Mon enfant a mal au ventre : que faut-il faire ?

enfant mal au ventre
Par Carrefour Assurance | 26 Février 2021

Le mal de ventre d’un enfant est une raison très fréquente de consultation médicale. Et c’est une source d’inquiétude courante chez les parents. Les raisons peuvent être multiples, mais rassurez-vous : elles restent la plupart du temps sans gravité. Pour tenter de comprendre d’où peut venir le mal de ventre de votre enfant et pour savoir comment réagir, découvrez nos conseils. 

Pourquoi mon enfant a-t-il mal au ventre ?

Les causes médicales d’un mal de ventre peuvent être très diverses. Il peut notamment s’agir de constipation, de gastroentérite, d’une infection urinaire, ou bien de quelque chose d’un peu plus sérieux comme une intolérance au lactose, une appendicite ou la maladie de cœliaque.

Les enfants peuvent aussi ressentir des douleurs abdominales qui ne sont pas liées à une maladie. Les médecins parlent dans ce cas de “douleurs abdominales fonctionnelles”. Ces dernières sont souvent provoquées par certaines émotions comme le stress ou l’anxiété. 

 

Médecin

 

L’avis du médecin

“Les douleurs abdominales de l’enfant constituent un des motifs les plus fréquents de consultation Dans 90 % des cas, les douleurs abdominales sont fonctionnelles, et dans 10 % seulement elles sont d’origine physiologique.”

Dr Gotri


Quels sont les symptômes et les conséquences des maladies liées au mal de ventre ? 

 

La constipation 

Si votre enfant souffre de constipation, il aura mal au ventre, et il ira moins souvent aux toilettes. La production de selles pourra être volumineuse ou semblable à de petites boules sèches et dures ou striées de sang, à cause d’éventuelles lésions anales. Dans la grande majorité des cas, ce ralentissement du transit n’est souvent que passager, et il n’y aura aucune conséquence grave. 

Médecin et enfant

Sachez que les nourrissons, avant 6 mois, souffrent rarement de constipation. Si c’est le cas, vous remarquerez chez votre bébé des douleurs abdominales avec un ventre ballonné, gonflé, dur et douloureux. Les cas d’occlusion intestinale, c’est-à-dire l’obstruction partielle ou totale de l’intestin grêle ou du côlon sont très rares. De plus, elles sont généralement accompagnées de vomissements.

La gastroentérite  

En cas de gastroentérite, l’enfant souffre de diarrhée associée à des vomissements, à des douleurs abdominales ou à de la fièvre. Cette inflammation du système digestif est plus souvent causée par un virus, et elle peut durer de 3 à 5 jours. Soyez très vigilant pour que votre enfant ne se déshydrate pas. Pour cela, proposez de toutes petites quantités d’eau (une gorgée) très régulièrement (toutes les 5 minutes). De trop grosses quantités ingérées peuvent déclencher un vomissement.

L’infection urinaire 

Toute fièvre d’origine inconnue doit faire suspecter une infection urinaire chez le nourrisson. Elle peut également se manifester par des symptômes digestifs tels que des vomissements ou de la diarrhée. 

Chez l’enfant, vous remarquerez une envie fréquente de faire pipi, un mal de ventre et une sensation de brûlure au moment d’uriner. L’enfant peut également avoir de la fièvre et du sang dans son urine. La bactérie responsable de cette infection peut remonter jusqu’aux reins. C’est pour cela qu’il faut la soigner sans attendre.

 

Picto enfant malade

L’astuce en plus 

Si votre enfant a mal au ventre, écoutez-le, et rassurez-le. Posez-lui des questions pour mieux le comprendre : demandez-lui où il a précisément mal, à quelle intensité, à quel moment survient cette douleur, etc. Pensez également à vérifier sa température. Il sera ainsi plus simple d’en identifier la cause. 


L’intolérance au lactose 

Les cas d’intolérance au lactose chez les nouveau-nés sont rarissimes. Ce trouble apparaît généralement vers 2-3 ans. Vous pourrez voir que votre enfant a des ballonnements, des gaz, des douleurs au niveau des intestins, et des selles molles. Vous pourrez surtout observer que ses maux de ventre augmentent entre 30 minutes et 2 heures après avoir bu du lait ou après avoir mangé des produits laitiers. Il n’y a pas de conséquences graves liées à cette intolérance, mais c’est une source d’inconfort au quotidien pour l’enfant qui en souffre. 

L’appendicite 

adolescent malade

L’appendicite peut débuter de différentes manières : en quelques heures ou plus lentement.
La localisation de la douleur est un premier indice du diagnostic : en bas et à droite du ventre de votre enfant. Il peut avoir des douleurs plus intenses en marchant ou en sautant sur la jambe droite. Le plus grand risque lié à l’appendicite est la péritonite : dans ce cas l’appendice se rompt dans l’abdomen et y déverse des bactéries qui peuvent amener à une infection généralisée.

La maladie cœliaque 

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent d’une réaction immunitaire dans leur système digestif lorsqu’elles ingèrent du gluten. Cette maladie peut apparaître au moment de la diversification alimentaire. Elle peut engendrer des ballonnements, de la diarrhée, mais aussi un retard de croissance, et une anémie. 

 

Quand faut-il consulter ?

Il est très important d’aller consulter un médecin si les douleurs de votre enfant paraissent vives ou récurrentes. De même, essayez de comprendre si elles font suite à une chute, ou un coup récent. 

Vous devez aussi voir votre médecin si votre enfant ne parvient pas à aller la selle, à émettre des gaz ou à uriner, mais aussi en cas de fièvre, de difficultés à respirer, de vomissements, de diarrhée abondante ou de sang dans les urines ou les selles. 

En cas de doute et d’impossibilité de voir votre médecin rapidement, n’hésitez pas à appeler le 15 qui saura vous orienter vers un médecin ou bien vers les urgences.

 

Quels sont les traitements possibles ?

Le traitement prescrit par votre médecin dépend de la cause du mal de ventre de votre enfant. En cas de constipation, il faudra simplement que votre petit boive beaucoup d’eau, et qu’il mange de manière équilibrée, en particulier des aliments riches en fibres, comme des fruits, des légumes et des céréales. Votre médecin vous conseillera également de faire faire plus d’activité physique à votre enfant.

S’il s’agit d’une gastroentérite, il faudra absolument vous assurer que votre enfant ne se déshydrate pas. Dans certains cas, il devra prendre des solutions de réhydratation orale. 

En cas d’infection urinaire, après la réalisation d’examens spécifiques, votre médecin prescrira des antibiotiques.

Si votre enfant a une intolérance au lactose, le médecin proposera des changements dans l’alimentation de l’enfant pour éviter tous produits laitiers. Il vous conseillera aussi de donner à votre enfant des suppléments de calcium et de vitamine D.

En cas d’appendicite, allez vite aux urgences, car votre enfant peut avoir besoin d’une intervention chirurgicale. Pensez à vous renseigner sur les frais couverts par votre assurance scolaire et extrascolaire. Carrefour Assurance permet à votre enfant de poursuivre une scolarité à domicile, en cas d’hospitalisation. 

Enfin pour la maladie cœliaque, le seul traitement à ce jour est le régime sans gluten.

Partager cet article
Assurance scolaire
Assurance Scolaire

Assurez votre enfant à l'école et pendant ses activités extra-scolaires. Souscription en ligne et attestation immédiate !

J'en profite !

Cela pourrait vous intéresser