persiste après 5 ans, des complications peuvent alors survenir. 

Parmi elles on peut noter : 

  • Des difficultés à uriner ;
  • Une infection du prépuce et du gland. On parle alors de balanoposthite : la peau devient rouge et gonflée, l’enfant ressent une sensation de brûlure en urinant et on peut observer dans certains cas un écoulement de pus ;
  • Un recalottage impossible suite à un décalottage forcé ou une érection. On parle alors de paraphimosis. On observe un étranglement du gland par l’anneau préputial. Le gland peut gonfler et devenir douloureux. Dans ce cas, la circulation sanguine dans le pénis se réduit. Le paraphimosis nécessite une prise en charge médicale rapide.

 

Médecin

 

L'avis du médecin

“Il est fortement déconseillé d’essayer de décalotter un prépuce en forçant. Cela peut être douloureux et traumatisant, autant physiquement que psychologiquement. Par la suite, cela peut même favoriser des lésions qui pourraient s’infecter.”

Dr Gotri


Quels sont les traitements possibles ?

Le phimosis chez l’enfant de moins de deux ans ne fait généralement l’objet d’aucun traitement. Plus tard, dans certains cas, des soins sont nécessaires. Le phimosis peut alors être traité avec des médicaments. On appliquera ainsi localement un dermocorticoïde pendant quatre à six semaines. Ce traitement permettra d’assouplir le prépuce et de supprimer les adhérences de la peau sur le gland. Un décalottage-recalottage pourra par la suite être effectué par un médecin, en douceur et en employant si besoin une crème anesthésique.

En cas d’échec, une intervention chirurgicale sous anesthésie peut être envisagée pour desserrer ou enlever le prépuce.  Deux méthodes sont alors possibles :

  • La plastie préputiale qui consiste à réaliser une petite incision sur l’extrémité du prépuce. Dans ce cas, l’enveloppe de peau sur le gland est conservée.
  • La circoncision pour laquelle le chirurgien réalise une ablation complète du prépuce.

Toutes ces interventions peuvent être très lourdes pour votre petit. Pour ne pas ajouter au stress, n’oubliez pas de souscrire à une assurance scolaire et extrascolaire. Avec Carrefour Assurance, certains frais liés à une hospitalisation de longue durée peuvent être couverts en complément des remboursements de la sécurité sociale et de votre mutuelle.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser